Considérant,

  • que les autoroutes Bordeaux-Langon-Toulouse (A62) et Bordeaux-Langon-Pau (A65) ont un rôle majeur dans le schéma de cohérence territorial du Sud Gironde,
  • que l’usage de l’autoroute est sécurisant pour les usagers ;
  • que la réseau secondaire est surchargé et de manière préoccupante (D1113 voire ou et la D10), ce qui pose de sérieux problèmes de sécurité et d’environnement dans les villes et villages traversés par ces départementales.
  • que des aires de co voiturage ont été mises en place à La Réole, Bazas et Langon ;
  • que le coût d’un AR vers Bordeaux est dissuasif pour les habitants les usagers qui empruntent l’autoroute à partir de Bazas, La Réole ou Langon,
  • que l’autoroute A10 est gratuite pour les usagers sur la portion de St André de Cubzac à Bordeaux;
  • que l’autoroute A89 est gratuite sur la portion de Libourne à Bordeaux
  • que l’autoroute A63 est gratuite sur la portion d'Arcachon à Bordeaux
  • que la première concession d’amortissement sur l’A65 est venue à expiration il y a quelques années, et que ce tronçon a été déjà largement financé et rentabilisé par les utilisateurs

Proposent :

  • La révision des modalités d'accès aux autoroutes A62 et A65 pour les usagers résidents en Sud-Gironde avec un objectif, à terme, d’accès gratuit ;
  • La mise en place de la gratuité pour les personnes qui pratiquent le covoiturage;
  • La réalisation, à la demande du Conseil général de la Gironde et sous l'égide d’ASF, d'une enquête origines/destinations sur l'A62 et les axes routiers environnants (cette demande pourrait être faite dans le cadre de la mise en place par le CG de la territorialisation des Cahiers de la mobilité à l’échelle des SCOT, j’ai une réunion technique sur ce sujet le 24 octobre prochain)

Demandent la création d’une commission ad’hoc, avec la présence des concessionnaires, de l’Etat, de la Région, du Département et les représentants du SCoT Sud-Gironde.