stephanie_possamai_05.JPG
Devant le DOJO, après 1 heure d'entrainement avec les Judokas du club, on attend la sortie de Stéphanie et Gaëlle.

Stephanie_possamai_01.JPG Surprise ! Nous dévoilons la plaque : désormais le DOJO porte le nom de Stépahnie et Gaëlle Possamaï... Cette décision a été prise mardi soir en bureau de la Communauté des Communes du Pays de Sauveterre par les 16 Maires de notre Pays et les Vice-Présidents.

stephanie_possamai_03.JPG
Stéphanie et Gaëlle sont très émues...

Stephanie_possamai_02.JPG Dans le Gymnase, nous visionnons ensemble les combats de Stéphanie à Pékin.

stephanie_possamai_04.JPG
Stéphanie poursuit les dédicaces, au final : 150 kimonos, 500 T-shirt, et quelques dizaines de cartes postales...


Discours de Didier Lamouroux, Maire de Gornac.

Stéphanie, Gaêlle,
Madame La Député,
Monsieur Le Conseiller Général,
Monsieur Le Président de la Communauté de Communes,
Mesdames, Messieurs Les Maires, les délégués communautaires,
Mesdames, Messieurs Les Elus,
Mesdames et Messieurs Les partenaires et Sponsors,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Stéphanie ! et oui, tu l’as fait !!! tu as participé aux jeux olympiques ! Et en plus, tu l’as eu cette médaille !!! Tu fais partie des 4 judokas français médaillés à PEKIN où la compétition a été très relevée.

Les athlètes français ont remporté 40 médailles : cela veut dire que seuls 40 villages, villes ou cantons ont le bonheur de célébrer leur championne ou champion et nous en faisons partie. Je voudrai insister sur cette occasion exceptionnelle afin que tout le monde ici présent se rende compte de l’exploit de Stéphanie.

Le judo, ce sport individuel qui se pratique en équipe. Ton équipe à toi, c’était au début le judo club de SAUVETERRE et ton premier professeur Maître Dominique MARTY qui te suit toujours, ensuite le Creps, Levallois Perret, l’Insep, l’équipe de France.

Ton équipe à toi, c’est bien sûr tes entraineurs, tes préparateurs, mais aussi ta famille : tes parents. Tout le monde connait la famille POSSAMAI, et ses qualités humaines.

Et bien sûr ton équipe à toi : c’est Gaëlle : ta jumelle, ton amie, ta confidente, ton coach. Gaelle, toi aussi sportive de haut niveau, tu as su mener ta carrière sportive et en même temps accompagner ta sœur dans tous les moments et nous voulons aussi bien-sûr t’associer à cette fête.

Je souhaiterai remercier tout le monde ici présent, tous les bénévoles, tous les élus, tous les sponsors, tous les sportifs, vous tous qui vous êtes mobilisés spontanément et sans hésitation.

Je voudrai aussi encourager tous ces petits et grands judokas de Sauveterre et de la région : allez-y, suivez l’exemple de Stéphanie et Gaelle : faites vous plaisir.

Stéphanie, tu as remporté 3 médailles en 16 mois sans compter le championnat de France. Quelle est la prochaine étape ? Car il faut que l’on continue à prévoir un budget important dans la rubrique fêtes et cérémonies dans nos collectivités de Gornac et de la Communauté de Communes. Sans parler de l’originalité de nos discours : tant pis, je prends le risque de me répéter.

Quel honneur, quelle joie, quelle fierté, quelle émotion de te recevoir dans nos communes, toute auréolée de ta magnifique médaille olympique. Quel chemin parcouru !

Saches que nous tous réunis, nous sommes très fiers de toi, et nous sommes surtout très heureux pour toi et ton succès que tu mérites pleinement. Mais ce n’est pas le fruit du hasard : tes qualités particulières : l’assiduité, la persévérance, la détermination l’ambition et le courage ont contribué à ta victoire le jour J. Car tu as su être là le jour J, à PEKIN, ce 14 août 2008 que nous n’oublierons jamais.

Merci Stéphanie, de nous apporter ces moments d’effervescence et d’émotion, seul le sport peut faire vibrer autant de personnes simultanément. Merci de garder dans ton cœur un coin de notre campagne : tu as parlé de Gornac à Pékin ! Cela prouve bien que tu as su garder tes racines. Je reprendrai les dernières phrases du consultant chinois en te disant « la renommée est plus longue que la vie » ; « la modestie fait progresser, l’orgueil fait reculer » : je trouve que ces mots te ressemblent beaucoup.

Pour en terminer, au nom de tous les gornacais, j’ai l’honneur de te remettre une médaille gravée à ton intention avec le message suivant : merci stéphanie le bronze de pékin te va si bien, mais pour nous tu es en or.


Discours d'Yves d'Amécourt, Président de la Communauté des Communes du Pays de Sauveterre.

Ma chère Stéphanie,

Didier a tout dit où presque !

Tu l’as compris, tout notre territoire, la commune, le canton et le pays de Sauveterre de Guyenne sont très fiers de toi, très fiers d’avoir cru en toi, très fiers de s’être levé à 4 heures du matin pour suivre tes combats !

Pour ma part je ne m’étais jamais levé aussi tôt pour faire du sport !

Alors à travers toi nous souhaitons remercier tout ton staff, ta sœur Gaëlle, tes préparateurs, tes entraîneurs, tes collègues, tes amis, ta famille… Tout ceux sans qui tu ne serais pas arrivée à ravir cette médaille de Bronze !

Le 14 août, matin de tes combats, nous avons tous été très choqués par les propos des journalistes sportifs et par les cris de la petite femme qui se trouvait derrière toi ! Tout cela pour ma part je ne l’ai pas compris. Je me suis dit que ce n’était pas bon, que même si tu ne les entendais pas, tu les sentais derrière toi…et que j’aimerais bien les voir, tous, ces zozos, sur le TATAMI à ta place !

Mais nous tous, tes amis, les habitants du Pays de Sauveterre, les judokas du club de Sauveterre, nous tous, nous étions derrière toi, nous voulions y croire, nous y croyions, et nos espoirs et notre volonté de te voir gagner ont transpercé les écrans. Nos cris ont franchi la muraille de Chine et notre force était en toi !

Lorsque les combats de repêchage ont commencés, et que l’on t’a vu revenir sur le DOJO, alors on a compris que notre optimisme et notre rage de te voir gagner avait eu raison du pessimisme des commentateurs ! Nous avons compris que toute l’énergie que nous concentrions ici, t’avait été transmise et que ta rage de vaincre n’avait d’égal que ta pugnacité !

En te voyant rentrer dans le DOJO, nous avons compris que tu mettrais tout dans la balance pour aller chercher cette médaille de Bronze et nous la ramener ici !

Alors bienvenu chez toi, bienvenu chez nous !

Stéphanie, Gaëlle, merci de ce que vous faites pour faire rayonner notre territoire dans le monde. Vous êtes avec les vins de Bordeaux nos ambassadrices par delà le monde !

Bonne fête à tous ! Vive l’olympisme et ses valeurs!

Grâce à ses valeurs et pour les défendre, ensemble, nous irons toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort !


Un peu plus tard… avant de se dire au revoir.

Puisque je vois ici le Principal du Collège, Pascal Righi, je voudrais évoquer une idée devant Martine Faure, notre députée, devant MArtine la Présidente du Judo, devant toi Stéphanie, devant Gaëlle aussi. Cette idée c’est d’ouvrir au collège de Sauveterre une section JUDO. Nous avons un club dynamique, nous avons des équipements et désormais nous avons Stéphanie et Gaëlle Possamaï pour porter avec nous cette idée, et puis il y a d’autres champions qui suivent avec Sébastien Delsuc –champion de France UNSS - Antoine Herbert –champion régional -. Cette idée nous vous la livrons aujourd’hui, nous allons y travailler, et Stéphanie, si tu es d’accord, nous te demanderons d’en être la marraine !