Objet : Projet piste cyclable.

Monsieur le Président,
Cher Bernard,

Nous avons bien reçu ton courrier à propos de l'extension de la piste cyclable de Sauveterre vers Mesterrieux et La Réole.

Pour ce qui concerne notre communauté des communes le tracé impacte principalement les communes de Sauveterre-de-Guyenne et St Martin du Puy.

  • Sur la communes de Sauveterre, il s'agira principalement d'un tracé en "vélo route" et la commune est prête à conventionner avec le Conseil Général pour cette mise en place. Dans le cadre de réalisation de son PLU, Sauveterre envisage d'ailleurs de créer un certain nombre de circuits pour les vélos et les piétons. Une étude sur les circulations devrait commencer très bientôt.
  • Sur la commune de Saint Martin du Puy, une commission d'aménagement foncier a été mise en place par le conseil général, qui intègre la problématique de la piste cyclable (copie de l'arrêté ci-joint). Le cabinet chargé de cette étude est le cabinet PEDEZERT (c.p.v.l@wanadoo.fr).

Aussi, dans cette optique, il ne nous semble pas opportun de réaliser une nouvelle étude foncière, avec un autre cabinet, sur le tracé imaginé par le Conseil Général. Par contre, je suggère que le cabinet PEDEZERT soit consulté dans le cadre de votre consultation afin qu'il y ait une continuité dans l'étude.

En tout état de cause, et avant de lancer une opération foncière, je pense qu'une réunion avec les Maires des communes traversées par les tracés serait opportun, rapidement. En effet, ils n'ont pas été informés directement depuis au moins 3 ans.

Je profite de ce courrier pour te faire part des premiers avis de la commission d'aménagement foncier de St Martin du Puy. En effet, la reprise de l'emprise de l'ancienne voie ferrée par la commune de St Martin du Puy, ne parait possible qu'à condition de réaliser des travaux connexes d'importance, que la commune de Saint Martin du Puy ne pourra pas prendre à sa charge.

Si le Conseil Général, comme il l'a annoncé récemment, ne participe pas aux acquisitions et aux travaux connexes, qui seront très lourds, il me semble qu'il serait sage, comme tu le suggérais lors de la réunion à la communauté des communes de la Réole, de ne pas abandonné le tracé "bis" qui longe la RD 230.

Mardi soir, au bureau de la Communauté de Communes, le tracé par la RD 230 paraissait le plus plausible.

Je reste à ta disposition pour en parler.

Bien cordialement.

Président de la CCPSG,
Yves d'Amécourt