17_mars_009.JPGMot d’accueil, par Benoit Puaud, 1er adjoint.

Ce soir j’ai le privilège de vous accueillir pour cette réunion publique et partager ces premiers mots avec vous.

Il y a 6 ans nous étions devant vous pour le même exercice, avec une équipe, un projet …des projets pour Sauveterre !

A l’initiative de ces 2 moments, il y a un homme, Yves d'Amécourt.

Si je prends le temps d’en parler ce soir c’est qu’avec votre confiance, celle d’une équipe et puis la tienne, Yves, j’ai eu le plaisir d’être un de tes adjoints pendant ces 6 ans.

6 ans pendant lesquels tu as su garder autour de toi une équipe avec sa vie et son histoire, être à l’écoute de chacun et interroger le Conseil Municipal pour avoir « nos avis » avant de se lancer ou de choisir. Au delà des décisions, les débats ont toujours eu pour cadre l’intérêt de la Commune laissant la liberté à chacun de s’exprimer.

Dans les réalisations que nous avons pu faire, à chaque fois tu as su nous rappeler que c’était le projet dans lequel nous nous étions engagés devant la population et qu’il fallait rester fidèle à nos engagements d’il y a 6 ans.

Et puis il y a aussi cette disponibilité dont tu fais preuve pour recevoir toutes les personnes qui en ont fait la demande avec la volonté de proposer et trouver une solution. Cette disponibilité et représentation de Maire, tu la portes au quotidien aussi bien dans les moments heureux que les moments les plus dramatiques, des plus futiles au plus graves … une disponibilité de chaque instant.

17_mars_007.PNG

Mesdames et Messieurs, Dimanche prochain vous aurez à choisir entre 2 listes 2 équipes et 2 programmes. Vous aurez à comparer des projets, des programmes faits pour la Commune et la Collectivité.

Je pense que tout ce qui aidera à construire le Sauveterre de Demain doit être entendu et discuté. Par contre si le discours doit porter sur le nom, la personne, sa famille, sa religion ce n’est pas un projet … sinon à en prouver l’absence !

Si nous sommes devant vous ce soir c’est parce que nous pensons qu’il y a à poursuivre les projets en cours et bien d’autres . Dans la conjoncture économique et sociale, actuelle et à venir, Sauveterre aura l’opportunité de continuer à se développer et à maintenir la qualité de ses services aux administrés … et tout cela nous vous le proposons « Avec Yves d’AMECOURT, pour Sauveterre de Guyenne »

MERCI.

(applaudissements)

17_mars_002.JPG

Madame, Monsieur, Chers Amis,

« Liberté, Égalité, Fraternité » ! C'est la devise de notre République, et c’est ce que nous voulons pour Sauveterre. Les 6 années de notre 1er mandat, nous les avons placées sous la bannière de la fraternité. Cette fraternité républicaine, il nous semble que c’est de vouloir construire des ponts entre les gens plutôt que des murs, de créer des liens plutôt que des frontières… C’est le sens de notre engagement pour Sauveterre depuis 2008, c’est le sens de notre engagement aujourd’hui «Pour Sauveterre-de-Guyenne».

Je voudrai remercier ce soir les Conseillers Municipaux qui ont souhaité ne pas se représenter en 2014 et avec lesquels nous travaillons depuis 2008 : Annette Québec (applaudissements), Guy Latorre (applaudissements), Philippe Laveix (applaudissements), Jean-Paul Souan (applaudissements), Claude Lumeau (applaudissements), Gilles Bussac (applaudissements) et le benjamin du conseil, Rémi Ballarin (applaudissements).

(applaudissements)

Pour nous engager, nous ne nous sommes pas demandé “Qu’est-ce que Sauveterre peut faire pour nous ?” Nous nous sommes dit : “Que pouvons-nous faire pour Sauveterre ?” Nous n’avons pas appelé notre liste « Sauveterre pour tous », mais tous « pour Sauveterre-de-Guyenne » !

Notre programme souhaite toucher tout le monde. Pour le mettre en place nous aurons besoin de chacun de vous.

Comme le disait Robert Kennedy : "Parfois on regarde les choses telles qu’elles sont en se demandant « Pourquoi » ? Parfois on les regarde telles qu’elles pourraient être en se disant «Pourquoi pas ?» ! "

C’est notre moteur !

Depuis 2008 ! Chaque jour nous nous disons « et pourquoi pas ! ». C’est ainsi que nous travaillons ensemble depuis 2008, et c’est ainsi que nous travaillerons ensemble jusqu’en 2020.

« Avec Yves d’Amécourt, pour Sauveterre-de-Guyenne », ce sont :

  • 19 personnes qui sont déjà à votre écoute.
  • 19 personnes de profils et d’horizons différents, de sensibilités différentes,
  • 10 femmes et 9 hommes, de 30 à 73 ans.
  • 12 conseillers municipaux, des élus en qui vous avez confiance, et 7 personnes nouvelles, déjà impliquées à Sauveterre, qui souhaitent apporter leurs compétences et leurs motivations pour ce projet.

Quand je dis « impliqués » je veux dire que ce ne sont pas des gens qui prennent leur cotisation dans une association pour que leur nom apparaisse dans les comptes-rendus. Ce ne sont pas des gens qui habitent Bordeaux et qu’on ne voit jamais à Sauveterre et qui reviennent en période d’élection pour prétendre changer la société !

Non ! Ce sont des gens qui bossent au sein des associations. On les voit sur les terrains de sport, dans les associations caritatives, dans les réunions le soir. Ce sont des gens qui se démènent pour la collectivité !

17_mars_003.JPG

Permettez-moi de vous les présenter :

  • Marie-José Lawther, elle est mon adjointe à la communication, aux nouvelles tecnologie, à l’organisation. Elle est tête de liste, car notre liste comporte 10 femmes et 9 hommes.(applaudissements)
  • Annie Ordronneau, c’est notre doyenne, elle habite depuis 10 ans au lotissement des Granges. Elle est impliquée dans les associations caritatives et siège au CCAS.(applaudissements)
  • Tout le monde connait Luc Hérault, ferronnier d’art. Son trvail est connu dans toute la France. Lu est conseiller municipal et conseiller communautaire. A la communauté des communes il siège dans la commission développement économique.(applaudissements)
  • Stéphanie Duberga est active dans de nombreuses associations : parents d’élèves, solidarité canton Sauveterre, Judo-Club. Son nom de jeune fille est Gabouriaud. Qui ne connait pas à Sauveterre la famille Gabouriaud ?(applaudissements)
  • Laurent Sauts est Médocain ! Lui et Véronique sont installés dans notre communauté des communes depuis bien longtemps. Ils ont habité Saint-Martin-du-Puy où Véronique était Conseillère Municipale. Aujourd’hui ils habitent Sauveterre, l’ancienne imprimerie Pauvert. Laurent est Président du CAC et de la Fête des Vins.
  • Karine Lumeau est une femme courageuse. Il y a 3 ans elle a repris la présidence du Judo-Club de Sauveterre. Depuis elle a travailler dur, avec son équipe, pour relever ce club. Merci Karine d’avoir rejoint notre équipe.(applaudissements)
  • Benoit Puaud est mon 1er adjoint depuis 6 ans. Je le remercie sincèrement pour les mots qu’il a prononcés au début de cette réunion. Lui et moi nous sommes comme l’eau et le feu. Tour à tour l’eau, tour à tour le feu. Lorsque j’ai une décision difficile à prendre, je consulte deux personnes en dernier ressort : Marie-José Lawther et Benoit Puaud.(applaudissements)
  • Alice Rougier-Saint-Martin, habite Saint-Romain, elle est très impliquée dans le fonctionnement et la gestion de l’Ecole de foot qui permet à nos enfants de pratiquer le sport. Merci Alice pour ta présence à nos cotés.(applaudissements)
  • Eric Sallaberemborde est installé à Sauveterre depuis quelques années. Il représente ici les nouveaux habitants. Son épouse et lui habitent rue Saubotte dans la maison de M Lécussant. Eric est Maître de Chai à Soulignac. Il est très investit dans le CAC et c’est lui qui s’occupe de l’organisation du Concours des Vins du Sauveterrois.(applaudissements)
  • Sandrine Combefreyroux est adjointe aux écoles et à l’animation. Nous travaillons ensemble sur la réforme des rythmes scolaire. Elle est aussi Présidente du Syndicat intercommunal de Ramassage Scolaire, pour le Collège. Elle participe à l’organisation de la fête des vins, des fêtes médiévales, des pièces de théâtre, des conférences…(applaudissements)
  • Pierre Tomada est gendarme à la retraite. C’est une grande chance pour nous de l’avoir dans l’équipe. Pierre est très disponible. C’est lui qui s’occupe de la commission travaux, fleurissement, voirie. Quand je lis dans les tracts de nos opposants qu’il faudrait nommer un adjoint pour surveiller les travaux, je réponds que nous en avons déjà un : il s’appelle Pierre Tomada.(applaudissements)
  • Sylvie Panchout est commerçante. Elle tient l’Hôtel de Guyenne à la porte Saubotte. Elle est aussi Présidente de l’AS-Sauveterre. Elle a de nombreuses activités qu’elle assume avec talent. Avec Sandrine Dèche, c’est une des personnalités que j’ai eu le plus de mal à convaincre en 2008 de rejoindre notre équipe. Mais en 2014 je n’ai eu aucune mal à lui demandé de repartir : ça a été oui tout de suite ! Merci Sylvie.(applaudissements)
  • Tristan de la Rivière, est avocat, il habite à Saint-Léger depuis quelques mois. Mais sa famille est là depuis plusieurs siècles. Tristan est très impliqué dans l’AS-Sauveterre –ce week-end j’ai vu au stade qu’il avait acheté de nouveaux crampons- et dans le CAC pour l’organisation de la fête des Vins. Merci Tristan.(applaudissements)
  • Sandrine Dèche est Clerc de Notaire. Sandrine est partout. Elle siège dans de nombreuses commissions et s’intéresse aux école, à la culture, au sport, à l’office du tourisme, à la vie de Sauveterre en générale. Merci Sandrine !(applaudissements)
  • Patrick Barrière est depuis 6 ans mon adjoint au sport et aux affaires sociales. Il est dans la lignée de son Père Jacques, et de son Grand-Père Robert. C’est à Patrick que l’on doit les travaux que nous avons fait sur les deux stades, dont l’un porte désormais le nom de son père. C’est lui qui a suivit les entrée et sortie à la RPA, les travaux. Patrick a été aussi notre alerte durant tout ce mandat pour « dépenser moins » : ne pas augmenter les tarifs municipaux, ne pas augmenter les impôts, faire au plus juste avec les moyens de la commune. Merci Patrick.
  • Ghislaine Curoy nous a rejoint en 2008. Elle m’avait dit « je souhaite travailler avec toi sur deux projets : la rénovation de La Poste et la rénovation des stades ». En 2014 Ghislaine m’a dit : « Nous avons tenu nos promesses sur la Poste et sur les stades, alors je repars ! » Merci Ghislaine.(applaudissements)
  • Le Docteur Serge Maurin est chez sa fille à la Réunion cette semaine. Merci de bien vouloir l’excuser. Avec Serge nous travaillons sur le projet de cabinet médical communal. J’en dirai un peu plus tout à l’heure.(applaudissements)
  • Et pour finir, je voudrai saluer Françoise Méry. C’est avec elle que je travaille depuis le plus longtemps. En 2002, nous avons créé ensemble l’association LA PISCINE, pour remettre en route les bassins de BOURRASSAT mis à disposition par Michel Martin. Elle est aujourd’hui Présidente de cette association. Françoise est une femme d’action. Lorsqu’elle s’occupe d’un sujet ce n’est pas la peine d’y revenir, ça avance. Autour d’elle, il y a toute une équipe, l’équipe de Françoise, qu’elle sait fédérer et entrainer dans ses projets. Merci Françoise ! (applaudissements)

Des viticulteurs, des commerçants, des Présidents d’associations, des professionnels en lien direct avec les affaires locales, nationales et internationales, des professions libérales, des professions publiques, des retraités, des sauveterriens de famille et des nouveaux habitants de chacun de nos quartiers… En fait, une liste représentative de Sauveterre et de tous ses habitants, composée de travailleurs et d’habitants qui connaissent et comprennent toutes nos problématiques.

Notre liste, ce sont 19 amis qui veulent le meilleur pour Sauveterre ! Il a un poête que dit : "L'Amour ce n'est pas de se regarder les yeux dans les yeux. L'Amour c'est de regarder dans la même direction". Et bien notre Amitié à nous, elle est de regarder dans la même direction, pour Sauveterre!

Ce qui nous uni ce n’est pas une étiquette politique. Ce qui nous uni c’est l’avenir de notre commune et de notre communauté des Communes.

Ce travail, nous le menons avec la Communes de la Communauté des Communes, et je voudrai saluer pour leur présence ce soir les Maires et élus de la Communauté des Communes qui sont présents :

17_mars_004.JPG

  • Serge Duru, Maire de Saint-Brice, Président de l’Association des Maires du Sauveterrois ; (applaudissements)
  • Didier Lamouroux, Maire de Gornac, Vice-Président de la CDC (applaudissements)
  • Francis Lapeyre, Maire de Saint-Hilaire du Bois, Vice-Président de la CDC (applaudissements)
  • Patrick Maumy, Maire de Daubèze, Vice-Président de la CDC (applaudissements)
  • Nicole Bonnamy, Maire de Saint-Sulpice de Pommiers, Vice-Présidente de la CDC ; (applaudissements)
  • Bruno Limousin, Maire de Mourens, (applaudissements)
  • Christiane Fouilhac, Maire de Castelvieil, (applaudissements)
  • André Gouache, Maire de Saint-Martin-du-Puy (applaudissements)
  • Jean-Paul Poujon, Maire de Saint-Martin-de-Lerm (applaudissements)
  • Bernard Rebillou, Maire de Saint-Félix-de-Foncaude ; (applaudissements)
  • Emile Bouscary, Maire de Saint-Ferme, sont 1er adjoint Patrick Dubourg et son épouse suppléante du Conseiller Général de Pellegrue ; (applaudissements)
  • Jean-Pierre Gasnault, Maire de Landerrouet –sur-Ségur et Francis Vidal, ancien Maire, (applaudissements)
  • Bernard Dalla-Longa, le Maire de Dieulivol; (applaudissements)
  • Yannick Jousseaume, Maire de Cours-de-Monségur; (applaudissements)
  • Jean-Marie Hatron, Maire de Coutures-sur-Drot (applaudissements)
  • André Michelot, Maire de Saint-Sulpice-de-Guillerargues (applaudissements)
  • Philippe Trabut-Cussac, qui devrait devenir dans quelques jours, Maire de Taillecavat ; (applaudissements)
  • Eric Fellet, le Maire de Le Puy, et Joël Le Houarner, qui devrait lui succéder dans quelques jours ; (applaudissements)
  • Jacky Matignon adjoint à Rimons (applaudissements)
  • Henri Honegger, conseiller à Saint-Sulpice de Pommiers et Vice-Président de la CDC. (applaudissements)
  • Marie-Christine Lavennier, ma suppléante au Conseil Général ; (applaudissements)
  • J’excuse l’absence d’Yves Rayne, Maire de Cleyrac, qui est de tout cœur avec nous ; (applaudissements)

17_mars_005.JPG

Mes chers amis,

Merci à toutes et tous pour votre présence !

Je vais vous parler désormais de notre bilan et de notre projet.

  • Un cabinet médical communal

En 2014, nous allons créer un cabinet médical communal, rue du 8 mai 1945, à coté de la trésorerie. Ce cabinet accueillera 3 médecins généralistes, 1 cabinet d’infirmier et disposera d’un cabinet pour accueillir des médecins spécialistes. Nous avons déjà, déposé le dossier d’aide financière auprès de Monsieur le Sous-Préfet, le dossier passe en commission le 21 mars. Les travaux commenceront ainsi dès le déménagement de l’école de musique dans ses nouveaux locaux. J’ai bien noté que certains pensent que ce projet ne sert à rien. Pourtant, c’est l’avenir de la santé dans notre commune. L’étape suivante étant la mise en place d’un réseau de santé sur la communauté des communes.

  • L’avenir de nos écoles

C’est en perpétuelle concertation avec les enseignants et l’association de parents d’élèves que nous avons mis en œuvre de nombreux projets pendant ces 6 ans.

Remplacement du bus scolaire de 33 places qui ne passait plus le contrôle technique, transport communal offert aux familles, recrutement d’un surveillant à bord du bus et à la sortie de l’école élémentaire, équipement en ordinateurs pour les élèves dans le cadre du programme “école numérique rurale”, travaux d’isolation thermique et phonique pour un meilleur confort pour tous et des économies d’énergie, renouvellement des chaudières, maintien d’un prix de cantine stable depuis 2009.

Pour le prochain mandat, nous avons 2 grands projets à mener : mettre en place la réforme des rythmes scolaires sans surcoût pour les familles (tout sera pris en compte par le budget communal). Dans son projet notre concurrent annonce qu’il va mener une concertation pour établir le « PEDT » (Projet Educatif du Territoire)… Sauf que le projet devait être renvoyé cette semaine, rendre accessibles nos deux écoles aux personnes à mobilité réduite.

  • Soutenir la culture, le sport et les loisirs

Dès 2008, nous avons restauré les subventions aux associations qui avaient été supprimées par l’ancienne équipe municipale, et elles ont augmenté depuis de 20%. On nous reproche dans un journal d’opposition communal, de dépenser trop. Mais à quoi sert de construire des équipements, si l’on ne soutien pas les associations qui les gèrent ? Et puis nos opposants ne proposent-ils pas de faire un « chèque loisir » de 25 € à chaque Sauveterrien si ils sont élus ? Et bien nous, cet argent, c’est celui que nous donnons aux associations pour faire vivre notre commune.

Les associations sont le cœur de notre vie de commune, elles permettent de maintenir et développer des activités culturelles, sportives et de loisir sur notre territoire, tout en cultivant le lien social.

Par exemple, avec le CAC et REM, de nombreuses pièces de théâtre ont été jouées à Sauveterre, par des compagnies de Bordeaux et d’ailleurs.

Les Amis de la Bastide ont fêté les 20 ans, et poursuivent les retranscriptions et éditions, leurs festivals, fêtes et brocantes. Je salue la présence du Président des Amis de la Bastide, Jean-CLaude Tillier.

Grâce à l'opiniâtreté de quelques acteurs du comité de jumelage -je veux parler de Madame Georges et de Rémi Ballarin-, du collège, nous avons renforcé nos liens avec Sottrum (Allemagne), nous avons renoué nos liens avec Olite (Espagne). Nous avons l’espoir de créer un nouveau jumelage avec Lubasch (Pologne), nos collégiens voyagent en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Angleterre… Que serait tout cela sans les aides financières de la commune ?

Avec la Communauté de Communes, le Point Rencontre Jeunes, l’animateur sportif et le pôle «école et sport» de la commune, nous poursuivons l’équipement sportif de notre territoire et la mise en place d’une « école-multi-sport » : nous avons construit une salle dédiée à l’haltérophilie et la musculation, 2 terrains de tennis, un club-house pour le tennis, un city-stade, un skate-park, et nous avons en projet la construction d’une piscine intercommunale.

L’office de tourisme intercommunal a rejoint les nouveaux locaux de la Mairie, sous les Arcades.

Les anciens bâtiments accueilleront prochainement un commerçant au rez-de-chaussée –bar à vin, bar à bière-, et les salles qui sont à l’étage seront mises à disposition des associations : les amis de la Bastide, les parents d’élèves et passerelle.

Nous avons acheté l’ancien garage de la famille Chauvet, à coté de la salle des fêtes, afin d’y installer la bibliothèque municipale, plus grande, plus fonctionnelle.

Nous engagerons dans le même temps la rénovation de la Maison Brugères pour que le travail des RESTO DU CŒUR soit facilité. D’autres souhaite installé les RESTO DU CŒUR à coté du CLUB des AINES RURAUX… Le seul problème c’est qu’ils n’ont demandé l’avis de personne pour le faire… Et après cela on donne des leçons sur la concertation !!! En bref, la concertation c’est pour les autres !

Nous avons aussi acquis le “Moulin des Aynes” à Saint-Léger-de-Vignague et procéderons à sa restauration et à la démolition de la maison en ruine afin de sécuriser le carrefour.

Nous pourrons alors construire un local pour l’ACCA avec une salle de réunion, une salle de découpe et une chambre froide. Je salue le Président de l’ACCA, Gilles Bussac, pour sa présence ce soir.

Nous avons lancé la construction d’une nouvelle école de musique à coté de la future salle des fêtes. Cette année nous avons 130 élèves du territoire.

Nous avons amélioré le confort des locaux utilisés par l’association des aînés ruraux et l’association de l’atelier créatif.

Nous poursuivrons ces efforts pour les associations afin que chacune d’elles disposent de locaux adaptés. Plus qu’une maison des associations qui ne conviendrait à personne, nous souhaitons des locaux et des équipements adaptés à chaque association.

Comme le souhaitait l’AS Sauveterre, nous nous sommes engagés sur la rénovation rapide d’un terrain complet de foot : pelouse, tribune, éclairage, vestiaires.

Pendant le prochain mandat nous poursuivrons nos travaux avec, pour le Stade Bazzani (à Bonard), la reprise de la couche de surface de la pelouse afin de permettre l’écoulement de l’eau vers le réseau de drains (le drainage avait été mal réalisé) et la réalisation d’une salle à coté des vestiaires pour accueillir l’école de foot, et pour le Stade Jacques Barrière (au Closet), la réalisation d’un 4ème vestiaire pour être aux normes de la ligue.

  • Restaurer le patrimoine communal.

Tout le monde ne le sait pas, mais les églises sont la propriété de la commune, et c’est donc notre devoir de les entretenir. Nous avons ainsi créé l’Association des 4 clochers –Présidée par Yves LUMEAU - et avec elle, nous avons poursuivi la restauration des églises de Saint-Romain, de Puch, mis en chantier la restauration de Notre-Dame et engagerons dans quelques semaines la rénovation de l’église de Saint-Léger.

La semaine prochaine, à partir de Lundi, la construction de la nouvelle charpente du clocher de ND sera réalisée rue du 8 mai 1945. Mercredi, de 8 h à 10 h, la nouvelle charpente sera hissée sur le clocher !

Depuis 1818, ND aura connu 4 clochers. Nous souhaitons que celui là dure longtemps !

Suivra aussi la restauration des menuiseries du presbytère afin d’améliorer le confort du bâtiment et de réduire la consommation d’énergie.

Pendant ce mandat nous avons repris de très nombreuses toitures : trésorerie, écoles, logement rue St Léger, Mairie, La Poste, …

Nous avons restauré les portes fortifiées de Saint-Romain et de Saint-Léger, et restaurerons celle de La Font lors du prochain mandat.

Nous avons conçu avec les services techniques un éclairage de Noël à économie d’énergie pour la place de la bastide, que de nombreux visiteurs viennent admirer, tant il met en lumière notre patrimoine.

  • Profiter des technologies pour mieux communiquer

Nous avons créé un site internet : blog communal et associatif où chacun peut mettre de l’information. Sauveterre de Guyenne est une des communes de France, de 2000 habitants, qui proposent le plus de documents en ligne ! C’est le cas, aussi, de la Communauté des Communes du Sauveterrois.

On peut tout trouver sur notre site internet : en particulier tout ce qui concerne des comptes de la commune. Nous n’avons rien à cacher !

Pour nous, la démocratie n’existe que s’il y a partage de l’information. Si l’information n’est pas partagée, alors pas de la démocratie, c’est de la manipulation.

Nous avons créé une zone de communication WIFI devant la Mairie, et la Communauté de Communes a créé un “cyber-espace” avec des formations à Internet pour les non initiés.

Le journal municipal “Les Échos des Cités” a été rénové, et est distribué par une personne de la commune dans toutes les boîtes aux lettres. Le magazine FORCE + est distribué, lui, à tous les habitants de la Communauté des Communes.

Dans le prochain mandat, nous souhaitons mettre en place un outil d’envoi de SMS dont pourraient profiter les associations pour annoncer les évènements (pièces de théâtre, matchs …), et la commune, en cas de tempête par exemple comme en 2009, lorsque la neige empêche le bus communal de circuler.

Nous avions essayé de le faire en 2008, mais les habitants n’étaient pas prêt. Aujourd’hui, tout le monde utilise cet outil de communication.

  • Faciliter les échanges avec la population

En plus des échanges et discussions sur le blog communal, nous avons mis en place à la Mairie un accueil où chacun peut faire des remarques sur les dysfonctionnements observés (ampoule grillée sur l’éclairage public, trottoir qui frotte, ni de poule, …), ou chacun peut suggérer des idées pour la commune (déplacement d’un passage clouté, aménagement d’un endroit, …), ou chacun peut émettre des demandes ou poser des questions.

Récemment un Monsieur a écrit au Ministre de l’Intérieur pour lui indiqué que les lauriers roses à la sortie de la station service, porte Saubotte, méritaient d’être élagués. Et bien le Ministre a envoyer une lettre au Préfet, qui lui a demandé au Sous-Préfet de nous répondre… Un conseil, venez nous voir directement !

Toutes les questions font l’objet d’une réponse ou d’une lecture en Conseil Municipal ;

Je reçois tous les citoyens qui le demandent ;

Le service de l’urbanisme se déplace sur le lieu des demandes de permis de construire ou des déclarations de travaux afin d’accompagner nos concitoyens.

Chaque année, au moment des vœux, nous revenons sur l’année écoulée et proposons les axes pour l’année qui vient. Cette réunion est désormais une institution qui regroupe, selon les années, entre 150 et 200 personnes.

Et pour ne laisser personne de côté, les locaux de la Mairie ont été réaménagés pour les personnes à mobilité réduite : les mariages ont lieu au rez-de-chaussée, ainsi que les conseils municipaux.

Les réceptions après les cérémonies de commémoration ont lieu quant à elles soit à la salle des fêtes, soit sous la halle, afin de permettre un accès facile.

  • Améliorer et augmenter les équipements de notre commune

Nous nous sommes concentrés pendant ces 6 ans à la rénovation des immeubles : La Poste, l’Hôtel de France, la Mairie, la Maison de Camille, les portes Saint-Romain et Saint-Léger, l’Eglise Notre-Dame.

Les immeubles de la place de la République, sont désormais entièrement restaurés.

Après notre élection, nous rénoverons les rues et les trottoirs de la bastide, avec un plan piétons et un plan vélos (pour faire le lien entre la piste, la bastide et nos écoles), en cohérence avec les études d’accessibilité que nous avons déjà menées.

Concernant la rénovation des rues, nous ne feront pas la même erreur que l’équipe qui nous a précédée pour les rues de La Font et du Petit-Bordeaux : nous nous engageons à séparer les eaux usées des eaux de pluie, et ainsi ne pas avoir tous les problèmes rencontrés par la population de débordements lors d’orages, d’odeurs et de microbes.

Nous réaliserons par ailleurs un “bassin d’orage” qui récupère les eaux de pluie résiduelles polluées par les eaux usées, afin que la station ne déborde plus dans le ruisseau La Vignague.

En termes de sécurité, nous avons acheté la Maison à coté de la porte Saint-Léger. Sa démolition permettra d’améliorer enfin la visibilité à ce carrefour.

Sur le bas de la place de la bastide, nous avons réalisé une esplanade qui a deux objectifs : éviter le choc des pare-chocs avec les trottoirs qui ont été construits trop haut, et donner de la visibilité aux personnes à mobilité réduite pour traverser la place.

A la demande de nombreux concitoyens, nous étudierons le projet de faire de même sur les 3 autres côtés de la bastide. Nous étudierons aussi un stationnement en épi, plus pratique pour se garer.

Nous avons également procédé à des aménagements dans les bourgs de Puch (murs du cimetière, église), St Romain (plantation de cyprès, église, aménagement de la place Charles de Gaulle – Appel du 18 juin) et St Léger (réalisation d’une couche en bitume par le Conseil Général, pose prochaine de ralentisseurs) ;

Des efforts doivent encore être faits dans ces bourgs, tout comme dans les villages de Bouey et de Roussillon.

En 2014, nous aménagerons la liaison entre Sauveterre et Bouey afin d’y réduire la vitesse.

Sur la zone Bonard, nous avons mis en place avec la Communauté de Communes un Relais de Service Public, une crèche multi-accueil, 2 tennis, un club-house, une salle de musculation et d'haltérophilie, un city-stade et un skate park.

Il y a quelques jours ont débuté les travaux de construction d’une grande salle à vocation culturelle et de l’école de musique, à coté du gymnase communal.

Cette salle de 350 m², avec une scène et un coin traiteur, permettra d’accueillir 600 personnes assises, 350 à 400 personnes à table.

L’école de musique disposera d’un local pour installer un studio d’enregistrement pour les groupes de la commune et les groupes de passage.

Nous soutenons aussi le projet de construction de piscine intercommunale qui débutera dès cette année sur cette zone et remplacera en 2015 la Piscine prêtée à Sauveterre par Michel Martin depuis 1965 ! Pendant ½ siècle !!!

  • Accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite

Pendant ce mandat, nous avons réalisé des travaux important dans la Mairie, à La Poste, pour permettre l’accessibilité à tous. Nous avons aménagé un accès facilité à l’Eglise Notre-Dame.

Le Relais de Service Public et le siège de la Communauté des Communes, inaugurés en 2009 par le 1er Ministre, ainsi que la crèche inaugurée en 2011 par Monsieur le Préfet, sont entièrement accessibles.

Pendant le prochain mandat, nous nous préoccuperons de l’accès aux cimetières, dans les rues, sur la place, dans nos deux écoles, à la bibliothèque, nous aménagerons un nouveau gîte rural accessible… Afin de prévoir ces travaux, nous avons fait réaliser un diagnostic complet sur l’ensemble de la commune.

  • Sauveterre une ville de commerces et d’artisans !

A chaque fois que les commerçants et artisans de la bastide ont eu besoin de nous, nous avons répondu présent.

Ainsi, nous accueillerons dans quelques semaines 3 nouveaux commerçants que nous aidons actuellement dans leurs démarches pour s’installer.

De même, nous avons encouragé les artisans et commerçants à suivre de près l’OCM (Opération Commune de Modernisation) menée par le Pays du Haut-Entre-deux-Mers et la Communauté de Communes : 5 entreprises de notre commune ont ainsi pu en bénéficier et améliorer la qualité de leurs services. 2 Esthéticiennes, 1 libraire, 1 garage, 1 marchand de cycles.

Notre politique de rénovation joue aussi en faveur du commerce, car une commune plus belle et accessible devient plus accueillante, et donc plus attirante pour visiter et consommer.

La rénovation de la place de la bastide, la création de logements en centre-ville, les aides financières communales à la rénovation des façades sont autant de projets réalisés qui vont dans ce sens.

Dans le cadre de la rénovation des rues et avec les commerçants de la place, nous devrons étudier des solutions pour augmenter le nombre de places de parking disponibles pour les consommateurs, en centre-ville.

Pour étendre notre développement et faire venir plus de visiteurs, nous ferons une campagne de communication dès le printemps 2014 sur France Bleu Gironde afin de communiquer sur le marché du mardi et sur le commerce le dimanche sur la place.

Pour donner envie d’entrer dans notre bastide, nous sommes en train d’installer sur les 5 routes qui y mènent, des panneaux «Sauveterre-de-Guyenne, Ville étape» avec tous les services disponibles en ville.

Nous souhaitons également implanter des panneaux lumineux avec des informations défilantes sur les animations proposées en ville. La somme est votée au budget.

  • Sauveterre la capitale de l’Entre Deux Mers Viticole pour les touristes !

Notre commune, située en plein cœur de l’Entre-deux-Mers viticole, a un grand potentiel de destination touristique que nous développons et comptons encore exploiter.

Dans quelques jours, grâce aux partenariats entre la commune, la Communauté de Communes, les associations de tourisme et d’animation et l’Office du Tourisme en Entre Deux Mers (OTEM), nous implanterons –enfin- sur tout le territoire, dans le cadre de notre label “Pole d’Excellence Rural Oenotourisme”, une signalisation qui indique tous les lieux utiles pour les touristes. Les panneaux arriveront à Sauveterre cette semaine ! Mais vous pouvez déjà les voir à Saint-Brice, à Mourens, à Saint-Martin-du-Puy…

Depuis la rénovation de la Mairie et de La Poste, nous disposons à Sauveterre de deux nouveaux équipements à vocation touristique : un Office du Tourisme qui intègre une « vinothèque » et une cave médiévale restaurée et accessible aux personnes à mobilité réduite qui abrite une exposition sur les 8 bastides de la Gironde.

Depuis quelques semaines, La Réole est labellisé « Ville d’Art et d’Histoire ». En 2015, notre territoire et celui du Réolais se sont engagés auprès du Ministère de la Culture à déposer conjointement un dossier « Pays d’Art et d’Histoire » qui devrait être labellisé en 2016 et nous apporter de nombreux touristes.

Notre commune dispose de 4 Gîtes Ruraux communaux qui jouissent d’un beau succès. Lors du prochain mandat, nous rénoverons ces 4 gîtes et après le déménagement de la bibliothèque, nous réaliserons un 5ème gîte dans la maison à pan de bois, qui sera accessible pour les personnes à mobilité réduite.

  • Développement économique avec la Communauté de Communes

Pendant ce mandat, et comme nous nous y étions engagés, nous avons accompagné la création du CEPS: le Club d’Entreprises du Pays de Sauveterre.

Grâce à l’adoption d’un nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) sur notre commune, il est prévu l’ouverture par la Communauté de Communes d’une nouvelle zone d’activité artisanale, sur la route de Bordeaux, au lieu-dit « La Font de Médouc ».

Cette zone, dont les travaux vont commencer dans le prochain mandat, comprendra 26 lots, dont 5 sont déjà réservés.

Elle accueillera toutes les entreprises du secteur qui souhaitent se développer et toutes les entreprises qui souhaitent s’implanter au cœur de l’Entre-Deux-Mers, ayant de préférence un lien avec la filière viticole. Notre souhait est de faire de Sauveterre la ville ressource de la filière viticole en Entre-Deux-Mers.

Notre souhait est d’accueillir de nouvelles entreprises, de nouveaux emplois, et c’est pour cette raison aussi, que nous construisons de nouveaux logements et que nous préparons une restructuration de nos écoles.

  • Le Conseil des sages

Comme nous l’avions envisagé, nous avons créé un « Conseil des Sages » avec des membres de droits et des membres nommés par le Maire et le conseil municipal, par les présidents d’associations. Je salue ce soir les membres du Conseil des Sages qui sont présents. Ils rendent de nombreux services à la commune. Leurs conseils et leur regard, nous sont très utiles.
L’objectif est de prendre en charge certains projets proposés par le conseil municipal, et d’être force de proposition sur tous les sujets. Dès notre élection, nous nommerons un nouveau Conseil des Sages pour poursuivre ensemble le développement de Sauveterre.

  • Développer nos fêtes, multiplier les moments de convivialité et construire du bonheur ensemble !

Depuis 2008, la Fête des vins s’est beaucoup développée grâce à l’engagement du CAC (Comité d’Animation Culturelle), et de son Président Laurent Sauts. Elle a fêté ses 40 ans en 2012 !Chaque année, notre commune reçoit à cette occasion de nombreuses formations musicales, des personnalités, des orchestres, des bandas…

Le festival « Ouvre la Voix » qui se déroule le long de la piste cyclable, organisé avec la Rock School Barbey, est devenu une institution pour notre bastide.

La fête du 14 juillet depuis 2008 comprend un bal animé par un orchestre, une déambulation et un feu d’artifice «en musique».

En 2008, après notre élection, nous avons accueilli à Sauveterre la fête des éleveurs. En avril prochain aura lieu à Sauveterre le salon « Notre Campagne » : un évènement qui regroupe le même week-end la Foire au Matériel d’Occasion organisée par les Jeunes Agriculteurs, le salon du Développement Durable organisé par la Communauté de Communes, et un marché de producteurs organisé avec la chambre d’Agriculture.

Avec les Amis de la Bastide, nous organisons des concerts de musique classique, de musique baroque. Cette année nous avons accueilli à la Toussaint le JOSEM.

Chaque année depuis 1978, la commune reçoit à la salle des fêtes de Saint-Brice les aînés de la commune pour un repas. Depuis 2009, ce repas est organisé par le CCAS ; en 2015, il aura lieu à Sauveterre dans notre nouvelle salle.

Dans la grande tradition des régions viticoles et grâce à notre nouvelle salle, nous souhaitons aussi organiser deux temps forts dans notre commune :

  • une fête pour la Gerbebaude (ou le pampaillet), à la fin de vendanges,
  • une fête de la St Vincent au mois de janvier, patron des vignerons.
  • Nous nous préoccuperons de nos cimetières

Pendant ce mandat, nous avons lancé une vaste opération de reprise des concessions abandonnées sur les 4 cimetières de la commune. Dans le même temps les familles ont entrepris la restauration de leurs tombes. Nos cimetières ont belle allure.

Dans quelques mois, nous pourrons les récupérer afin de les mettre à la disposition des familles qui en ont besoin, en commençant par ceux qui ont déjà présenté leur candidature.

Nous disposerons de place pour implanter dans chacun de nos cimetières des columbariums, zone dédiée aux urnes de cendres pour les personnes incinérées.

Les églises de Puch, de Saint Léger et de St Romain, implantées au cœur des cimetières, sont ouvertes chaque jour afin que les familles puissent s’y recueillir. Des gardiens ont été nommés par la municipalité qui ouvre les portes chaque jour, et les ferme le soir.

Une fois le processus de reprise des concessions terminé, nous implanterons dans le cimetière de Sauveterre quelques bancs pour permettre ce recueillement.

Nous nous préoccuperons aussi de l’accessibilité dans les cimetières pour les personnes à mobilité réduite.

  • Solidarité avec ceux qui en ont le moins

Nous avons créé avec la Communauté de Communes un Relais de Service Public qui est un lieu ou chacun peut trouver l’information utile, sur place, à Sauveterre. Ce relais travaille en réseau avec le CCAS de Sauveterre et les associations du territoire pour mettre en place des aides d’urgence, des prêts d’honneur, des aides alimentaires…

La liste des personnes seules a été dressée par le Conseil des Sages et est mise à jour régulièrement ; elle est utilisée en cas de tempête, de canicule…

Par ailleurs, lorsqu’une personne est fragile, des « sentinelles » sont sollicitées dans son environnement proche.

Lors du prochain mandat, nous allons créer des « jardins familiaux » où ceux qui le souhaitent pourrons louer à la commune un jardin potager pour cultiver fruits et légumes.

La chambre de passage, entre l’église et le presbytère, sera rénovée.

Nous poursuivrons également notre politique de logement aux loyers accessibles, tant en terme de coût que de mobilité, au cœur de la Bastide.

  • A l’écoute des agents municipaux, pour plus d’efficacité.

Dès notre élection, nous avons réorganisé les services municipaux en 3 pôles : technique, administratif, écoles RPA et sport.

Nous avons équipé le secrétariat d’ordinateurs connectés à Internet (il n’y en avait qu’un avant 2008), nous avons réalisé des travaux pour améliorer les espaces de travail et l’efficacité de nos agents.

En termes de ressources humaines, nous avons recruté un secrétaire de mairie (cadre A) comme la loi le prévoit pour les communes de plus de 2000 habitants, ce que Sauveterre ne tardera pas à devenir.

Nous avons revu en totalité la protection sociale de nos agents, et avons adhéré au CNAS.

Nous les avons encouragés à se former et à s’inscrire aux concours de la fonction publique pour progresser.

Nous avons revalorisé les salaires en mettant en place un régime indemnitaire.

Afin de participer au soutien des personnes en difficulté dans la crise que traverse notre pays, nous avons recruté des personnels en Contrat d’Insertion (personnes au RSA, demandeurs d’emplois en fin de droit, personnes handicapées). Car nous pensons que la meilleure façon d’aider une famille, c’est de lui procurer un travail. C’est ce que nous tentons de faire tout au long de l’année, avec l’aide de Pole Emploi.

Chaque année désormais à Sauveterre, nous organisons un FORUM avec le Pole Emploi et la CDC, afin que les chercheurs d’emploi rencontrent les employeurs. Le 4ème FORUM de l’EMPLOI VITICOLE au ra lieu le 17 avril à Sauveterre.

Enfin, la commune emploie désormais plus de 6% de travailleurs handicapés comme le prévoit la loi, ce n’était pas le cas avant 2008.

  • + de moyens pour les services techniques

La commission travaux a décidé très rapidement de renouveler le matériel des services techniques qui était bien fatigué.

Nous avons ainsi renouvelé l’épareuse et 3 tracteurs. Puis nous avons changé la tondeuse et le tractopelle. Nous avons fait l’acquisition d’un véhicule supplémentaire pour l’équipe et d’un véhicule électrique pour l’entretien de la bastide. Dans quelques jours, nous achèterons un manitou et nous changerons le camion benne.

Concernant l’entretien de nos routes communales, l’amélioration du fauchage reste notre principale préoccupation, tout comme l’entretien des chemins ruraux en relation avec l’association foncière de Saint-Léger.

L’entretien de la voirie communale se fait en concertation avec la Communauté des Communes, l’entretien des routes départementales est assuré par le Département.

Cette année, le département refera la RD entre Saint-Brice à Sauveterre, la RD entre Lyon et Pellegrue, et la RD entre Sauveterre et La Réole. Il est prévu, aussi, de refaire la route entre Gornac et Saint Brice, via Coirac. La route de Foncroze est elle programmée dans les jours qui viennent. Sur ce chantier, la pluie nous a fait perdre 3 mois.

Nous avons recruté au sein des services techniques un menuisier, un soudeur et un électricien, si bien que la commune sait faire tous les métiers du bâtiment. Ceci nous permet de faire nous-mêmes un certain nombre de travaux : rénovation des appartements de la RPA, rénovation de nos églises, pose de menuiseries dans les écoles…

Certes le poids des salaires a ainsi augmenté, j’ai lu ça dans « la Lanterne », mais nous faisons de nombreux travaux nous-mêmes et donc des économies en sous-traitance. Cela nous donne de la souplesse et de la réactivité.

Dans le prochain mandat, nous construirons un nouveau garage pour abriter le bus communal, les tracteurs, les véhicules, et faire dans les anciens garages de véritables ateliers municipaux et des locaux aux normes pour le personnel (salle à manger, vestiaires, douches).

  • Fiscalité, gestion de la dette

Dès notre élection en 2008, nous avons découvert plusieurs problèmes : la station d’épuration était construite, mais pas financée (nous avons dû faire un emprunt de 240.000 €), le bus communal était hors d’usage (nous avons dû en racheter un nouveau et faire un emprunt de 100.000€), la commune n’avait pas assez de trésorerie pour faire face à ses règlements (nous avons du faire un crédit de trésorerie de 300.000€ que nous avons pu rembourser en 2010).

La commune et le CCAS avaient une dette très importante qui, ajoutée à tout ces crédits d’urgence, faisait une somme de 3,3 Millions d’€uros !

Le 23 mars prochain, lorsque nous terminerons notre mandat, cette dette sera réduite de près d’1 million d’€uros.

Cette dette a été remboursée sans augmenter les impôts, que ce soit à la commune ou à la Communauté de Communes.

Pendant le prochain mandat, nous poursuivrons le remboursement de la dette et nous vous proposons d’aller plus loin et de baisser chaque année nos taux d’imposition.

  • Station de recompression TIGF

Si nous pouvons mener à bien nos projets, baisser la dette de la commune et baisser les taux d’imposition, c’est d’une part parce que nous gérons l’argent public « comme si c’était notre argent », avec bon sens, et d’autre part parce que depuis 2011, la commune bénéficie des taxes acquittées par TIGF et l’Etat, sur le site de Sauveterre-de-Guyenne.

C’est une somme importante que la Communauté de Communes reçoit depuis 2010. Elle en reverse une partie (65%) à la commune depuis 2011.

Cette somme nous permet de réaliser nos projets alors que partout les aides du Conseil Général, du Conseil Régional et les dotations de l’Etat diminuent. C’est une sécurité pour notre avenir.

Mais nous devons poursuivre nos projets avec raison et ne pas nous engager pour autant dans des dépenses inutiles.

Cette station de recompression pose par ailleurs des problèmes de voisinage et c’est pour cette raison qu’une commission d’intégration a été créée.

Cette commission, le conseil municipal et TIGF travaillent ensemble pour améliorer les conditions d’utilisation.

Ainsi, à la demande des voisins, l’éclairage de la station la nuit a été supprimé, le poste de sectionnement a été capitonné et cette source de bruit a été supprimée (coût 70.000 €), les tuyères du compresseur à gaz vont être elles aussi capitonnées en 2014 (coût 400.000 €), un nouveau modèle de compresseur est à l’étude (plusieurs millions d’€uros d’investissement), il sera enterré dans l’axe du gazoduc et sera beaucoup plus silencieux.

Après les élections municipales, une nouvelle commission d’intégration sera nommée afin de faire des nouvelles propositions.

  • Un partenariat fort avec la Communauté de Communes

Pendant le mandat précédent, nous avons soutenu les projets suivants : la création d’un Relais de Services Publics pour plus de proximité sur le territoire, l’embauche d’un animateur sportif et la création d’un Point Rencontre Jeunes, la création d’une crèche (20 bébés) et d’un « Relais Assistantes Maternelles » pour les nounous, la construction de deux courts de tennis, d’une salle d’haltérophilie, d’un skate-park et d’un city-stade sur la zone Bonard...

Pendant le prochain mandat, nous soutiendrons deux grands projets qui nous touchent de près : la création d’une nouvelle zone d’activité au lieu dit « La Font de Médouc » pour développer l’emploi sur le territoire ; la construction d’une piscine intercommunale à Sauveterre.

Nous poursuivrons enfin notre travail en collaboration avec la Communauté de Communes, comme nous le faisons depuis 2008, pour l’entretien de nos routes communales : la Communauté de Communes investit entre 500.000 € et 800.000 € par an sur les voiries des communes.

17_mars_010.JPG

  • Une politique du logement volontariste !

Depuis 6 ans, nous avons créé 19 logements en centre-ville, et 26 à la Petite Bastide, tous aux loyers accessibles et adaptés aux revenus sur notre territoire.

Nous en créerons 20 de plus, dont un certain nombre adaptés pour les personnes âgées : création de la « rue Nouvelle » dans l’ancien jardin de M. et Mme. Lécussant, rénovation de la Maison Brugère où nous ferons des appartements au dessus du local des Restos du Cœur qui sera restauré.

Cette politique d’extension de l’offre de logements nous permet d’anticiper la venue de familles nouvelles, grâce aux embauches des entreprises qui s’installeront sur notre zone d’activité économique.

En 2020, nous lancerons un projet d’extension de la Résidence pour Personnes Âgées qui compte actuellement 40 chambres. Pourquoi en 2020 ?

Parce qu’en 2023, la commune aura remboursé en totalité cette RPA construite en 1986 (le remboursement coûte au CCAS, donc à la commune, 100.000 € par an).

En termes d’amélioration de l’habitat, grâce au diagnostic que nous avons fait dans le cadre du Plan Local de l’Habitat, nous poursuivrons avec le SIPHEM et la Communauté de Communes l’aide à la rénovation pour l’habitat ancien et la favorisation des travaux d’isolation et d’utilisation des énergies renouvelables comme le bois. Nous maintiendrons aussi le versement de subventions pour l’aide à la rénovation de façades.

Il y a sur notre commune de nombreux logements vacants. Nous allons aider les propriétaires à leur trouver une destination.

Nous agirons pour les générations qui nous succéderont sur cette terre… quand on s’appelle « Sauve-terre » on doit être exemplaire en matière de développement durable !

Dès l’année 2015 afin d’améliorer encore la vie dans notre commune, nous proposerons d’organiser à Sauveterre un «grenelle » du bien vivre ensemble à Sauveterre-de-Guyenne : une table ronde avec tous les acteurs de la communes : artisans, commerçants, associations, écoles, clubs, …

A force de volonté nous avons fini par arriver au but que nous nous étions fixé : disposer d’un syndicat intercommunal pour la Vignague.

C’est chose faite depuis le 1er janvier 2014. Une étude va pouvoir être réalisé pour améliorer la qualité des eaux, en concertation avec les associations de pêcheurs, les viticulteurs, et les communes.

Afin d’améliorer la qualité des eaux de la Fontasse, la commune vient de retenir un cabinet d’étude pour réaliser la collecte et le traitement des effluents à Roussillon ; un projet qui sera réalisé en suivant sur un terrain qu’un particulier a accepté de vendre à al collectivité ;

Pendant ce mandat, la commune a planté plus de 500 arbres (arbres isolés et haies arbustives) ; elle poursuivra le même effort dans le prochain mandat ;

La commune a réalisé pendant ce mandat des travaux d’isolation sur les bâtiments communaux afin de réduire la facture énergétique et l’émission de Gaz à effet de Serre : Mairie, Ecole Elémentaire, Ecole Maternelle, La Poste, …

Elle a fait réalisé un « diagnostic énergie des bâtiments communaux » qui permettra, dans le prochain mandat de poursuivre les Economie d’énergie, l’utilisation d’Energies renouvelables (comme dans la Petite-Bastide qui dispose de chauffe-eau solaire), de Bois-énergie (comme pour la future salle culturelle qui disposera d’une chaudière à granulé de bois) ;…

La communauté des communes poursuit elle aussi ses effort avec la construction de bâtiments à énergie positive comme le relais de service public ou la crèche ; des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’il n’en consomme;

Nous avons pris à bras le corps le problème des pigeons. Nous poursuivrons cet effort, en respectant la loi.

La qualité des eaux de nos rivières et l’utilisation de l’énergie est le vrai défi de demain. Sur ces sujets, « Sauve-terre » doit avoir un effet d'exemplarité, à « Sauve-terre », préserver l'environnement doit être une ardente ambition.

Pendant le mandat, nous avons distribué à tous les habitants de la commune des « conteners à puce » afin de changer le mode de ramassage de nos ordures ménagères et de passer à la « redevance incitative ».

Dans le cadre de l’USTOM (notre syndicat) la communauté des communes du Sauveterrois a œuvré afin que le passage à la REOMI soit le plus juste possible et incite au tri, avec des retombées pour les familles. La REOMI commence en 2014, il nous faudra suivre ce dossier de très près afin d’accompagner ce changement. La réduction observée dans les tonnages d’ordures ménagères collectées est aujourd’hui de 30%.

Nous projetons aussi l’installation de composteurs collectifs dans les zones urbaines. Les composteurs individuels sont dores et déjà disponibles.

Pour les générations futures nous préparerons le « Sauveterre » de demain…

Pendant ce mandat, nous avons travaillé sur un nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme) à 20 ans (maisons, circulations, entreprises, …), en relation avec la communauté de commune du pays de Sauveterre : Pour définir les possibilités de construire un habitat maîtrisé, Pour prévoir plusieurs réserves foncières pour l’habitat, l’installation ou le développement d’entreprises artisanales ou commerciales.

Ce PLU a été adopté sans aucune réserve par Monsieur le Sous-Préfet, il nous faut maintenant le faire vivre ; Pendant ce mandat, nous avons élaboré avec la communauté des communes et la Maison de l’Habitat un PLH (Plan Local de l’Habitat) qui défini pour 20 ans l’évolution et les besoins de l’habitat sur notre territoire;

Pendant ce mandat, enfin nous avons lancé avec la Communauté des Communes, le SCOT du SUD GIRONDE avec 192 communes du SUD-GIRONDE pour réfléchir ensemble à notre avenir !

Réfléchir avant d’agir, puis agir avec efficacité ! Voilà notre méthode de travail !

Pendant que d’autre critiquent et ne proposent rien, nous travaillons avec ardeur pour préparer demain !

Pendant que d’autre regardent dans le rétroviseur, nous regardons la route qui est tracée devant nous, et tachons de piloter au mieux, la commune et la communauté des communes.

Voilà mes chers amis, ce que nous souhaitons pour Sauveterre, pour le Sauveterrois, et pour notre territoire ! Nous sommes tous engagé, et nous avons du travail sur la planche !

Pour le mener à bien nous avons besoin de vous, nous avons besoin de votre confiance, nous avons besoin de vos suffrages, nous avons besoin de votre soutien !

Vive Sauveterre, Vive le Sauveterrois, Vive la République, Vive la France !