Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Politique générale & nationale › Politique générale, Politique nationale

réactions aux prises de positions nationales sur la politique générale

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 12 septembre 2019

(Interview LDD) Yves d’Amécourt (Force Républicaine), « Les valeurs d’écologie sont des valeurs de droite »

8_mai_2017_06.jpgLa Droite de Demain : Bonjour Yves d’Amécourt. Pourquoi cette convention « Ecolo et de Droite ? » organisée en juin à la maison de l’horticulture par FORCE REPUBLICAINE ?

Parce que la droite n’aurait jamais du abandonner à la gauche les questions écologiques! Les valeurs de l’écologie sont des valeurs de droite : le respect de l’homme et de la nature, la bonne gestion, la transmission entre les générations, … L’écologie est un vaste, très vaste sujet… C’est en fait le sujet de tous les sujets ! L’écologie, c’est la science de la maison, de l’habitat. C’est-à-dire, dans un sens large, la science des conditions d’existence.

La gauche en a fait une idéologie ! Il est temps que les idéologues cessent d’utiliser à tort et à travers l’écologie. Il est impératif que l’écologie reste une science et pas une idéologie politique. C’est à ce prix que nous pourrons prendre, le moment venu, les bonnes décisions !

LDD : Mais, sur le sujet de l’écologie, tout a été dit ? Aujourd’hui il faut plutôt agir ?

Avant d’agir encore faut-il être d’accord sur le diagnostic ! Tout ce qu’on nous dit nous angoisse, nous perturbe, nous questionne ! Nous avons l’impression, parfois, aussi, comme le disent les plus jeunes d’entre-nous, qu’on nous balade ! Et puis nous voulons débattre ! On a l’impression que sur le sujet de l’écologie on n’a plus le droit de poser des questions, de remettre en question, d’essayer de comprendre ! Immédiatement les mots fusent : « climato-sceptique », « climaticide», « pollueur » !

Depuis le « Grenelle de l’environnement » organisé par Nicolas Sarkozy en sept-oct 2007, les gouvernements se succèdent, les COP, les GIEC, et avec eux, les « plans climat », les plans « écophyto », les plans ceci, les plans cela, pour « sauver la planète » …

On se gargarise d’objectifs ambitieux que quelques années plus tard on n’a pas su ou pas voulu réalisés !

On mélange les sujets à l’envie : les gaz à effet de serre, la couche d’ozone, le réchauffement climatique, la biodiversité, les abeilles, le cancer ; Et en agriculture, le bio, la nature, l’organique et la conservation ; la forêt cultivée, la déforestation, les énergies fossiles.

La France, pourtant souvent citée dans le collège des pays développés parmi les pays les plus vertueux du monde dont le système alimentaire est le plus durable du monde, est l’objet de railleries et d’une stigmatisation permanente et insupportable d’un microcosme écologiste qui occupe, il faut bien le dire, de plus en plus de place dans les médias et au sein de l’administration.

Il y a quelques jours, devant les Maires de la Gironde, le directeur de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, nous expliquait sans sourciller : « Que l’eau utilisée pour l’irrigation agricole ne retournait pas au milieu naturel car elle était exporté avec les céréales qu’elle irrigue » et que « pour produire un kg de viande de bœuf on avait besoin de 15 000 litres d’eau » ! Tout cela n’est que mensonges ! On ne peut pas bâtir une politique écologique sur des mensonges !

On s’invente des nouveaux gros mots qu’on n’a plus le droit de prononcer : glyphosate, OGM, huile de palme, pesticide, herbicide, néonicotinoïde, particules fines, nucléaire, …Et, cerise sur le gâteau, la politique environnementale devient « transition énergétique », la transition énergétique devient « fiscalité comportementale » ! L’écologie est aujourd’hui le pompier chargé d’éteindre les déficits budgétaires ! Tout le monde paye mais personne n’y comprend plus rien !

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

vendredi 28 juin 2019

Tarif social de l’eau : une fausse bonne idée !

Après la mise en place de la tarification sociale pour le gaz et l’électricité, du tarif social des crèches et des centres de loisirs, après «la cantine à 1 euro» annoncée dans Le JDD le Dimanche 7 avril, par la secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, dont « la mise en application immédiate » reste pour l’heure sans réponse, le bruit court dans les couloirs du gouvernement du lancement prochain de l’expérimentation d’un « tarif social de l’eau ».

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

dimanche 16 juin 2019

De droite et écolo ?

Intervention d’Yves d’Amécourt, hier, à l’occasion de la convention de Force Républicaine, le 15 juin 2019.

Chers Amis,

Nous voici rassemblés pour une nouvelle convention, et non des moindre !

Je remercie Bruno Retailleau et tous ceux qui ont travaillé depuis quelques mois à sa préparation, en particulier Xavier Regnault, Jean-François Dejean, Briac Legouvello, Louis-Maire Le Roy, Vincent Chriqui, Sophie Rohfritsch. Tous ceux qui nous ont adressé leurs contributions au sein des « Forces Vives », la branche société civile de Force Républicaine, animée avec talent par Viviane Chaine-Ribeiro. L’écologie est un vaste, très vaste sujet… C’est en fait le sujet de tous les sujets ! C’est la science de l’habitat, la science des conditions d’existence.

L’écologie est une science. Elle sait se remettre en cause, contester ses propres conclusions, elle avance avec son temps. L’écologisme est un dogme ! Nous étudions la science, nous refusons le dogme ! Voilà la différence !

Pourquoi organiser une convention sur l’écologie alors que l’on a l’impression que, sur le sujet, tout a été dit ?

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mardi 11 juin 2019

"Trésoreries locales : quelles réformes possibles ?" (IFRAP)

"Un élu local, Yves d'Amécourt, maire de Sauveterre-de-Guyenne, une commune de 1800 habitants en Gironde, fait part ici de son expérience, revient sur le sujet des trésoreries et fait des propositions concrètes de réformes et d’économies en la matière."

  • Symptôme d’un Etat qui n’arrive pas à se réformer, les « trésoreries » locales
  • Une organisation qui complexifie et ralentit
  • Depuis plusieurs années déjà, les trésoreries ferment un peu partout, notamment en zone rurale

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

jeudi 9 mai 2019

Elections européennes : Pourquoi je soutiens François-Xavier Bellamy

Pour ma part je soutiens la candidature de François-Xavier Bellamy depuis l’origine, bien avant son investiture par Les Républicains.

C’est une grande chance pour la droite et le centre que ce professeur de philosophie ait accepté d’être le porte parole de notre projet européen ! Il a su par sa persévérance et son talent, son entrain, emmener dans son sillage, jour après jour, les plus sceptiques d’entre-nous.

Il rassemble et multiplie quand d’autres divisent. Il additionne quand d’autres soustraient. Il explique avec pédagogie quand d’autres critiquent avec démagogie. Il est sincère quand d’autres jouent. Il redonne de l’espoir à la France silencieuse en mettant des mots sur les maux. Il est respectueux de la France et l’Europe trouve dans son regard, la force d’une espérance.

François-Xavier Bellamy sera à Bordeaux le 17 mai prochain, à 18 heures au Palais des Congrès de Bordeaux Lac. Entrée libre.

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mercredi 8 mai 2019

Conférences du RELPA : Agnès Verdier-Molinié à Bordeaux le 16 mai

Issue d’une famille de viticulteurs bordelais, Agnès Verdier-Molinié est directrice depuis décembre 2009 de l’iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques), un think tank chargé "d’évaluer les administrations publiques, d’inventer les services publics de demain et de développer la création d’entreprises et l’emploi" .

Lire la suite

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mardi 7 mai 2019

Monsieur le Président : on ne joue pas avec la biodiversité !

Le Président de la République a tort d’instrumentaliser à chaud le rapport sur la biodiversité au bénéfice de son parti !

Son intervention se situe toujours sur le même thème : attiser les peurs pour justifier une politique du bâton ! Et comme coupable idéal : les agriculteurs ! Comme totem « la fin de glyphosate » !

« 1 millions d’espèces vont disparaître », hier matin Aurore Berger parlait même de « la fin du monde » ! Le titre du rapport est choisi à dessein pour interpeller. Le pré rapport mentionnait 500000 à 1000000 d’espèces menacées si on ne fait rien. C’était un appel à agir !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

samedi 20 avril 2019

Pour la banane (1) , l’Europe a besoin de 3 frontières : une frontière économique, une frontière sociale et une frontière écologique !

J’étais la semaine dernière en déplacement en Guadeloupe où j’ai rencontré des producteurs de banane à Capesterre-Belle-Eau, notamment mon ami Guy Adolphe (2) , Vice-Président de l’association des producteurs de bananes de la Guadeloupe.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

dimanche 24 février 2019

Salon de l’agriculture 2019 : Monsieur le Président, désormais il faut FAIRE !

« Est-ce que vous allez nous aider réellement ? Parce que les paroles c’est bien, mais on attend les actes » a lancé un agriculteur au président de la République Emmanuel Macron lors de sa visite du salon de l’agriculture. Et de poursuivre « Je veux bien avoir confiance en vous, mais on attend vraiment ça, parce que c’est vraiment dur. Vraiment dur… ».

« On va attendre les actes, mais il semble avoir compris la problématique agricole », a réagi Samuel Vandaele, du syndicat des Jeunes agriculteurs.

Malheureusement, il suffit de se reporter au discours prononcer l’année dernière, au même endroit, devant le même auditoire, pour prendre conscience qu’entre les belle paroles du président et les actes du gouvernement … il y a un fossé, que dis-je, des douves infranchissables !

Pour sa deuxième visite au Salon de l’agriculture le président de la République a essayé de convaincre qu’il tiendra sa promesse d’améliorer les revenus des agriculteurs… rien n’est moins sûr !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

lundi 11 février 2019

Fonds européens LEADER : la décentralisation en panne, un dysfonctionnement 100% français !

Cette semaine, les commissions « Europe » et « Territoires ruraux » de l’AMF ont auditionné Thibaut Guignard le Président de « Leader France » et Alexandra Catalao, Responsable de programmes à la commission européenne. Alors que près de 700 millions d'euros de fonds européens ont été versés à la France pour promouvoir le développement rural il y a cinq ans –programme LEADER- seuls 28 millions ont été dépensés dans les régions depuis le début du programme.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mercredi 5 décembre 2018

Pourquoi le projet de François Fillon n’aurait pas provoqué la crise des Gilets Jaunes !

Fillon_porte_de_versailles_2017.JPG

J’entends dire ici où là : "Si nous avions été élus, nous aurions eu, nous aussi, le mouvement des gilets jaunes !" Je ne le crois pas ! Au sein de l’équipe Fillon était né un groupe de travail nommé « la France Silencieuse ». Nous travaillions ensemble à la demande de François Fillon pour faire des propositions concrètes à la France rurale, la France périphérique, cette France qu’il avait rencontrée trois années durant pendant que d’autres travaillaient en cabinet, en vase clos, à l’aveugle …

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

samedi 15 septembre 2018

Interdire le glyphosate est une très mauvaise idée !

La nuit dernière à l'occasion de la discussion sur la loi EGALIM, l'assemblée nationale a refusé d'inscrire dans le marbre la promesse du Président Emmanuel MACRON d'interdire l'usage du glyphosate dans 3 ans. L'assemblée a eu bien raison !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

jeudi 13 septembre 2018

État de l'Union en 2018 – L'heure de la souveraineté européenne

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a prononcé hier, devant les membres du Parlement européen à Strasbourg, son discours sur l'état de l'Union en 2018 qui présente ses priorités pour l’année à venir et expose sa vision de la manière dont l’Union européenne peut poursuivre l’édification d’une «Europe plus unie, plus forte et plus démocratique», thème de son discours de l'année dernière.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

vendredi 13 juillet 2018

"Quand je me rends sur le terrain, j’entends trop souvent des maires usés" Gérard Larcher

Intervention de M. Gérard Larcher, Président du Sénat, lors de la Conférence nationale des territoires du 12 juillet 2018 au Centre de conférences du ministère des affaires étrangères à Paris. Seul le prononcé fait foi.

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

mercredi 4 juillet 2018

Comment peut-on dire que l'Islam est compatible avec la République si on n'a pas lu le Coran ?

islam_et_republique.jpg

Il y a quelques jours François Fillon a soupé avec la communauté des musulmans de Sablé-sur-Sarthe à l’occasion de la rupture du jeûne traditionnel. Cette cérémonie a lieu chaque soir, à la tombée du jour, pendant le ramadan…L’info est rapidement arrivée sur les réseaux sociaux. Certaines réactions étaient à l’image de leurs auteurs, caricaturales !

La gauche bien-pensante reprochant à François Fillon d’avoir un double discours sur l’Islam, car on ne peut pas avoir écrit « Vaincre le totalitarisme Islamique », livre « islamophobe » selon elle, et dîner avec des musulmans (sic !). La droite identitaire lui reprochant d’avoir un double discours sur l’Islam, car « on ne peut pas partager quoi que ce soit avec les musulmans » qui sont de fait « inféodés à l’islamisme radical » (re-sic !)

Finalement, le parallélisme des idéologies est assez saisissant ! Comme si les négationnistes de gauche, qui nient l’idée même d’identité, et les identitaires de droite, qui portent l’identité au pinacle étaient les deux faces d’une même pièce !

Dans ce contexte comment débattre de ce sujet tellement important « l’Islam et la République » dans une France que ce sujet met sous tension. Une tension difficile à diminuer sans rentrer dans le sujet, sur le fond, et sans débattre… C’était pourtant l’objet de la dernière convention organisée par FORCE REPUBLICAINE le 27 juin dernier.

L’enjeu est pourtant simple : nommer les choses, comprendre, analyser, agir, décider !

Lire la suite...

Diffuser cet article : E mail | Imprimer | FaceBook | Twitter

- page 1 de 37

Création # CHAMP de PUB