La dernière fois que nous l’avons rencontré ,c’était il y a un mois.
Tous autour de lui s’affairaient pour lui rendre ces moments plus faciles...

Son corps était fatigué, meurtri.

Nous étions venu le réconforter, mais c’est le contraire qui se produisit.

Son regard illuminait nos coeurs,
Il était prêt, prêt à franchir le pas vers l’au-delà,

pourvu que sa femme et ses enfants soient prêts eux aussi…

Tous s’affairaient autour de lui,
pour lui rendre ces derniers moments plus faciles...
Et lui s’inquiétait pour eux!

Oh il n’en parlait pas,
mais il pensait si fort
que le simple visiteur pouvait lire dans ses pensées!

A travers son regard, son âme a parlé à la mienne :
“J’attends qu’ils soient tous prêts, et puis je m’en irai,
je suis bien, je n’ai pas peur, j’y crois!”