Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes › La filière viticole, le vin, les viticulteurs

vin et santé, vin et société, évolution de la filière viticole nationale et européenne

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 3 mai 2017

Gel : Plus de la moitié du vignoble sévèrement touché (Chambre d'Agriculture de la Gironde)

Le département a lourdement été frappé par des épisodes de gel successifs, les 20 et 21 avril, puis les 27 et 28 avril. Au total, plus de la moitié du vignoble a été sévèrement touché.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

jeudi 20 octobre 2016

Le domaine de Courteillac, à RUCH, racheté par un groupe Chinois

Domaine_de_Courteillac_Daohe.jpg

J'étais invité hier à un symposium organisé par le groupe DAOHE, au Palais de la Bourse de Bordeaux, à l'occasion de l'achat par ce groupe du Domaine de Courteillac, à RUCH, au viticulteur Dominique Méneret (à droite).

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

vendredi 29 avril 2016

Vins de Bordeaux : une hausse des ventes, soutenue par le Grand Export !

  • Achats vrac : volume en hausse, prix fermes.

Le début de campagne 2016-2016 a montré une bonne activité, permise par l'accroissement -certes, relatif- des disponibilités, en , en 2015, l'apport d'une seconde récolte, après 2014, de l'ordre de 5,3 millions d'Hectolitres (contre 3,6 en 2013).

Cette reprise, qui a profité à chacun des 12 derniers mois, s'accompagne de prix fermes dans les 3 couleurs du millésime 2015.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

jeudi 17 mars 2016

Le Bordeaux "1er Cru" devient Bordeaux Supérieur "Cru d'Exception", et le dossier avance !

Bordeaux_et_Bordeaux_Superieur.pngLors de l’Assemblée Générale du Syndicat le 26 février dernier, le projet de mention valorisante « Cru d’Exception » a été validé à l’unanimité (moins une abstention). Présenté ensuite au Comité Régional de l’INAO du 4 mars, le projet a reçu, après un débat passionné, un avis favorable de la filière viticole (26 voix pour, 2 contres, 4 abstentions). Ce projet sera donc examiné et porté lors d’une prochaine commission permanente de l’INAO !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mercredi 16 mars 2016

Bernard Molot, le « monsieur champignon » de l’IFV, part à la retraite.

Il est entré à l’IFV de Nîmes (nommé à l’époque « l’ITV ») le 1er avril 1978 et n’en est plus jamais parti… Après trente-huit ans en tant qu’expert français en biologie des parasites et protection du vignoble, Bernard Molot a gagné le droit de prendre sa retraite. Il quittera donc définitivement l’Institut à partir du 1er mai prochain. C’est son collègue Éric Chantelot qui prendra sa suite. Mais après presque quarante années passées au contact du vignoble français, quel regard porte-t-il sur la viticulture vis-à-vis de l’usage des produits phytosanitaires ? Quels progrès, mais aussi quels échecs a-t-il connu ? Entretien avec ce spécialiste quelques semaines avant son départ définitif.

A propos de la viticulture biologique : "Le bio n’est pas une alternative crédible à cause de la toxicité du cuivre. Trouvez-moi un produit de remplacement, et je signe tout de suite ! Le discours politique vis-à-vis du bio n’est pas rationnel. "

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mardi 27 octobre 2015

La Cité du Vin dévoile sa nouvelle identité

la_cite_du_vin.png

C’est officiel, la Cité des civilisations du vin laisse place à La Cité du Vin. Bien plus qu’un simple nom, c’est tout un univers qui a été dévoilé le 26 octobre lors d’un événement à l’Hôtel de Ville de Bordeaux retransmis en direct sur les réseaux sociaux. Une signature forte, un logo et un territoire graphique accompagnent ce nouveau nom, renforçant les dimensions culturelle et internationale du lieu.

Les clés de la nouvelle identité de La Cité du Vin :

•Un graphisme évocateur de l’architecture : courbes, rondeurs, arabesques, arcs et épines évoquent aussi bien le squelette architectural du bâtiment que des rangs de vignes.
•Le cercle, un élément graphique qui symbolise le cœur de l’enveloppe charnelle du bâtiment, la planète, le soleil, la lumière d’un phare, le grain de raisin…
•La Cité du Vin, un nom de marque ni musée, ni cave, ni parc à thèmes, mais un lieu d’échanges et de vie très connoté culturel - La Cité - portant sur une thématique - le Vin.
•Une signature qui renforce le positionnement : « un monde », celui du vin mais aussi la planète, « de cultures », dans le sens organique et culturel, en lien avec la diversité des formes d’expression et de représentation culturelles qui seront présentes à La Cité du Vin.

Voir la video
Voir les photos

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

lundi 14 septembre 2015

Le nouveau Cahier des Charges de l'AOC Entre-Deux-Mers (Août 2015)

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement ... A vous de juger !

Quand on dit ici où là que la France est corsetée dans des normes qu'elle produit elle-même et que personne ne comprend plus, pas même ceux qui sont les 1er concernés... Nous en avons ici la preuve tangible !!! Je vous assure, l'Europe n'y est pour rien !!!

A chaque viticulteur de prendre son juriste afin de comprendre ce qu'il a le droit de faire, de ne pas faire, de faire encore et jusqu'à quand, de ne plus faire ! Il conviendra aussi de traduire ce document pour les nombreuses administrations de tutelle de la viticulture ... pour lesquels ces textes qu'ils devront faire appliquer, ressemblent à du sanskrit ! Mais dont l'application, elle, ne se fera pas sans cri...

Pas besoin d'être Nostradamus pour comprendre qu'avec un tel Cahier des Charges, l'AOC Entre-Deux-Mers va petit à petit mourir étranglée... au profit de l'AOC Bordeaux.

Lire le cahier des charges

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

dimanche 13 septembre 2015

"In Vino" (BFM) en direct de Château Soutard

chateau_soulard1.jpg

J'étais ce samedi avec André Renaudin (DG d'AG2R La Mondiale), Bertrand de Villaines (DG de Château Soutard), Véronique Corporandy (Maître de chais de Château Soutard), Michel Rolland (Œnologue) et Eudes Morgan (DG de Nicolas) invité de l'émission In Vino (BFM) avec Alain Marty (Wine and Business Club), Bernard Burtschy (Le Figaro), David Cobbold (Académie du Vin) pour parler d'oenotourisme, en direct des chais du Château Soutard (Saint Emilion) qui fête cette année ses 250 ans ! L'occasion de rappeler, en fin d'émission, le besoin de clarification de la loi EVIN...

Ecouter l'émission

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mardi 16 juin 2015

NEW YORK CITY SIPS : "Encounters Around Town" (by Lana Bortolot)

It’s not often we get to dine with nobility, so we couldn’t resist the invitation to meet Count Francesco Marone Cinzano. Signore Cinzano looks like an Italian Ernest Hemingway, but has a far more refined drinking style—chiefly, the Brunello di Montalcino for which his estate is famous. The 1,300-acre Col d’Orcia (“hill overlooking the Orcia River”) dates to the 1700s, and is one of the largest in Montalcino. The Count was in town to share a selection of single Riserva Brunello—Poggio al Vento 2006, 2004 and 2001—as well as the 2010 vintage of the signature estate wine. Ever the traditionalist, he said of Super Tuscans, “Unfortunately, prices have become silly. I am convinced, in wine, as in other things in life, quality will prevail.”

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

jeudi 11 juin 2015

Grâce à l'amendement César on pourra écrire sur le vin sans craindre la loi Evin !

1847657lpw-1847673-article-assemblee-nationale-jpg_2889130_652x284.jpg

Hier soir 10/06 se déroulait l’examen en 2ème lecture de la loi « Macron » par la Commission Spéciale de l’Assemblée Nationale. Les députés ont notamment débattu concernant l’article 62ter qui vise à mieux définir la publicité pour les boissons alcoolisées. Pour rappel, les sénateurs avaient adopté lors la 1ère lecture de la loi Macron le 05/05 l’article 62ter pour clarifier la définition de la publicité pour les boissons alcoolisées (amendement du sénateur Républicain Gérard César).

Malgré l’opposition du gouvernement – Emmanuel Macron, le Ministre de l’économie a appelé à ne pas voter l’article 62ter – et grâce à la défense développée par le député PS Gilles Savary, les députés ont maintenu l’article dans le texte. C’est une très bonne nouvelle !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

samedi 16 mai 2015

La datation du vin par le plomb (Jacques Gaye)

Gamma measurements of a series of 40 red wine bottles have shown that all of them contain a weak but measurable 210Pb amount with the exception of the oldest vintage for which only a limit activity value is obtained. The origin of 210Pb is natural and connected to the radon activity in the air. If our original idea was to use this isotope for dating young wines, the experimental results have shown that there exists a large dispersion in the 210Pb activities, most probably connected to local atmospheric conditions.

This large dispersion prevents us from using this isotope as a precise wine dating tool. However, we have shown that the 210Pb activity measurement is useful to decide if a wine is a recent (around year 2000 or younger) or an old (pre-1952) vintage, which is an ambiguity not resolved by the former techniques based on 137Cs, tritium or 14C.

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

vendredi 6 mars 2015

"Loi de Santé Publique" l'ANPAA en embuscade.

A quelques jours de l’ouverture de la discussion au Parlement sur le projet de "loi santé publique", voici le calendrier des discussions à l’Assemblée Nationale ainsi qu’un point de contexte.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mercredi 18 février 2015

Bernard Farges devant l'association national des élus du vin (ANEV) : "Qui sait boire, sait vivre"

ECH21534175_1.jpgMonsieur le Président de la République,
Osez nous laisser travailler !
Osez ne plus laisser des hygiénistes aux propos honteux pour notre République peser sur le ministère de la santé !
Osez tourner le dos à une politique d'interdits et de prohibition !
Osez nous laisser bâtir des campagnes avec vous, comme l’Espagne vient de le faire.
Qui sait boire, sait vivre !! Voilà ce que dit l’Espagne, notre premier concurrent.
Responsabiliser & Informer, voilà ce que nous voulons
Osons une politique de consommation responsable !
Monsieur le Président, osez nous faire confiance !!

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

samedi 17 janvier 2015

« Du vin pour des dieux et des hommes : le vin dans le monde antique. » (le 24 janvier à 16h par Régine Bigorne, Conservateur au Musée d'Aquitaine)

bacchus-d74e8.jpgLa culture de la vigne, mère du vin remonterait à l’époque néolithique. Dès 6000 avant notre ère le vin fut produit en quantité. En littérature il en est trouvé témoignage dans : l’épopée de Gilgamesh, la Bible, l’Iliade, l’Odyssée. En Gaule, Phéniciens et Grecs introduisent cette culture au VIème siècle avant notre ère, dans les régions de Port –Vendre et Marseille. Les Romains étendent celle-ci à la vallée du Rhône et au 1er siècle en Aquitaine .

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

vendredi 7 novembre 2014

L'Assemblée Nationale supprime l’avantage majeur du "contrat de vendanges"

Adopté à l’unanimité par le Parlement, le contrat vendanges avait été mis en place en 2002 pour faire face à une grave pénurie de main d’œuvre. Il a permis de lever des freins à l’embauche en autorisant le cumul d’emploi pour les salariés en congés, du secteur privé comme du secteur public et surtout l’augmentation du salaire du vendangeur de près de 8%, grâce à l’exonération partielle des cotisations d’assurance sociale.

Aujourd’hui, 300 000 contrats vendanges sont signés chaque année, ce qui représente deux tiers des contrats à durée déterminée saisonniers. Pour citer quelques chiffres, en Champagne, il s’agit de plus de 128 000 contrats, en Aquitaine 84 000, plus de 66 000 dans la région Rhône-Alpes, 60 000 en Bourgogne, 40 000 en région PACA et plus de 26 000 en Alsace.

Malheureusement, le gouvernement, a proposé dans le projet de loi finances pour 2015, de supprimer l’exonération partielle des cotisations salariales. C’est pourtant l’un des avantages majeurs du contrat vendanges.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

- page 1 de 24

Création # CHAMP de PUB