Sur un tel canton le vote "national" est forcément plus important. Car quand on ne connaît pas les candidats, on se fie à leurs étiquettes. Or le vote "national" , aujourd'hui, donne la prime au "Front National" ! Le 1er Ministre ne s'est pas trompé en Front-Nationalisant le scrutin depuis 3 semaines... Stéphane LE FOLL, porte-parole du gouvernement est même venu relayer son message à Blasimon !

Si l'on m'avait dit il y a quelques mois que tous les ténors du PS qui passent habituellement au 1er tour serait en ballotage sur leur canton, j'aurais signé tout de suite ! C'est pourtant le cas ! Nous n'avons jamais autant mis en péril le Parti Socialiste Girondin !!!

Si l'on m'avait dit qu'au soir du 1er tour, il resterait un espoir de l'emporter au second, j'aurais fait la moue... Et pourtant, c'est bien le cas aujourd'hui ! Malgré les triangulaires, malgré l'abstention, malgré tout, je pense sincèrement que le victoire est possible le 29 mars et que GIRONDE POSITIVE peut gagner la majorité en Gironde !

Comment imaginer que les voix d'EELV se reportent entièrement sur le PS ?

Ils ne sont d'accord sur rien ! Ils ont quitté le gouvernement avec pertes et fracas ! Les consignes de vote des partis ne veulent rien dire ! Les citoyens font bien comme ils l'entendent ! La politique de développement durable d'Alain Juppé à Bordeaux et celle que nous menons ici dans le Sauveterrois, sont éminemment plus efficaces que les auto-satisfécits de la majorité PS au Conseil Général de la Gironde ! Un "ruban du développement durable" ou un "agenda" fut-il "21" ne suffisent pas à faire une politique ... Ainsi je pense que parmi ceux qui place l'écologie avant l'idéologie, certains voteront pour nos candidats ! Car nous sommes les seuls à proposer un véritable projet de développement durable pour la GIRONDE.

Comment imaginer que les voix du FRONT DE GAUCHE se reportent entièrement sur les candidats du PS ?

Le découpage des cantons imaginé par Philippe Madrelle et Michel Delpuech avait deux objectifs : (1) protéger le PS des grandes marées et (2) supprimer les camarades communistes ! Ainsi, le canton de Bègles a été coupé en deux pour "rosir" les cantons de Villenave d'Ornon et de Talence détenus par des Maires de "Communauté d'Avenir"... Le canton de Langon associé à deux cantons de droite (Bazas et Grignols) et deux petits cantons PS aura permis de qualifier le duo Gleyze-Dexpert pour le second tour... Le canton de Saint-Macaire a été noyé dans celui de Cadillac auquel on a ajouté quelques communes du Canton de Créon et le canton de Targon... Si il avait voulu sauver les élus communistes, Philippe Madrelle aurait garder un canton à Bègles et il aurait associé les cantons de Langon et de Saint-Macaire dans un seul canton... Mais au lieu de ça il a fait une pierre deux coups : supprimer les communistes de la carte de la Gironde et s'en servir pour rosir les cantons trop bleus !

Comme le disait Talleyrand dans sa prière : "Seigneur protège moi de mes amis, mes ennemis je m'en occupe !". NON ! Je ne vois pas comment les communistes peuvent soutenir les candidats PS !

Et puis la politique ce n'est pas de l'arithmétique, c'est une dynamique ! Et la dynamique est clairement du coté de GIRONDE POSITIVE !

Aujourd'hui, changer de majorité en GIRONDE est possible ! C'est envisageable ! C'est souhaitable !

Alors tous ensemble, mobilisons-nous pour faire basculer le département !!!

MERCI AUX ABSTENTIONNISTES DU 1ER TOUR DE VENIR VOTER AU SECOND !

MERCI DE VOTER PARTOUT POUR LES CANDIDATS DE GIRONDE POSITIVE : LA SEULE FORMATION CAPABLE DE PRENDRE LA MAJORITE ET DE GOUVERNER LE CONSEIL DEPARTEMENTAL !