Luciole_03.JPG

Luciole_02.jpg

Ouvre_la_voix_001.JPG

Ouvre_la_voix_002.JPG

Bonjour à tous,

Bonjour aux cyclo-festivaliers et aux organisateurs de ce festival « cyclo musical » !

Nous sommes très fier d’accueillir à Sauveterre de Guyenne les cyclistes d’ouvre la voix.

Très fier d’accueillir avec vous les membres éminents de la Rock School Barbey, notamment Eric Roux et Patrick Bazzani. Tous les deux ont œuvré et oeuvrent toujours pour que le développement et la reconnaissance des musiques actuelles.

Ils oeuvrent pour qu’autour des musiques actuelles puissent s’établir une forme culturelle. Pour que les musiques actuelles soit reconnues comme une culture à part entière. Une culture existe lorsqu’elle est partagée. Une culture est partagée, disait Karol Wojtila, lorsqu’elle rassemble des gens et lorsque ces gens sont heureux d’être ensemble. Nous y voilà !

Alors bienvenu à Sauveterre, vous tous qui partagez ce goût pour les musiques actuelles, pour l'Entre Deux Mers, pour le vin et pour le patrimoine. Le pari d’Eric et de Patrick, grâce à vous, est gagné !

Je remercie le Père Picault d’avoir accueilli dans l’église de Sauveterre ce matin l’artiste « Luciole ». Luciole sera la semaine prochaine l'invité de l'émission de Stéphane Bern : "Le Fou du Roi". Elle m'a promi avant de partir qu'elle serait des notres pour la prochaine édition de "Sauveterre fête ses vins". Merci à Luciole pour son concert aujourd'hui. Luciole est la filleule artistique d’Eric Roux… Lui-même étant un filleul de Sauveterre… Tout cela se passe en famille !

Merci à Aurélie Poulain, à Audrey, et aux autres organisateurs, de veiller à ce que tout se passe bien.

La commune de Sauveterre de Guyenne et la communauté des communes du Sauveterrois, qui rassemble 16 communes, sont heureux de vous accueillir.

Il y a parmi vous des adeptes des musiques actuelles, il y a aussi des adeptes du vélo.

Merci aux locaux de l’étape, en particulier à Daniel Testet et à l’association Entre Deux Voies qu’il préside. Ils ont ouvert le festival hier soir avec un prologue entre Sauveterre et Mesterrieux et ont assuré ce matin le service du petit déjeuner.

Au 13ème siècle, Edouard 1er, roi d’Angleterre, fonda la bastide de Sauveterre à l’emplacement de l’ancien village d’Attala qui s’était développé autour d’un prieuré. Le Seigneur Jordan de Puch, l’abbé de Blasimon et Dame Athalésie, de la famille des Seigneurs de Langoiran, possédaient chacun, une partie de l’emprise de la future Bastide. Le fils de la Dame s’empara par les armes des possessions de son voisin, le Seigneur de Puch. Face à cette agression délibérée, ce Seigneur fit appel à Edourard 1er pour le secourir. Une fois entré en possession de ses biens, il remercia son suzerain en lui cédant des terres, imité dans ses gestes par l’Abbé de Blasimon.

La bastide Royale Anglaise pouvait alors être créée.

Durant la guerre de 100 ans, les belligérants se disputèrent à maintes reprises Sauveterre. Le bourg changea 11 fois de mains pour être rattaché définitivement à la couronne de France en 1451, deux ans avant la bataille de Castillon.

Un dicton prétendait même que celui qui n’avait pas combattu à Sauveterre ne pouvait être un bon soldat ! Et bien ce diction je vous propose de l’adapté : « qui n’a pas pédalé à Sauveterre, et en Entre Deux Mers, ne peut pas être un bon cycliste ! »

Amis festivaliers, amateurs de musiques actuelles, amateur de cycle, amateurs de vins, profitez bien de ces trois jours de culture et de cycle !

Au nom des Maires du Pays de Sauveterre de Guyenne, Au nom du Conseil Municipal de Sauveterre de Guyenne, capitale de l’Entre Deux Mers viticole,

Je déclare solennellement la voix verte ouverte pour le festival !
Je déclare ouvert le festival « ouvre la voix » !

En savoir plus sur "Ouvre la Voix"