Selon les études réalisées à ce jour, on peut estimer à :

  • 600 emplois temps pleins créés pendant la phase de construction en Aquitaine,
  • 750 emplois temps pleins créés, durables, pendant la phase d’exploitation.

Quelles sommes les collectivités locales ont accordé en son temps, au projet de reconversion de FORD, au projet de reprise de Couach ? Les emplois en jeu ne sont-ils pas du même ordre de grandeur ?

Combien depuis 20 ans, les collectivités locales ont-elles investit dans le projet « route des lasers »… La filière viticole, la route des vins, n’a-t-elle-pas besoin, elle aussi, aujourd’hui, d’un accélérateur de particules ?

Il me semble que le moment est venu pour Bordeaux, la Gironde, l’Aquitaine, la France de relancer le marché du vin avec un projet de renommée mondiale !

Oui, Bordeaux est la capitale incontestée de la vigne et du vin ! Oui la consommation culturelle et modérée du vin est un élément constitutif de notre culture. Oui, le régime alimentaire français est riche, notamment, de ses nombreux vins… Oui, la filière vin est, en France, l’un des premiers employeurs du Pays…Dernièrement encore, une dégustation à l’aveugle révélait la suprématie des vins de Bordeaux sur les nouveaux vins du monde…

Alors, avant que Sydney, Canberra, Melbourne, Sacramento, Florence, Talca, Chillan, Vitoria, … ou Pékin ( !) ne se positionnent comme capitale mondiale du vin, soutenons la volonté de Bordeaux et souscrivons à ce projet !

Pour réaffirmer la place de Bordeaux, de la Gironde, de l’Aquitaine, de la France dans le monde de vin, Bordeaux n’est-elle pas la place idéale ?

Bordeaux n’est-elle pas « la place St Pierre » du monde du vin ? A ce titre, un Bernin du XXIème siècle ne peut-il pas concevoir une « cathédrale du vin et de la culture » au bord de la Garonne, ce fleuve qui a fait l’histoire et le rayonnement des vins de Bordeaux ?

N’avons-nous pas besoin d’un projet à la fois culturel et architectural, qui projette la filière viticole Française dans le nouveau millénaire ? Un projet qui fasse le lien entre le monde du vin, les vins du monde et nos vignobles Aquitains. Un projet qui soit aussi un centre d’affaire pour commercialiser nos vins et toutes les technologies qui les entourent…

Anvers est la capitale mondiale du Diamant, on y trouve à la fois les plus beaux bijoux du monde, les plus belles pierres, le marché le plus actif, les acheteurs et les vendeurs du monde entier, et de la poudre de diamant pour l’industrie… Aussi vrai qu’Anvers est la capitale du Diamant, Londres la capitale des métaux, La Haye la capitale des fleurs, … Bordeaux est la capitale mondiale du vin !

Le 10 avril dernier, à Angers, a ouvert le parc "Terra Botanica" c'est un mélange de Futuroscope et d'immense jardin botanique. C'est en tout point semblable avec ce que veut construire Alain Juppé à Bordeaux autour de la vigne et du vin, pour un investissement deux fois supérieur. C'est selon son directeur technique : " une remarquable liaison entre la scénographie et le végétal. Il y a un jardin botanique purement scientifique mêlé aux technologies du Futuroscope ou du Puy du Fou, comme le cinéma en 4 D, où l'on suit le voyage d'une goutte d'eau. » On y apprend le végétal « dans l'excitation des animations et la zénitude des saisons. ». Avec une palette de 270 000 plants qui vont des climats polaires aux climats tropicaux. Des collections de végétaux dignes de jardins botaniques, comme 400 variétés de camélias. « Et des végétaux exceptionnels telles les fougères arborescentes de huit mètres de haut. ». L'ambition du parc, c'est de renouer un lien entre l'homme et la nature. Ambition affichée : 250 000 visiteurs par an, pour une capacité de 3 500 par jour. En avril, quelques jours avant l'ouverture, le Directeur précisait dans Ouest-France "6 500 congressistes sont déjà attendus d'ici à fin septembre. 15 000 personnes ont dès à présent réservé. Quant aux scolaires, à qui le parc s'est particulièrement adapté, pour mai et juin, c'est complet.

A Angers, le projet Terra Botanica a reçu le soutien de la ville, du Conseil Général, et de la Région...

Le projet de Bordeaux a du sens pour les observateurs du monde entier, pourquoi n’en aurait-il pas pour nous ?

En savoir plus sur le projet sur www.centreculturelduvin.com