Chers Amis, Chère Brigitte, Chère Madame,

Bernard était l’ami de chacun d’entre nous ici.

Bernard nous le rencontrions dans les moments heureux et dans les moments malheureux.

Bernard était le messager de nos condoléances et le messager de nos félicitations. Bernard était le messager de l’amitié, du respect, du souvenir, de l’espoir. Il était le messager de la joie, et le message de la peine.

Bernard était notre fleuriste, c’est lui qui livrait les bouquets, les gerbes, confectionnées au magasin par Brigitte.

Bernard a fait sa scolarité à Sauveterre-de-Guyenne.

Son entrée dans la vie adulte commence par une formation de GEOMETRE qu’il abandonne pour rejoindre le giron familial. Auprès de son Papa, il apprend le métier de « marchand grainier ». Avec ses parents, il fait les marchés de la région.

En 1977, il reprend l’affaire familiale avec Brigitte. Ensemble ils feront de cette entreprise l’un des fleurons du commerce de notre Bastide. Un magasin qui égaye les couverts marchands, un magasin qui attire chez nous de nombreux chalands. Un magasin que de nombreuses communes nous envient !

Dès l’âge de 11 ans, Bernard joue au football. Il pratiquera ce sport jusqu'à devenir vétéran ! Chacun se souvient des matchs de Bernard. Chacun se souvient aussi de l’ambiance qui régnait dans cette bande de copains. Une bande de copain unie, soudée, sur le terrain comme en dehors, et toujours prête à défendre les couleurs de Sauveterre !

Bernard fut impliqué aussi dans la vie du club de Pétanque depuis ses débuts et pendant de nombreuses années. Il participe au bureau de l’association.

Avec ses amis, Bernard est aussi chasseur de grives et chasseur de faisan. Il chasse à Sauveterre. Il part chasser aussi en Espagne, en Pologne, … la chasse le passionne. Son épagneul, son compagnon, l’accompagne un peu partout dans ses livraisons de fleurs. On les aperçoit le soir se promener ensemble dans Sauveterre.

Bernard taquine aussi la truite dans la Vignague le jour de l’ouverture. Il aime autant cette partie de pêche que le pic-nic qui l’accompagne !

L’Amitié était son moteur, dans toute chose !

Il ne se passait pas une journée sans que Bernard ne se retrouve chez Sylvie ou chez Liliane pour refaire le monde avec ses amis ! Il excellait dans ses discussions enflammées sur la vie, sur la France, sur le fonctionnement de la commune, sur le commerce, … Il avait le sens de la repartie et de la controverse ! Il aimait le débat !

Aujourd’hui, d’autre que lui ont posé les fleurs à l’entrée de l’église.
Aujourd’hui, Brigitte a confectionné les gerbes et les bouquets pour celui qui a partagé sa vie.
Aujourd’hui nous sommes tous bien triste et notre commune est en deuil.

Demain et les autres jours, à chaque fois qu’un bouquet sera livré à Sauveterre, nous penserons à Bernard, nous penserons à Bébert !

Il était notre ami, il était l’ami de Sauveterre !