Un jour de 1760 sur la piazzetta dei Crociferi, là où trois artères de Rome se rejoignent, un sculpteur est à l’œuvre. Il s’appelle Niccolo Pannini.

Avec son burin et son marteau il tape tour à tour avec patience sur deux blocs de marbre blanc, sous le regard de Neptune, le dieu de l'Océan, sculpté un peu plus tôt pat Pietro Bracci, entouré de l'abondance et de la salubrité, sculptés par Filippo della Valle…

Niccolo sculpte deux chevaux. Ils symboliseront la mer. L’un sera paisible et calme comme une mer d’huile, l’autre agité comme une mer démontée…

Quand la sculpture sera terminée, ils tireront le char d'Océan précédés par des tritons. L’ensemble prendra place sous un arc de triomphe adossé au palais Poli et formera une fontaine, la fontaine de Trevi.

Jour après jour les 2 chevaux apparaissent sous le burin de Niccolo… Les passants nombreux , les amoureux aussi, admirent son travail, observe son génie créatif…

Un jour, alors que l’un des chevaux - le cheval agité - est quasiment terminé, un enfant qui observait le Maître depuis de longues journées, s’avance vers lui et dit : « Maître, comment savais-tu qu’il y aurait un cheval dans cette pierre ? »

-

Lire d'autre fables, nouvelles, histoires naturelles ou technologiques sur ce blog