L'objectif de cette rencontre est de créer un partenariat entre la CAPPED et le Crédit Agricole d'Aquitaine. Nous avons retenu 4 thèmes de travail.

  1. Besoin de recapitalisation de la CAPPED (200 MFCFA)
  2. Besoin de Conseil pour aider la CAPPED à mettre en place des aides à l'agriculture, et à fiabiliser son fonctionnement - Cette aide pourrait être apportée par CREDIT AGRICOLE SOLIDARITE DEVELOPPEMENT, une organisation issue du Crédit Agricole, qui envoie en mission dans le monde des jeunes retraités de la banque.
  3. Installer 30 maraichers et pour cela, besoin de créer une réserve foncière à Pointe Noire (Rivière Rouge) - L'objectif serait d'acquérir une réserve foncière qui pourrait ensuite être revendue aux maraîchers par le biais d'un "crédit-bail".
  4. Besoin de rémunérer les dépôts de la CAPPED : 4,5 Milliards de FCFA (20000 déposants), ces dépôts étant au Crédit Agricole du Congo.

Il va de soi que la réussite sur le point 4, permettrait de règler le point 1, et aiderait la réalisation des points 2 et 3. En effet, la seule rémunération des dépôts à hauteur de 1,75% (taux du livret A en France actuellement) permettrait de générer une recette pour le CAPPED de 120000 € par an (78 Millions de Francs CFA). Par ailleurs, ce serait pour la CAPPED une réussite formidable de voir ses dépots rémunérés. Ce serait, enfin, un formidable exemple de "co-opération" qui viendrait couronner 20 ans de travail !


Ghislaine Mackiza, Directrice de la CAPPED.

En savoir plus sur la CAPPED, organisme de micro-finance au Congo-Brazzaville.