Il faut dire que nous étions seuls contre tous avec le maintien du FN et du PS au second tour (triangulaire) et la promesse du report intégral des voix du FRONT DE GAUCHE sur le PS (Un accord Madrelle-Miqueu scellé au moment des municipales : "nous ne sommes d'accord sur rien mais je vous aide aux municipales à Sauveterre. En échange, vous ne vous présentez pas 1er tour des cantonales et vous soutenez mes candidats au second tour") ...

Nous finissons à 245 voix derrière le PARTI SOCIALISTE et loin devant le FN , dans ce grand canton du "Réolais et des Bastides" constitué de 2 cantons de droite (dont 1 tronqué de 3 communes favorables) et de 4 cantons de gauche... 90 communes ! Un canton redessiné par Philippe Madrelle et le Préfet Delpuech pour me supprimer : Mission accomplie !

Merci à Sophie Sellier, André-Marc Barnett et Aline Martin mes compagnons de route pour cette belle campagne !

Merci à nos "relais cantonaux" : Jean-Claude Duchamps (ancien canton d'Auros), Lisette Savariaud (ancien canton de La Réole), Jacky Matignon (ancien canton de Monségur), Pierre Tomada (ancien canton de Sauveterre), Marie-France Wiedenkeller (ancien canton de Pellegrue), Baudouin Fournier (ancien canton de Sainte Foy la Grande).

Merci à Jean-Pierre Chalard, Président de notre comité de soutien et à José Bluteau, Vice-Président. Merci à tous les élus à tous ceux qui ont rejoint notre comité de soutien. Merci à vous tous pour votre mobilisation !

Merci à Bruno Beltrami (Sainte-Foy-la-Grande) et Anne Barnett (Aillas) nos directeurs de campagne.

Merci enfin à Guy Ramette (Sigalens) notre mandataire financier, et à tout ceux qui ont participé financièrement à cette campagne -plus de 9000 € de dons-.

Merci à Martine Ramette qui s'est occupé plus particulièrement de l'intendance de nos réunions de campagne. Merci à tous ceux qui ont distribué les tracts, passé des coup de téléphone, rencontré les uns et les autres, été présents sur les marchés ... Ils étaient plus de 100 sur tout le territoire !

Merci au staff de Gironde Positive qui nous a soutenu pendant toute cette campagne !

  • Le PS conserve la majorité en GIRONDE grâce au FRONT NATIONAL et au jeu des "triangulaires" !

En Gironde comme ailleurs, FN-PS-FDG sont des alliés objectifs. C'est la méthode de la "courte échelle" pour les uns, du "Je t'aide moi non-plus" pour les autres !

C'est quand le PS est au pouvoir que progresse le plus le nombre des électeurs du Front National... Et la progression du nombre des électeurs du FN permet au PS de conserver le pouvoir grâce au mode de scrutin. C'est le principe de base de ces "Liaisons dangereuses".

Le Front de Gauche et le PS ne sont d'accord sur rien, le PS dans le redécoupage des cantons a supprimé les élus communiste de la carte de la Gironde... Mais au second tour, tout le monde s'aime et se soutien ! Georges Brassens chantait "Mourir pour des idées , d'accord mais de mort lente" ... Le Parti Communiste a été sacrifié par le PS sur l'autel du redécoupage, sans défendre ni ses idées, ni ses idéaux !

Au final, malgré ce redécoupage, "un cas d'école", et l'aide apportée au PS par le FN, nous progressons en siège au Conseil Général de la Gironde avec 20 Conseillers Départementaux (+7) ! Songez qu'à Bordeaux, GIRONDE POSITIVE totalise 30000 voix et le PS 25000... Ce qui se traduit par 2 cantons pour GIRONDE POSITIVE et 3 pour le PS !!!

L'UNION a fonctionné partout, sauf dans le NORD-MEDOC où un binôme "divers droite" qui n'avait pas postulé pour être investi par GIRONDE POSITIVE et un binôme DLF empêchent notre binôme d'être présent au second tour. Au final, c'est le FN qui emporte le canton ! C'est bien la preuve que seule l'UNION de la droite, des centres et de CPNT mise en place en Gironde sous le patronage d'Alain Juppé nous permet de gagner !

L'UNION, avec Hubert Laporte et Valérie Drouhaut, l'emporte même dans le canton de Philippe Madrelle, celui de la "Presqu'île". Il valait mieux qu'il se retire... Il était temps ! Hubert Laporte a été choisi ce matin par le groupe Gironde Avenir pour siéger à la commission d'appel d'offre du Conseil Départemental.

L'UNION, avec Jacques Breillat et Liliane Poivert, l'emporte dans le grand canton des "Coteaux de Dordogne" face à Guy Marty et Madame Salette ! Jacques Breillat a été élu ce matin Président du Groupe Gironde Avenir au Conseil Général de la Gironde. Je suis très heureux de ce choix !

En nombre de voix au 1er tour (162614 voix), et en capacité de mobilisation au second tour (+15663 = 178277 voix) GIRONDE POSITIVE est, et de loin, la 1ère formation politique de la GIRONDE !

Gardons cette longueur d'avance pour le Régionales ! l'UNION fait la force : Additionnons nos énergies !