Je voulais par la présente rassurer le journal Sud-Ouest. Car même en prenant les scores du 1er tour du sondage SUD-OUEST réalisé récemment, Dominique Ducassou est élu et pourra continuer à férailler au sein du Conseil Régional !

Quant à la réalité des résultats, méfions nous de ce qu'on lit dans notre quotidien régional préféré sous la plume de Jean-Pierre Deroudille ce matin : "Rarement élection aura donné l'impression de réserver aussi peu de surprises. On se focalise maintenant sur les combinaisons d'alliances possibles au second tour". La dernière fois que j'ai lu pareil poncif, c'était dans le magazine Marianne la veille du 1er tour des élections présidentielle de 2002. Alors rendez vous le 14 mars en soirée !

Ci après un rappel des règles de ce scrutin et de la répartition des sièges...


Le mode de scrutin pour les élections régionales de 2010 a été défini par la loi du 11 avril 2003. Il s'agit d'un scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire.

Contrairement aux élections de 1998, c'est, depuis les élections de 2004, la région et non plus le département qui conduit une liste. Toutefois, afin de permettre aux électeurs d'identifier facilement les candidats de leur département, les listes comportent des sections départementales.

Les principales dispositions du mode de scrutin sont :

Les citoyens élisent les conseillers régionaux :

  • pour six ans, au scrutin de liste,
  • selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel, en un ou deux tours,
  • sans panachage ou vote préférentiel, tout bulletin modifié en quoi que ce soit par un électeur étant déclaré nul.

Les listes sont déposées au niveau régional, mais les candidats sont répartis entre les départements (on parle de sections départementales constituant la région).

Le nombre de sièges à attribuer pour chaque liste est calculé globalement au niveau régional, puis réparti entre les sections départementales en fonction du nombre de suffrages obtenus dans chaque section.

Lors du premier tour de scrutin, si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés, elle obtient le quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages, sinon, il est procédé à un second tour la semaine suivante.

Conditions d'accès au second tour.

  • Seules les listes ayant obtenu plus de 10 % des suffrages exprimés au premier tour peuvent se maintenir au second tour de scrutin et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.
  • Attribution des sièges au second tour : Au second tour, la liste qui arrive en tête obtient le quart des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la représentation proportionnelle entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour. La loi oblige chaque liste à comporter autant d'hommes que de femmes.