Chère Christine, Chers Amis,

Serge, après une carrière bien remplie en Lot et Garonne, entrepreneur puis directeur emblématique du PACT 47, avait pris sa retraite à Sauveterre de Guyenne avec sa compagne Christine.

En quelques années il était devenu un ami de tous, une oreille attentive des problèmes de chacun. C'est pour cette raison que tout naturellement il avait succédé à Maître Laveix il y a quelques mois et était devenu Conciliateur de Justice.

Le départ de Serge nous a tous frappés de plein fouet… tant il fut précipité. Serge et Christine habitent Sauveterre depuis quelques années, mais chacun de nous a l’impression qu’ils sont là depuis toujours !

Serge avait le sens du contact, le sens de l’amitié… Il avait un regard compassionnel sur chacun et chacune d’entre nous. Il avait un discours apaisant et conciliant sur la vie de la cité.

Quelques minutes avec lui, et il savait tout sur vous ! Ses yeux devinaient les pensées, son regard perçait l’intimité.

Quelques minutes avec lui et l’on repartait du bon pied, avec dans l’idée que nos petits problèmes ne sont pas insurmontables, et qu’à coté de ce qui va mal, il y a tellement de choses qui vont bien.

Serge avait une façon de vous prendre la main, de la serrer avec vigueur…le tout accompagné d’un coup d’œil rieur et de quelques mots prononcé avec une voix rassurante…

Sa voix était aussi une des voix de la chorale de l’Abbaye, dans le registre des basses : il aimait chanter. Il partageait cette passion avec Christine, comme il partageait avec elle le souci de l’autre.

Serge avait beaucoup d’ami ici, à Castillon-la-Bataille, il en avait beaucoup aussi dans le Lot et Garonne, à Gontaud de Nogaret, Serge avait des amis partout. Aujourd’hui, tous ces amis sont là.

Serge était très fier de son fils, dont il parlait souvent, de ses petits enfants et de ceux de Christine.

Au nom de la population ici réunie, aux non de ses amis, au nom du conseil municipal, Chère Christine, je te présente ainsi qu’à ta famille et à la famille de Serge nos sincères condoléances.

Là où il est désormais, Serge a sûrement déjà beaucoup d'amis, et il a surement déjà commencé son travail de conciliateur !

Serge Girodeau chant des partisans

En 2004 à l'occasion du 60ème anniversaire des actions de résistance de juillet 1944 à Sauveterre, Serge Girodeau et quelques amis chantent le "Chant des Partisans" à l'occasion de l'inauguration de la "Rue des Martyrs de la résistance et de la Déportation"