Je compte au Congo Brazzaville plusieurs amis. Voici quelques réactions de leur part après le transport à Brazzaville des cendres de l'explorateur français Pierre Savorgnan de Brazza.

"Dans la situation qui est la nôtre, j'ai tendance à la mauvaise humeur quand je vois dépenser plusieurs milliards (de francs CFA) pour un symbole. Pointe Noire est régulièrement privée d'eau et d'électricité! Ceci dit cette opération conduite semble-t-il sous le haut patronage de la franc maçonnerie plonge l'intelligentia congolaise et le peuple dans la perplexité et le chaos. Ils ont été nourris au lait de la condamnation du colonialisme et sans explication, sans consultation, sans communication, on érige un somptueux mausolée à la gloire du héros de la colonisation."

"Pendant que le Congo érige un mausolée à la gloire de Brazza, l'Assemblée nationale en France interdit d'enseigner aux enfants des écoles que la colonisation aurait eu aussi des effets heureux."

"Dans cette affaire il ya deux volets:

1- la construction d'un Mozoléé qui du reste est d'une bonne architecture. Rien n'a été cassé pour être remplacé, mais un espace vide avec un trou béan en plein centre ville a été transformé pour donner lieu à cette construction. Donc, à ce niveau, je crois que toute discussion sur le coût semble-t-il exhorbitant de cet immeuble me parraît de non lieu car, on connait dans ce pays des individus qui, à eux seuls et sans être entreprenurs de quoi que ce soit, mais seulement ministres, se permettent de construire 12 villas jumelles à la fois dans une localité où ne vivent que des cabris et 5 de leur cousines... les belles villes on les construit.

2- Le transfert des restes à proprement parlé. Là il y a débats. Pour qui? pourquoi? A mon avis, si Vraiment Brazza avait demandé d'avoir son repos éternel à Brazzaville, pourquoi alors personne ni de sa famille, ni des officiels du côté français et Congolais n'y a jamais pensé depuis 100 ans? Aucune réponse à cette question. De l'autre côté, plutôt que de le laisser dans l'ignorance à Alger, où il n'y a aucun lien avec lui, je crois qu'à Brazzaville, il représenterait tout un symbole de notre histoire. Bonne ou mauvaise, heureuse ou honteuse, elle est Notre avec la France et nous ne pouvons pas l'effacer. L'histoire s'efface dans l'avenir et non dans le passé. Ce qui veut dire qu'il vaut mieux refléchir avant de poser les actes plutôt que de passer le restant de sa vie à les regretter . Ce qui est ridicule c'est que tout le monde a attendu le jour de l'événement pour réagir alors que le projet était lancé il y a plus d'un an..."

"Si j'étais étudiant en sociologie je ferais ma thèse sur le sujet..."errant dans ce chaos ne pourrais-je savoir si j'aime ou si je hais" ou bien "le temps qu'il faut à un peuple pour adopter un discours unanime ou pour en changer"."

"Nos politiciens se moquent du peuple.....ce n'est pas nouveau."

pour aller vers le site de la fondation "Savorgnan de Brazza" cliquez ici