Les principaux enseignements de cette étude sont les suivants :

Pour les particuliers :

  • le format de bûche 50 cm connaît une progression de prix significative en passant de 57€ à 62€ le stère (hors livraison) et de 60€ à 63€ (livraison comprise) mais cette progression est limitée au regard de l'augmentation du marché des énergies fossiles (gaz et fuel)
  • le prix du granulés vrac auhmente (4,9 c€/kWhPCI), de 13% (non livré) et 12% (livré). L'explication vient de la pression sur l'approvisionnement en sciure, de l'uniformisation des conditions de marché entre les différents pays, notamment européens. On note de nombreux échanges commerciaux avec l'Allemagne.
  • Le prix du granulé en sac est stable mais son prix est déjà élevé (5,9 c€/kWhPCI en 2011) et il semble que les consommateurs fassent jouer la concurrence.

Pour les usages en chauffage d'appoint ou comme chauffage principal, le combustible bois demeure la source d'énergie la moins coûteuse, pour les particuliers, quelle que soit la forme d'utilisation considérée (bûches, granulés, bûchettes...).

Pour les collectivités, le prix des plaquettes forestières livrées se situe entre 1,9 c€/kWhPCI pour les chaufferies de plus de 4 MW et 2,5 c€/kWhPCI pour les chaufferies de moins de 400 kW. Le combustible bois constitue pour les collectivités une énergie compétitive par rapport aux alternatives fossiles. Seul le granulé n'arrive pas à affirmer de réel différentiel pour les chaudières de grosses puissances (+ d'1MW) où les tarifs du gaz étaient encore intéressants en 2011(prix granulés : 4,6 c€/kWhPCI contre prix Gaz naturel (B2S): 4,5c€/kWhPCI).

La plaquette forestière reste très compétitive pour tous types de chaufferie.

L'étude se poursuit sur l'année 2012 afin de fiabiliser par une seconde vague d'enquête les chiffres de prix de l'année 2011.