Un cabinet médical communal

En 2014, nous allons créer un cabinet médical communal, rue du 8 mai 1945, à coté de la trésorerie. Ce cabinet accueillera 3 médecins généralistes, 1 cabinet d’infirmier et disposera d’un cabinet pour accueillir des médecins spécialistes. Nous avons déjà, déposé le dossier d’aide financière auprès de Monsieur le Sous-Préfet, les travaux commenceront ainsi dès le déménagement de l’école de musique dans ses nouveaux locaux.

L’avenir de nos écoles

C’est en perpétuelle concertation avec les enseignants et l’association de parents d’élèves que nous avons mis en oeuvre de nombreux projets pendant ces 6 ans. Remplacement du bus scolaire de 33 places qui ne passait plus le contrôle technique, transport communal offert aux familles, recrutement d’un surveillant à bord du bus et à la sortie de l’école élémentaire, équipement en ordinateurs pour les élèves dans le cadre du programme “école numérique rurale”, travaux d’isolation thermique et phonique pour un meilleur confort pour tous et des économies d’énergie, renouvellement des chaudières, maintien d’un prix de cantine stable depuis 2009, etc...

Pour le prochain mandat, nous avons 2 grands projets à mener :

  • mettre en place la réforme des rythmes scolaires sans surcoût pour les familles (tout sera pris en compte par le budget communal)
  • rendre accessibles nos deux écoles aux personnes à mobilité réduite.

Concernant le collège, avec la Communauté de Communes et le syndicat du collège, nous avons entièrement aménagé le parking destiné aux parents, ainsi que l’avenue François Mitterrand qui passe devant le collège. Nous avons aussi rétabli les finances du syndicat intercommunal des transports du collège (80.000€ de dette épurés) grâce à notre gestion et à la coopération des familles, des communes membres et du Conseil Général. Nous avons signé avec le collège et la communauté des communes du Sauveterrois une convention "tripartite" qui permet de mutualiser nos équipements sportifs : une 1ère en Gironde.

Soutenir la culture, le sport et les loisirs

Dès 2008, nous avons restauré les subventions aux associations qui avaient été supprimées par l’ancienne équipe municipale, et elles ont augmenté depuis de 20%. Les associations sont le cœur de notre vie de commune, elles permettent de maintenir des activités culturelles, sportives et de loisir sur notre territoire, tout en cultivant le lien social. On ne fait pas des économies sur le dos des associations !

Par exemple, avec le CAC et REM, de nombreuses pièces de théâtre ont été jouées à Sauveterre, par des compagnies de Bordeaux et d’ailleurs. Les Amis de la Bastide ont fêté les 20 ans, et poursuivent les retranscriptions et éditions, leurs festivals, fêtes et brocantes. Grâce à l'opiniâtreté de quelques acteurs du comité de jumelage, du collège, nous avons renforcé nos liens avec Sottrum (Allemagne), nous avons renoué nos liens avec Olite (Espagne). Nous avons l’espoir de créer un nouveau jumelage avec Lubasch (Pologne).

Avec la Communauté de Communes, le Point Rencontre Jeunes, l’animateur sportif et le pôle «école et sport» de la commune, nous poursuivons l’équipement sportif de notre territoire et la mise ne place d’une « école-multi-sport » : nous avons construit une salle dédiée à l’haltérophilie et la musculation, 2 terrains de tennis, un club-house pour le tennis, un city-stade, un skate-park, et nous avons en projet la construction d’une piscine intercommunale.

L’office de tourisme a rejoint les nouveaux locaux de la Mairie, sous les Arcades. Les anciens bâtiments accueilleront prochainement un commerçant au rez-de-chaussée, et les salles qui sont à l’étage seront mises à disposition des associations. Nous avons acheté l’ancien garage de la famille Chauvet, à coté de la salle des fêtes, afin d’y installer la bibliothèque municipale, plus grande, plus fonctionnelle. Nous engagerons dans le même temps la rénovation de la Maison Brugères. Nous avons aussi acquis le “Moulin des Aynes” à Saint-Léger-de-Vignague et procéderons à sa restauration et à la démolition de la maison en ruine afin de sécuriser le carrefour. Nous pourrons alors construire un local pour l’ACCA avec salle de réunion, salle de découpe et chambre froide.

Nous avons lancé la construction d’une nouvelle école de musique à coté de la future salle des fêtes, et avons amélioré le confort des locaux utilisés par l’association des aînés ruraux et l’association de l’atelier créatif. Nous poursuivrons ces efforts pour les associations afin qu’elles disposent de locaux adaptés.

Comme le souhaitait l’AS Sauveterre, nous nous sommes engagés sur la rénovation rapide d’un terrain complet de foot : pelouse, tribune, éclairage, vestiaires. Pendant le prochain mandat nous poursuivrons nos travaux avec, pour le Stade Bazzani (à Bonard), la reprise de la couche de surface de la pelouse afin de permettre l’écoulement de l’eau vers le réseau de drains (le drainage avait été mal réalisé) et la réalisation d’une salle à coté des vestiaires pour accueillir l’école de foot, et pour le Stade Jacques Barrière (au Closet), la réalisation d’un 4ème vestiaire pour être aux normes de la ligue.

Mieux qu’une « maison de associations », nous souhaitons des locaux et des infrastructures adaptés à chaque association.

Restaurer le patrimoine communal

Tout le monde ne le sait pas, mais les églises sont la propriété de la commune, et c’est donc notre devoir de les entretenir. Nous avons ainsi créé l’Association des 4 clochers et avec elle, nous avons poursuivi la restauration des églises de Saint-Romain, de Puch, mis en chantier la restauration de Notre-Dame et engagerons dans quelques semaines la rénovation de l’église de Saint-Léger. Suivra aussi la restauration des menuiseries du presbytère afin d’améliorer le confort du bâtiment et de réduire la consommation d’énergie.

Pendant ce mandat nous avons repris de très nombreuses toitures : trésorerie, écoles, logement rue St Léger, Mairie, La Poste, … Nous avons restauré les portes fortifiées de Saint-Romain et de Saint-Léger, et restaurerons celle de La Font lors du prochain mandat. Nous avons conçu avec les services techniques un éclairage de Noël à économie d’énergie pour la place de la bastide, que de nombreux visiteurs viennent admirer, tant il met en lumière notre patrimoine.

Profiter des technologies pour mieux communiquer

Nous avons créé un site internet : blog communal et associatif où chacun peut mettre de l’information. Nous avons créé une zone de communication WIFI devant la Mairie, et avons créé un “cyber-espace” avec la Communauté de Communes avec des formations à Internet pour les non initiés. Le journal municipal “Les Échos des Cités” a été rénové, et est distribué par une personne de la commune dans toutes les boîtes aux lettres.

Dans le prochain mandat, nous souhaitons mettre en place un outil d’envoi de SMS dont pourraient profiter les associations pour annoncer les évènements (pièces de théâtre, matchs …), et la commune en cas de tempête par exemple comme en 2009, lorsque la neige empêche le bus communal de circuler, etc...

Faciliter les échanges avec la population

En plus des échanges et discussions sur le blog communal, nous avons mis en place à la Mairie un accueil où chacun peut faire des remarques sur les dysfonctionnements observés (ampoule grillée sur l’éclairage public, trottoir qui frotte, …), peut suggérer des idées pour la commune (déplacement d’un passage clouté, aménagement d’un endroit, …), peut émettre des demandes ou poser des questions. Toutes les questions font l’objet d’une réponse ou d’une lecture en Conseil Municipal ; Le Maire reçoit tous les citoyens qui le demandent ; Le service de l’urbanisme se déplace sur le lieu des demandes de permis de construire ou des déclarations de travaux afin d’accompagner nos concitoyens. Chaque année, au moment des vœux, nous revenons sur l’année écoulée et proposons les axes pour l’année qui vient. Cette réunion est désormais une institution qui regroupe, selon les années, entre 150 et 200 personnes.

Et pour ne laisser personne de côté, les locaux de la Mairie on été réaménagés pour les personnes à mobilité réduite : les mariages ont lieu au rez-de-chaussée, ainsi que les conseils municipaux. Les réceptions après les cérémonies de commémoration ont lieu quant à elles soit à la salle des fêtes, soit sous la halle, afin de permettre un accès facilité.

Améliorer et augmenter les équipements de notre commune

Nous nous sommes concentrés pendant ces 6 ans à la rénovation des immeubles : La Poste, l’Hôtel de France, la Mairie, la Maison de Camille, les portes Saint-Romain et Saint-Léger, l’Eglise Notre-Dame et notre place de la République, désormais entièrement restaurée.

Après notre élection, nous rénoverons les rues et les trottoirs de la bastide, avec un plan piétons et un plan vélos (pour faire le lien entre la piste, la bastide et nos écoles), en cohérence avec les études d’accessibilité que nous avons déjà menées. Concernant la rénovation des rues, nous ne feront pas la même erreur que l’équipe qui nous a précédé pour les rues de La Font et du Petit-Bordeaux : nous nous engageons à séparer les eaux usées des eaux de pluie, et ainsi ne pas avoir tous les problèmes rencontrés par la population de débordements lors d’orages, d’odeurs et de microbes. Nous réaliserons par ailleurs un “bassin d’orage” qui récupère les eaux de pluie polluées par les eaux usées, afin que la station ne déborde plus dans le ruisseau La Vignague.

En terme de sécurité, nous avons acheté la Maison de la Famille Aznarès, à coté de la porte Saint-Léger. Sa démolition permettra d’améliorer enfin la visibilité à ce carrefour. Sur le bas de la place de la bastide, nous avons réalisé une esplanade qui a deux objectifs : éviter le choc des pare-chocs avec les trottoirs qui ont été construits trop haut, et donner de la visibilité aux personnes à mobilité réduite pour traverser la place. A la demande de nombreux concitoyens, nous étudierons le projet de faire de même sur les 3 autres côtés de la bastide.

Nous avons également procédé à des aménagement dans les bourgs de Puch (murs du cimetière, église), St Romain (plantation de cyprès, église, aménagement de la place Charles de Gaulle – Appel du 18 juin) et St Léger (réalisation d’une couche en bitume par le Conseil Général, pose prochaine de ralentisseurs) ; Des efforts doivent encore être fait dans ces bourgs, tout comme dans les villages de Bouey et de Roussillon. En 2014, nous aménagerons la liaison entre Sauveterre et Bouey afin d’y réduire la vitesse.

Sur la zone Bonard, nous avons mis en place avec la Communauté de Communes un Relais de Service Public, une crèche multi-accueil, 2 tennis, un club-house, une salle de musculation et d'haltérophilie, un city-stade et un skate park. Il y a quelques jours ont débuté les travaux de construction d’une grande salle à vocation culturelle et de l’école de musique, à coté du gymnase. Cette salle de 350 m², avec une scène et un coin traiteur, permettra d’accueillir 600 personnes assises, 350 à 400 personnes à table. L’école de musique disposera d’un local pour installer un studio d’enregistrement pour les groupes de la commune et les groupes de passage. Nous soutenons aussi le projet de construction de piscine intercommunale qui débutera dès cette année sur cette zone et remplacera en 2015 la Piscine prêtée à Sauveterre par Michel Martin depuis 1965.

Accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite

Pendant ce mandat, nous avons réalisé des travaux important dans la Mairie, à La Poste, pour permettre l’accessibilité à tous. Nous avons aménagé un accès facilité à l’Eglise Notre Dame. Le Relais de Service Public, inauguré en 2009, ainsi que la crèche inaugurée en 2011 sont entièrement accessibles.

Pendant le prochain mandat, nous nous préoccuperons de l’accès aux cimetières, dans les rues, sur la place, dans nos deux écoles, à la bibliothèque, nous aménagerons un nouveau gîte rural accessible… Afin de prévoir ces travaux, nous avons fait réalisé un diagnostic complet sur l’ensemble de la commune.

Sauveterre une ville de commerces et d’artisans !

A chaque fois que les commerçants et artisans de la bastide ont eu besoin de nous, nous avons répondu présent. Ainsi, nous accueillerons dans quelques semaines 3 nouveaux commerçants que nous aidons actuellement dans leurs démarches pour s’installer. De même, nous avons encouragé les artisans et commerçants à suivre de près l’OCM (Opération Commune de Modernisation) menée par le Pays du Haut-Entre-deux-Mers et la Communauté de Communes : 5 entreprises de notre commune ont ainsi pu en bénéficier et améliorer la qualité de leurs services.

Notre politique de rénovation joue aussi en faveur du commerce, car une commune plus belle et accessible devient plus accueillante, et donc plus attirante pour visiter et consommer. La rénovation de la place de la bastide, la création de logements en centre-ville, les aides financières communales à la rénovation des façades sont autant de projets réalisés qui vont dans ce sens. Dans le cadre de la rénovation des rues et avec les commerçants de la place, nous devrons étudier des solutions pour augmenter le nombre de places de parking disponibles pour les consommateurs, en centre-ville.

Pour étendre notre développement et faire venir plus de visiteurs, nous ferons une campagne de communication dès le printemps 2014 sur France Bleu Gironde afin de communiquer sur le marché du mardi et sur le commerce le dimanche. Pour donner envie d’entrer dans notre bastide, nous allons aussi disposer dans quelques jours, sur les 5 routes qui y mènent, des panneaux « Sauveterre-de-Guyenne, Ville étape » avec tous les services disponibles. Nous souhaitons également implanter des panneaux lumineux avec des informations défilantes sur les animations proposées en ville.

Sauveterre la capitale de l’Entre Deux Mers Viticole pour les touristes !

Notre commune, située en plein coeur de l’Entre-deux-Mers viticole, a un grand potentiel de destination touristique que nous développons et comptons encore exploiter. Dans quelques jours, grâce aux partenariats entre la commune, la Communauté de Communes, les associations de tourisme et d’animation et l’Office du Tourisme en Entre Deux Mers (OTEM), nous implanterons –enfin- sur tout le territoire, dans le cadre de notre label “Pole d’Excellence Rural Oenotourisme”, une signalisation qui indique tous les lieux utiles pour les touristes.

Depuis la rénovation de la Mairie et de La Poste, nous disposons à Sauveterre de deux nouveaux équipements à vocation touristique : un Office du Tourisme qui intègre une « vinothèque » et une cave médiévale restaurée et accessible aux personnes à mobilité réduite qui abrite une exposition sur les 8 bastides de la Gironde.

Depuis quelques jours, La Réole est labellisé « Ville d’Art et d’Histoire ». En 2015, notre territoire et celui du Réolais se sont engagés auprès du Ministère de la Culture à déposer conjointement un dossier « Pays d’Art et d’Histoire » qui devrait être labellisé en 2016 et nous apporter de nombreux touristes.

Notre commune dispose de 4 Gîtes Ruraux communaux qui jouissent d’un beau succès. Lors du prochain mandat, nous rénoverons ces 4 gîtes et après le déménagement de la bibliothèque, nous réaliserons un 5ème gîte dans la maison à pan de bois, qui sera accessible pour les personnes à mobilité réduite.

Pour le prochain mandat, nous ne souhaitons pas renouveler la “taxe d’hébergement” qui avait été mise en place par la Communauté de Communes avec l’OTEM, car elle ajoute des contraintes sans apporter un réel bénéfice. Par ailleurs, si le camping du lac de Blasimon, qui appartient au Conseil Général, ne reprend pas une activité normale, nous demanderons à la Communauté des Communes, dont c’est la compétence, d’étudier la création d’un camping à proximité de la bastide sur la zone Bonard, à côté de la nouvelle Piscine, et de la nouvelle halte camping-car prévue à Bonard, plus confortable que celle qui se trouve à côté de la cave coopérative.

Développement économique avec la Communauté de Communes

Pendant ce mandat, et comme nous nous y étions engagés, nous avons accompagné la création du CEPS: le Club d’Entreprises du Pays de Sauveterre.

Grâce à l’adoption d’un nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) sur notre commune, il est prévu l’ouverture par la Communauté de Communes d’une nouvelle zone d’activité artisanale, sur la route de Bordeaux, au lieu-dit « La Font de Médouc ». Cette zone, dont les travaux vont commencer dans le prochain mandat, comprendra 26 lots, dont 5 sont déjà réservés. Elle accueillera toutes les entreprises du secteur qui souhaitent se développer et toutes les entreprises qui souhaitent s’implanter au cœur de l’Entre-Deux-Mers, ayant de préférence un lien avec la filière viticole. Notre souhait est de faire de Sauveterre la ville ressource de la filière viticole en Entre-Deux-Mers.

Le Conseil des sages

Comme nous l’avions envisagé, nous avons créé un « Conseil des Sages » avec des membres de droits (anciens maires) et des membres nommés par le Maire et le conseil municipal, par les présidents d’associations (aînés ruraux, …), etc… L’objectif est de prendre en charge certains projets proposés par le conseil municipal, et d’être force de proposition sur tous les sujets. Dès notre élection, nous nommerons un nouveau Conseil des Sages pour poursuivre ensemble le développement de Sauveterre.

Développer nos fêtes, multiplier les moments de convivialité et construire du bonheur ensemble !

Depuis 2008, la Fête des vins s’est beaucoup développée grâce à l’engagement du CAC (Comité d’Animation Culturelle), et a même fêté ses 40 ans en 2012 ! Chaque année, notre commune reçoit à cette occasion de nombreuses formations musicales, personnalités (Jacques Legros, Marthe Mercadier, Xavier Darcos, Julie Andrieu, Michel Cardoze, Mickael Vigneau …), orchestres (Tony Bram’s), bandas… Le festival « Ouvre la Voix » qui se déroule le long de la piste cyclable, organisé avec la Rock School Barbey, est devenu une institution pour notre bastide. La fête du 14 juillet depuis 2008 comprend un bal animé par un orchestre, une déambulation et un feu d’artifice «en musique».

En 2008, après notre élection, nous avons accueilli à Sauveterre la fête des éleveurs. En avril prochain aura lieu à Sauveterre le salon « Notre Campagne » : un évènement qui regroupe le même week-end la Foire au Matériel d’Occasion organisée par les Jeunes Agriculteurs, le salon du Développement Durable organisé par la Communauté de Communes, et un marché de producteurs organisé avec la chambre d’Agriculture.

Chaque année depuis 1978, la commune reçoit à la salle des fêtes de Saint-Brice les aînés de la commune pour un repas. Depuis 2009, ce repas est organisé par le CCAS ; en 2015, il aura lieu à Sauveterre dans notre nouvelle salle.

Dans la grande tradition des régions viticoles et grâce à notre nouvelle salle, nous souhaitons aussi organiser deux temps forts dans notre commune : une fête pour la Gerbebaude (ou le pampaillet), à la fin de vendanges, et une fête de la St Vincent au mois de janvier, patron des vignerons.

Nous nous préoccuperons de nos cimetières

Pendant ce mandat, nous avons lancé une vaste opération de reprise des concessions abandonnées sur les 4 cimetières de la commune. Dans quelques mois, nous pourrons les récupérer afin de les mettre à la disposition des familles qui en ont besoin, en commençant par ceux qui ont présenté leur candidature.

Nous disposerons de place pour implanter dans chacun de nos cimetières des columbariums, zone dédiée aux urnes de cendres pour les personnes incinérées.

Les églises de Puch, de Saint Léger et de St Romain, implantées au cœur des cimetières, sont ouvertes chaque jour afin que les familles puissent s’y recueillir. Une fois le processus de reprise des concessions terminé, nous implanterons dans le cimetière de Sauveterre quelques bancs pour permettre ce recueillement. Nous nous préoccuperons aussi de l’accessibilité dans les cimetières pour les personnes à mobilité réduite et du désherbage des allées.

Solidarité avec ceux qui en ont le moins

Nous avons créé avec la Communauté de Communes un Relais de Service Public qui est un lieu ou chacun peut trouver l’information utile, sur place, à Sauveterre. Ce relais travaille en réseau avec le CCAS de Sauveterre et les associations du territoire pour mettre en place des aides d’urgence, des prêts d’honneur, des aides alimentaires… La liste des personnes seules a été dressée par le Conseil des Sages et est mise à jour régulièrement ; elle est utilisée en cas de tempête, de canicule… Par ailleurs, lorsqu’une personne est fragile, des « sentinelles » sont sollicitées dans son environnement proche.

Lors du prochain mandat, nous allons créer des « jardins familiaux » où ceux qui le souhaitent pourrons louer à la commune un jardin potager pour cultiver fruits et légumes. La chambre de passage, entre l’église et le presbytère, sera rénovée. Nous poursuivrons également notre politique de logement aux loyers accessibles, tant en terme de coût que de mobilité, au cœur de la Bastide.

A l’écoute des agents municipaux, pour plus d’efficacité.

Dès notre élection, nous avons réorganisé les services municipaux en 3 pôles : technique, administratif, écoles RPA et sport. Nous avons équipé le secrétariat d’ordinateurs connectés à Internet (il n’y en avait qu’un avant 2008), nous avons réalisé des travaux pour améliorer les espaces de travail et l’efficacité de nos agents.

En termes de ressources humaines, nous avons recruté un secrétaire de mairie (cadre A) comme la loi le prévoit pour les communes de plus de 2000 habitants, ce que Sauveterre ne tardera pas à devenir. Nous avons revu en totalité la protection sociale de nos agents, et avons adhéré au CNAS. Nous les avons encouragés à se former et à s’inscrire aux concours de la fonction publique pour progresser. Nous avons revalorisé les salaires en mettant en place un régime indemnitaire. Afin de participer au soutien des personnes en difficulté dans la crise que traverse notre pays, nous avons recruté des personnels en Contrat d’Insertion (personnes au RSA, demandeurs d’emplois en fin de droit, personnes handicapées). Enfin, la commune emploi désormais plus de 6% de travailleurs handicapés comme le prévoit la loi, ce n’était pas le cas avant 2008.

Plus de moyens pour les services techniques

La commission travaux a décidé très rapidement de renouveler le matériel des services techniques qui était bien fatigué. Nous avons ainsi renouvelé l’épareuse et 3 tracteurs. Puis nous avons changé la tondeuse et le tractopelle. Nous avons fait l’acquisition d’un véhicule supplémentaire pour l’équipe et d’un véhicule électrique pour l’entretien de la bastide. Concernant l’entretien de nos routes communales, l’amélioration du fauchage reste notre principale préoccupation, tout comme l’entretien des chemins ruraux en relation avec l’association foncière de Saint-Léger. L’entretien de la voirie communale se fait en concertation avec la Communauté des Communes, l’entretien des routes départementales est assuré par le Département.

Nous avons recruté au sein des services techniques un menuisier, un soudeur et un électricien, si bien que la commune sait faire tous les métiers du bâtiment. Ceci nous permet de faire nous-mêmes un certain nombre de travaux : rénovation des appartements de la RPA, rénovation de nos églises, pose de menuiseries dans les écoles… Certes le poids des salaires a ainsi augmenté, mais nous faisons de nombreux travaux nous-mêmes et donc des économies considérables en sous-traitance.

Dans le prochain mandat, nous construirons un nouveau garage pour abriter le bus communal, les tracteurs, les véhicules, et faire dans les anciens garages de véritables ateliers municipaux et des locaux pour le personnel (salle à manger, vestiaires, douches).

Fiscalité, gestion de la dette

Dès notre élection en 2008, nous avons découvert plusieurs problèmes : la station d’épuration était construite, mais pas financée (nous avons dû faire un emprunt de 240.000 €), le bus communal était hors d’usage (nous avons dû en racheter un nouveau et faire un emprunt de 100.000€), la commune n’avait pas assez de trésorerie pour faire face à ses règlements (nous avons du faire un crédit de trésorerie de 300.000€ que nous avons pu rembourser en 2010).

La commune et le CCAS avaient une dette très importante qui, ajoutée à tout ces crédits d’urgence, faisait une somme de 3,3 Millions d’€uros ! Le 23 mars prochain, lorsque nous terminerons notre mandat, cette dette sera réduite de près d’1 million d’€uros. Cette dette a été remboursée sans augmenter les impôts, que ce soit à la commune ou à la Communauté de Communes.

Pendant le prochain mandat, nous poursuivrons le remboursement de la dette et nous vous proposons d’aller plus loin et de baisser chaque année nos taux d’imposition.

Station de recompression TIGF

Si nous pouvons mener à bien nos projets, baisser la dette de la commune et baisser les taux d’imposition, c’est d’une part parce que nous gérons l’argent public « comme si c’était notre argent », avec bon sens, et d’autre part parce que depuis 2011, la commune bénéficie des taxes acquittées par TIGF et l’Etat, sur le site de Sauveterre-de-Guyenne. C’est une somme importante que la Communauté de Communes reçoit depuis 2010. Elle en reverse une partie (65%) à la commune depuis 2011. Cette somme nous permet de réaliser nos projets alors que partout ailleurs les aides du Conseil Général, du Conseil Régional et les dotations de l’Etat diminuent. C’est une sécurité pour notre avenir. Mais nous devons poursuivre nos projets avec raison et ne pas nous engager pour autant dans des dépenses somptuaires.

Cette station de recompression pose par ailleurs des problèmes de voisinage et c’est pour cette raison qu’une commission d’intégration a été créée. Cette commission, le conseil municipal et TIGF travaillent ensemble pour améliorer les conditions d’utilisation.

Ainsi, à la demande des voisins, l’éclairage de la station la nuit a été supprimé, le poste de sectionnement a été capitonné et cette source de bruit a été supprimée (coût 70.000 €), les tuyères du compresseur vont être elles aussi capitonnées en 2014 (coût 400.000 €), un nouveau modèle de compresseur électrique est à l’étude (plusieurs millions d’€uros d’investissement), il sera enterré dans l’axe du gazoduc et sera beaucoup plus silencieux.

Après les élections municipales, une nouvelle commission d’intégration sera nommée afin de faire des nouvelles propositions.

Un partenariat fort avec la Communauté de Communes

Pendant le mandat précédent, nous avons soutenu les projets suivants : la création d’un Relais de Services Publics pour plus de proximité sur le territoire, l’embauche d’un animateur sportif et la création d’un Point Rencontre Jeunes, la création d’une crèche (20 bébés) et d’un « Relais Assistantes Maternelles » pour les nounous, la construction de deux courts de tennis, d’une salle d’haltérophilie, d’un skate-park et d’un city-stade sur la zone Bonard...

Pendant le prochain mandat, nous soutiendrons deux grands projets qui nous touchent de près : la création d’une nouvelle zone d’activité au lieu dit « La Font de Médouc » pour développer l’emploi sur le territoire et la construction d’une piscine intercommunale à Sauveterre. Nous souhaitons aussi aider la Communauté de Communes dans son projet de déplacement du centre de loisirs dans la maison achetée à Madame Caprais, de l’autre coté du chemin de ronde, l’actuel pouvant être racheté par la commune pour agrandir et rénover l’école maternelle.

Nous poursuivrons enfin notre travail en collaboration avec la Communauté de Communes, comme nous le faisons depuis 2008, pour l’entretien de nos routes communales : la Communauté de Communes investit environ 100.000 € par an sur les voiries de notre commune.

Une politique du logement volontariste !

Depuis 6 ans, nous avons créé 19 logements en centre-ville, tous aux loyers accessibles et adaptés aux revenus sur notre territoire. Nous en créerons 20 de plus, dont un certain nombre adaptés pour les personnes âgées : création de la « rue Nouvelle » dans l’ancien jardin de M. et Mme. Lécussant, rénovation de la Maison Brugère où nous ferons des appartements au dessus du local des Restos du Cœur qui sera restauré. Cette politique d’extension de l’offre de logements nous permet d’anticiper la venue de familles nouvelles, grâce aux embauches des entreprises qui s’installeront sur notre zone d’activité économique.

En 2020, nous lancerons un projet d’extension de la Résidence pour Personnes Âgées qui compte actuellement 40 chambres. Pourquoi en 2020 ? Parce qu’en 2021, la commune aura remboursé en totalité cette RPA construite en 1986 (le remboursement coûte au CCAS, donc à la commune, 100.000 € par an).

En termes d’amélioration de l’habitat, grâce au diagnostic que nous avons fait dans le cadre du Plan Local de l’Habitat, nous poursuivrons avec le SIPHEM et la Communauté de Communes l’aide à la rénovation pour l’habitat ancien et la favorisation des travaux d’isolation et d’utilisation des énergies renouvelables comme le bois. Nous maintiendrons aussi le versement de subventions pour l’aide à la rénovation de façades.

Nous agirons pour les générations qui nous succéderont sur cette terre.

Quand on s’appelle « Sauve-terre » on doit être exemplaire en matière de développement durable !

Dès l’année 2015 afin d’améliorer encore la vie dans notre commune, nous proposerons d’organiser à Sauveterre un «grenelle » du bien vivre ensemble à Sauveterre-de-Guyenne : une table ronde avec tous les acteurs de la communes : artisans, commerçants, associations, écoles, clubs, …

A force de volonté nous avons fini par arriver au but que nous nous étions fixé : disposer d’un syndicat intercommunal pour la Vignague. C’est chose faite depuis le 1er janvier 2014. Une étude va pouvoir être réalisé pour améliorer la qualité des eaux, en concertation avec les associations de pêcheurs, les viticulteurs, et les communes. Dans cette objectif, la commune de Sauveterre s’est portée acquéreur de terrain à Saint-Romain-de-Vignague pour améliorer l’environnement de la Vignague, l’accès pour les pêcheurs, restauré une zone humide,… autant d’idée qu’il faudra apporter au projet ;

Afin d’améliorer la qualité des eaux de la Fontasse, la commune vient de retenir un cabinet d’étude pour réaliser la collecte et le traitement des effluents à Roussillon ; un projet qui sera réalisé en suivant sur un terrain qu’un particulier a accepté de vendre à al collectivité ;

Pendant ce mandat, la commune a planté plus de 500 arbres (arbres isolés et haies arbustives) ; elle poursuivra le même effort dans le prochain mandat ;

La commune a réalisé pendant ce mandat des travaux d’isolation sur les bâtiments communaux afin de réduire la facture énergétique et l’émission de Gaz à effet de Serre : Mairie, Ecole Elémentaire, Ecole Maternelle, La Poste, … Elle a fait réalisé un « diagnostic énergie des bâtiments communaux » qui permettra, dans le prochain mandat de poursuivre les Economies d’énergie, l’utilisation d’Energies renouvelables (comme dans la Petite-Bastide qui dispose de chauffe-eau solaire), de Bois-énergie (comme pour la future salle culturelle qui disposera d’une chaudière à granulé de bois) ;

La communauté des communes poursuit elle aussi ses effort avec la construction de bâtiments à énergie positive comme le relais de service public ou la crèche ; des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment ;

Nous avons pris à bras le corps le problème des pigeons. Nous poursuivrons cet effort, en respectant la loi.

La qualité des eaux de nos rivières et l’utilisation de l’énergie est le vrai défi de demain. Sur ces sujets, « Sauve-terre » doit avoir un effet d'exemplarité, à « Sauve-terre » préserver l'environnement doit être une ardente ambition.

Pendant le mandat, nous avons distribué à tous les habitants de la commune des « conteners à puce » afin de changer le mode de ramassage de nos ordures ménagères et de passer à la « redevance incitative ». Dans le cadre de l’USTOM (notre syndicat) la communauté des communes du Sauveterrois a œuvré afin que le passage à la REOMI soit le plus juste possible et incite au tri, avec des retombées pour les familles. La REOMI commence en 2014, il nous faudra suivre ce dossier de très près afin d’accompagner ce changement. La réduction observée dans les tonnages d’ordures ménagères collectées est aujourd’hui de -30%. Nous projetons aussi l’installation de composteurs collectifs dans les zones urbaines. Les composteurs individuels sont dores et déjà disponibles.

Pour les générations futures nous préparerons le « Sauveterre » de demain.

Pendant ce mandat, nous avons élaboré par le Maison de l’Habitat un PLH (Plan Local de l’Habitat) qui défini pour 20 ans l’évolution et les besoins de l’habitat sur notre territoire ; Ce PDH fait partie désormais du PDH (Plan Départemental de l'Habitat)

Pendant ce mandat, notre commune a pris toute sa place dans les réflexions de territoire en Sud-Gironde, notamment au sein du SCOT (Schéma de Cohérence Territorial) et de l'Inter-SCOT, au niveau du département de la Gironde.

Pendant ce mandat, nous avons travaillé sur un nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) à 20 ans (maisons, circulations, entreprises, …), en relation avec la communauté de commune du Sauveterrois :

  • Pour définir les possibilités de construire un habitat maîtrisé,
  • Pour prévoir plusieurs réserves foncières pour l’habitat, l’installation ou le développement d’entreprises artisanales ou commerciales. en favorisant les accès au à l’assainissement et à l’alimentation en énergie, en préservant le caractère rural de notre bastide, et des nos bourgs, villages, exploitations agricoles ; en facilitant la rénovation du bâti ancien ;

Ce PLU a fait l'objet d'une très large concertation, et a été adopté sans aucune réserve par Monsieur le Sous-Préfet.

Ce PLU, il nous faut maintenant le faire vivre au quotidien ;

reunion_7_fevrier.jpg

Comme en 2008, ce projet nous l'avons construit pour vous et avec vous. Grâce à une large consultation de la population et à la concertation qui a suivit le 7 février. Merci à toutes et à tous pour votre participation !

1ere_reunion_de_campagne.jpg

Photo_liste.jpg