Mesdames, Messieurs, chers Amis,

Il y a une semaine à peine, en quelques heures seulement, 17 de nos compatriotes tombaient sous le feu des balles de 3 terroristes.

Ils tombaient parce qu’ils étaient journalistes, parce qu’ils étaient humoristes, parce qu’ils étaient caricaturistes, parce qu’ils étaient policiers, ils tombaient parce qu’ils étaient juifs, ils tombaient parce qu’ils ont croisé le regard de 3 terroristes …

Je vous demande de vous lever pour observer, ensemble, en leur mémoire, une minute de silence.

(…)

Je voudrais associer à leur mémoire tous ceux qui en quelques jours seulement, élus, gouvernants, fonctionnaires, policiers, gendarmes, civils ou militaires, par leur sens du devoir, par la qualité de leurs enquêtes, leur professionnalisme, par le don de leur personne, ont mis fin à 3 jours de terreur.

Je pense notamment à Lassana Bathily, une jeune Malien de 24 ans de confession musulmane qui travaillait dans le supermarché casher attaqué par Amedy Coulibaly.

C'est lui qui a caché six personnes aux yeux du preneur d'otages.

Dès le début de la prise d'otages, le vendredi 9 janvier, peu avant 13 heures, Lassana Bathily a le réflexe d'aider six clients, dont un nourrisson, à se dissimuler dans l'une des deux chambres froides au sous-sol, en débranchant le système de réfrigération.

Lassana Bathily réussit ensuite à sortir pour donner aux policiers de précieuses informations sur l'armement du terroriste, la présence de bâtons d'explosif, la topographie du magasin et le nombre d'otages.

Le patron du RAID, Jean-Michel Fauvergue, parle de lui comme « un type remarquable ».

Louant son « acte de bravoure », le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, hier, que le jeune homme serait naturalisé français mardi.

« J'ai pas caché des juifs, j'ai caché des êtres humains », déclarera-t-il humblement à plusieurs médias.

Comme « les justes » qui pendant la seconde guerre mondiale ont écouté leur cœur on prit leur courage à deux mains et ont fait de même. Ceux dont le nom est écrit aujourd’hui sur le mur de Yad Vashem.

Ainsi, Lassana Bathily faisait sienne cette parole du Coran « Celui qui sauve un homme innocent sauve toute l’humanité. Celui qui tue un homme, tue toute l’humanité »…

Alors que les 3 terroristes envoyés par Daesh et Alquaïda tuaient des innocents « au nom du même Dieu », « au nom du même Coran »… Du moins c’est ce qu’ils prétendaient !

Chers Amis, aujourd’hui, « nous sommes tous Charlie », car nous sommes tous Français !

Nous défendons les droits de l’homme, nous défendons la laïcité, nous défendons la liberté de croyance, la liberté l’expression, la liberté de penser, nous défendons le droit à la caricature, le droit de se moquer, le droit des chansonniers, celui des imitateurs, nous défendons le droit de croire ou de ne pas croire en Dieu…

Nous nous battons contre l’obscurantisme, contre la xénophobie, contre le négationnisme ! Contre les organisations mafieuses, les sectes, tous ceux qui manipulent l’homme. Qui manipule un homme, manipule l’humanité !

Notre France à nous c’est celle qui a aboli la peine de mort, c’est celle qui avec les alliés a mis au tapis la bête immonde.

Notre France à nous c’est celle qui tend la main et qui ouvre les bras !

Notre France à nous elle ne confond pas la religion et la politique ! Elle sait d’où elle vient, elle connaît ses racines, elle relit son histoire.

Notre France à nous, c’est celle qui veut donner à ses enfants, quels qu’ils soient, d’où qu’ils viennent, les mêmes chances de réussir leur vie !

C’est cette France là, qui s’est levée dimanche dernier !

C’est cette France là qui doit rester debout pour préparer l’avenir !

Mesdames, Messieurs, Mes chers Amis,

Faisons en sorte que nos enfants ressemblent un jour à Lassana Bathily !

Shalom alekhem ,
Assalamu alaykoum,
Construisons la Paix !

Très bonne année 2015 à vous tous !

Vive la République ! Vive la France !


Voir les photos de la cérémonie de voeux