« Afin de faciliter la participation des électeurs, le gouvernement a retenu le couple de dates permettant qu'aucune zone ne se trouve en période de congés scolaires », précise le gouvernement dans un communiqué.

Ces prochaines élections municipales seront une première pour de nombreuses communes et de nombreux électeurs. En effet, « pour la première fois en 2014, les électeurs des communes de 1 000 habitants et plus éliront, en même temps que les conseillers municipaux, et par le même bulletin de vote, le ou les conseillers communautaires représentant leur commune au sein des organes délibérants des EPCI (communautés de communes, communautés d'agglomération, communautés urbaines et métropoles) », poursuit le communiqué.

Rappelons à ce sujet que l’Association des maires de France avait demandé avec insistance une campagne nationale d’information sur les nombreux changements apportés par la loi électorale du 17 mai dernier (lire Maire info du 24 mai). Au rang des modifications introduites dans la loi, figure notamment l’abaissement du seuil de scrutin de liste à 1 000 habitants, contre 3 500 précédemment.

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé hier que les prochaines élections européennes auront lieu le dimanche 25 mai 2014. « Par une décision du 14 juin 2013, le Conseil de l'Union européenne a avancé la période pendant laquelle doivent se dérouler les élections dans l'ensemble des États membres de l'Union européenne, afin de favoriser la participation des électeurs », rappelle le gouvernement.

Au lieu de la période 7-10 juin initialement prévue, c'est celle du 22 au 25 mai qui a été retenue.

Pour tenir compte du décalage horaire et éviter que des électeurs n'aillent voter alors que le résultat national est déjà connu, le scrutin se tiendra le samedi 24 mai en Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Martin, Saint-Barthélémy, Saint-Pierre et Miquelon, et en Polynésie française.

Je me souviens qu'en 1995, nous habitions en Guadeloupe lorsqu'ont eu lieu les élections Présidentielles. Nous avions voté alors que nous connaissions le nom du nouveau Président de la République ! Et chacun s'étonnait, en métropole, de la faible participation aux Antilles !!!

Pour les autres départements et collectivités d'outre-mer (La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna), le décalage horaire fait débuter le vote plus tôt qu'en métropole, le dimanche.