Caserne_des_Pompiers_2014_01.JPG

A l'entrée de la caserne, l'accueil est réalisé par nos anciens, Guy Audouin et Jacky Gnagy. Ils sont en compagnie du Major Cabassut.

Caserne_des_Pompiers_2014_03.JPG

Le Président du SDIS, Alain David, Maire de Cenon et Conseiller Général de la Gironde en compagnie du Colonel Décellière, Directeur du SDIS attendent les invités.

Caserne_des_Pompiers_2014_05.jpg

L'ensemble des chefs de centre du groupement Sud-Gironde étaient présents.

Caserne_des_Pompiers_2014_07.jpg

De nombreux élus du territoire entouraient nos pompiers.

Caserne_des_Pompiers_2014_06.jpg

Philippe Madrelle, Président du Conseil Général, coupe le ruban, en compagnie d'Alain David, Président du SDIS et de Nicole Bonnamy, Présidente du centre de secours de Sauveterre de 1984 à 2013.


Monsieur le Sous-Préfet,
Monsieur le Président du Conseil Général,
Monsieur le Président du SDIS,
Monsieur le Directeur, Mon Colonel,
Monsieur le Chef de Groupement, Mon Colonel,
Monsieur le Chef de Centre, Mon Lieutenant,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs des Pompiers Volontaires,
Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

C’était tout juste après la fin de la guerre en 1947 que Monsieur Guichard eut la judicieuse idée de créer un corps de Sapeur-Pompiers à Sauveterre-de-Guyenne, dont il assura le commandement.

  • Son terrain d’action, le canton ;
  • Son effectif, environ 18 sapeurs pompiers ;
  • Les moyens, la pompe à bras et une motopompe de 60 m3 par heure, tractée par un véhicule disponible et « bénévole », servies par la plus grande bonne volonté;
  • La Caserne, l’étable municipale derrière le monument aux morts;

Puis quelques matériels venant grossir le parc, un logement plus décent lui fut trouvé et ils purent ainsi s’installer sous l’école primaire, à l’emplacement de la cantine actuelle. Ce nouvel hébergement devait intervenir au cours des années 1952-1953. Monsieur Guichard avait alors comme adjoint Monsieur Roger Miramont qui lui succéda en 1960.

Ce dernier commanda le corps des pompiers jusqu’en 1965 et c’est Monsieur Ducos qui lui succéda, en poste durant 13 ans.

Durant une grande partie de cette période, le PC se trouvait chez Monsieur José qui fit preuve du plus grand dévouement en toutes circonstances. C’est lui qui recevait les appels, qui lançait la sirène. Marie-Louise tenait les comptes.

A l’initiative de la municipalité sous le Mandat de Michel MARTIN, il fut décidé en 1976 d’édifier les locaux pour abriter un matériel de lutte contre le feu et d’assistance, plus important. Un syndicat intercommunal fut créé le 18 juin 1976 afin que les investissements de la construction soient répartis entre les 20 communes adhérentes.

Le 1er Président du Syndicat fut Michel Martin (1976-1983), puis lui succédèrent Alain Le Collen, Maire de Saint-Brice (de 1983 à 1984) et Nicole Bonnamy, Maire de Saint-Sulpice de Pommiers de 1984 à 2013, date de la dissolution du Syndicat à l’occasion de la réforme territoriale.

La construction eu lieu en 1977 et l’inauguration des locaux eut lieu le 28 avril 1978.

Le chef de corps Ducos pris sa retraite en septembre de la même année. Lui succéderont à ce poste MM Pierre Catherineau, Christian Noël, Jean-Claude Charrié, Laurent Noël, et depuis quelques mois Rémi Lassoureille.

En Mars 1981, fut construit le 1er logement de fonction. En 1984 fut construit le garage. En juillet 1989 débuta la construction du 2nd logement de fonction. Puis au début des années 1990 l’extension de la salle de réunion, et les bureaux furent construits par les pompiers eux-mêmes.

Le 1er juillet 1996 la caserne de Sauveterre intègre le Corps Départemental des Sapeurs Pompiers de la Gironde conformément à la loi du 3 mai 1996.

Depuis 2012, le SDIS, qui est financé par le Conseil Général de la Gironde, d’une part, et les communes de Gironde, d’autre part, a engagé des travaux de réhabilitation et de réorganisation que nous inaugurons aujourd’hui : il s’agit de s’adapter aux évolutions de notre temps : l’accueil de jeunes femmes au sein du SDIS et la nécessité de prévoir des vestiaires pour elles, la création à Sauveterre d’une section de Jeunes Sapeurs Pompiers et le besoin de locaux adaptés, l’accueil de nouvelles technologies et de nouveaux matériels, …

Que de temps parcouru depuis 1947, que de don de soi pour le service des autres …

Aussi, je voudrais finir mon propos par des remerciements.

Je souhaite remercier tous les acteurs de ce projet depuis 1947 :

  • les Maires de Sauveterre, Michel Martin, Jean Lécussant, Pierre Teulet,
  • Les Maires des Communes qui composaient le Syndicat, et ceux qui sont présents ce matin ;
  • les Présidents de ce syndicat : Michel Martin, Alain Le Collen, Nicole Bonnamy,
  • les Chefs de centre : MM Guichard, Miramont, Ducos, Catherineau, Noël (Père et Fils), Charrié, Lassoureille ;
  • les Pompiers Volontaires qui sont l’âme de cette caserne, et l’association des pompiers volontaires ;
  • le Conseil Général qui depuis 1996 et un peu plus chaque année depuis 2002, participe de façon conséquente au financement du SDIS, et le Président Philippe Madrelle, qui est parmi nous aujourd’hui,
  • et enfin le SDIS, son Président Alain David, Maire de Cenon et Conseiller Général, son Directeur, le Colonel Décellière, le chef de Groupement le Colonel Harguindeguy, tous ceux qui les ont précédés, …
  • tous ceux qui ont participé à ce beau projet !

Les travaux que nous inaugurons aujourd’hui sont réussis : ils sont de nature à améliorer encore l’efficacité des interventions de nos sapeurs-pompiers pour la protection de tous et de chacun ;

Les travaux que nous inaugurons aujourd’hui sont une preuve de plus de la confiance que nous mettons tous dans l’équipe de nos sapeurs-pompiers volontaires, sans lesquels, rien ne serait possible !

Merci à toutes et à tous pour votre présence à Sauveterre ce matin !

Par Sainte-Barbe leur patronne, longue vie à nos sapeurs-pompiers !

Vive la République, Vice la France !


Lire aussi sur ce blog :

Caserne_des_Pompiers_2014_04.JPG

"Courage et dévouement" la devise de nos pompiers, gravée dans la pierre. La maison qui est juste derrière la stèle est celle de M et Mme Pierre Catherineau dont la vie a été intimement liée à celle des sapeurs-pompiers de Sauveterre-de-Guyenne (lire ci-dessus).