Depuis le début du débat sur le Grand Contournement, je pense sincèrement que le grand contournement est utile. Là dessus il y a l’unanimité de tous les groupes du Conseil Général. Sauf peut-être le groupe communiste qui paraît être contre dans le discours, mais qui vote pour.
Mais je pense sincèrement, aussi, que la solution c'est le contournement par l'EST et non par l’OUEST.
Bien sûr dans ce genre de débat, la réponse est toujours « oui » à l’infrastructure, « mais » à condition qu’elle passe loin de chez moi ! Il faut donc savoir se détacher de son « chez soi » pour regarder les fonctions de l’infrastructure. Il faut veiller, aussi, au cours du débat, à ce que la fonction première n’en soit pas détournée.
Or, la fonction première de cette infrastructure, nous a-t-on dit est de « canaliser les camions (8000 par jour) et véhicules qui sont sur des trajets nationaux et transnationaux – pour désengorger le rocade bordelaise». Si la fonction principale est celle là, alors, la meilleure solution, selon moi, est le contournement par l’EST.

  • Du point de vue fonctionnel : l’EST, c'est le moyen de relier les 4 autoroutes (Paris, Périgueux, Toulouse, Bayonne) et la nationale 10. Comment imaginez, en effet, « canaliser les camions » en contournant Bordeaux par le coté opposé à leur arrivée ?
  • Du point de vue financier : le trajet est plus long, mais les franchissements des fleuves seront moins coûteux. On peut même imaginer se servir d’une portion de l’autoroute Bordeaux-Périgueux qui franchit déjà la Dordogne.

Restera, ensuite à traiter le sujet du désenclavement du Médoc. Mais cette fonction là, n’était pas dans le cahier des charges du grand contournement. Elle est de la responsabilité du département de la Gironde et de la Région Aquitaine. Utiliser le projet du grand contournement pour désenclaver le Médoc, c’est un détournement de fond !
Le désenclavement du Médoc se fera par la construction d’un pont, au bon endroit, et par le renforcement des routes départementales existantes. Utiliser le projet de grand contournement pour desservir l’aéroport de Mérignac est du même acabit !
Pour conclure, voilà ce qui me renforce dans l’idée que par l’EST est la meilleure solution :

  • a chaque fois que l’on aborde le sujet du contournement pas l’EST… l’interlocuteur opine du chef et fini par dire : « de toute façon après avoir fait l’ouest, il faudra faire l’est »… Pourquoi ne pas faire l’EST tout simplement ?
  • une pétition vient d’être lancée par les élus du Libournais pour que le grand contournement se prolonge par un barreau « St André de Cubzac – Libourne »… c’est le début du contournement par l’EST, appelé de leurs vœux par la Dordogne, le Lot et Garonne, les Landes, … et une grande partie du LIBOURNAIS et du SUD GIRONDE !
  • avant longtemps une pétition s’ouvrira pour que le grand contournement se fasse jusqu’à LANGON… puis une autre pour rejoindre Libourne à Langon : CQFD !
  • On peut même imaginer un fuseau « autoroute+TGV Sud Europe Atlantique », comme cela c’est fait sur le trajet Paris-Lyon, avec une gare entre Libourne et Bordeaux. Cela permettra une nouvelle optimisation et évitera de transformer la Gironde en Gruyère !

Au risque de mettre les pieds dans le « plat de nouilles », j’aimerais beaucoup savoir comment nos édiles ont tant insisté pour que le contournement se fasse par l’OUEST… Alors que la logique plaide pour un passage par l’EST?

lien vers le site du Grand Contournement, tracés par l'ouest cliquez ensuite sur "environnement est partie 2"