Libération publie la carte de France des collectivités locales ayant contracté des produits financiers "toxiques" fournis par Dexia qui pourraient faire risquer, dans certains cas, des pertes importantes.

Selon Libération , le Conseil Général de la Gironde est en "rouge" : avec un montant des emprunts concernés de 41,612 millions d'€ (en majorité auprès de GOLDMANSACHS) et un montant total des surcoûts à ce jour de 11,181 millions d'€ (soit 26,87 % du montant emprunté). Selon Libération, les dits emprunts courrent jusqu'en 2032 et 2033. Cette carte constitue une bonne base pour évaluer le risque collectivité par collectivité, mais tout cela est à prendre avec des pincettes car les chiffres datent de 2009, et certains prêts ont été renégociés depuis.

Des chiffres contestés par la banque franco-belge. «Non seulement Dexia les conteste mais examine toutes les suites juridiques à donner pour défendre l'intérêt de ses collaborateurs et de ses clients», affirme Benoît Gausseron, directeur de la communication de Dexia. Et d'ajouter : «Dexia s'est toujours refusé à commercialiser des crédits les plus risqués».

Certaines communes de Gironde seraient aussi particulièrement affectées, selon Libération.

Lire l'article sur le site de Libération.