Nicolas Sarkozy se dit favorable à la publicité pour le vin :"Je suis favorable à l'ouverture à la publicité sur la consommation de vin, dans la mesure où celle-ci est raisonnable et modérée", a déclaré Nicolas Sarkozy, lundi 26 février. Le candidat de l'UMP, qui ne boit jamais d'alcool, goûtait exceptionnellement deux gorgées de vin à Sancerre, dans le Cher.

"Le vin n'est pas assimilable au tabac ou à la drogue", a justifié M. Sarkozy, lors d'une rencontre avec des producteurs de Chavignol et de Sancerre, sur le thème de la valorisation des produits du terroir, à la Maison du Sancerre.

Lundi, M. Sarkozy a plaidé la cause des viticulteurs français : "Je n'accepte pas qu'on ouvre nos marchés à des produits" pour lesquels on n'exige pas "la même qualité que pour nos producteurs et nos viticulteurs", a-t-il déclaré. Concernant aussi bien les viticulteurs, que l'ensemble des agriculteurs et les éleveurs, il a estimé que l'avenir était "dans la qualité, les labels, les AOC et la traçabilité". Coulant sur le vin, M. Sarkozy s'est en revanche montré très ferme sur la sécurité routière. "Si je suis élu président, je n'aurai aucune faiblesse à l'endroit des délinquants en général, et des délinquants de la route en particulier", a-t-il affirmé .