chretiens_d_orient_01.jpg

chretiens_d_orient_02.jpg

chretiens_d_orient_03.jpg

Intervention de Pierre Hurmic :

Pourquoi aujourd’hui ce rassemblement de soutien aux Chrétiens d’Orient ?

Tout d’abord, parce qu’au Proche-Orient, particulièrement en Irak et en Syrie, ces Chrétiens, héritiers d’une présence bimillénaire, devenus cibles privilégiées des mouvements djihadistes, sont massacrés.

Dans l’indifférence générale, ont déploré quelques commentateurs.

Je pense notamment à Régis Debray qui a fustigé l’apathie des politiques de ce pays vis à vis des Chrétiens d’Orient en en ces termes : « Ils sont trop chrétiens pour intéresser la gauche, trop étrangers pour intéresser la droite. »

Nous tentons d’apporter aujourd’hui un démenti à ce sombre constat.

Face à une volonté affichée d’élimination des chrétiens de cette région du monde, face à cette entreprise barbare d’éradication ethnique et religieuse, face à ce véritable génocide, peut-on rester silencieux ?

Alors qu'ils représentaient entre 15 et 20% des populations de la région, il y a quelques années, ils ne sont déjà plus que 3% aujourd’hui.

En Irak, ils étaient 1 Million et ½, ils ne sont plus que 4 000 aujourd’hui.

Notre appel intervient aussi la veille de la conférence internationale de Paris qui réunira 60 Etats et dont le but est de venir en aide aux Chrétiens d’Orient et à toutes les minorités, victimes des cruautés de l’organisation Etat islamique en Syrie et en Irak.

L’esprit de cette conférence a été défini par le ministre des affaires étrangères à l’occasion d’un entretien accordé au journal La Croix, il y a quelques mois. Je le cite : « La protection des chrétiens d’Orient est constitutive de l’histoire de France. J’entends, poursuit-il, que nous soyons fidèles à cette tradition. »

Si nous, nous sommes là aujourd’hui c’est pour rappeler ce devoir. Mais, si rien de ce qui est chrétien ne nous est étranger, ajoutons immédiatement que rien de ce qui est humain ne nous est étranger.

Comment pourrait-on ignorer toutes les minorités persécutées dans ces pays : dont les, yézidis , les Kurdes , sans oublier les Musulmans hostiles à l’Etat Islamique, qui subissent tous de plein fouet la progression des troupes djihadistes de Daech. Ce week-end exceptionnel toute l’Allemagne semble s’être mobilisée pour recevoir dignement des milliers de réfugiés - 20 000 selon la police.

Ici, en France les initiatives citoyennes et familiales se multiplient et la société politique commence à s’organiser. Toujours ce week-end, le pape François appelle chaque paroisse d'Europe à accueillir une famille de réfugiés. Nos 593 paroisses, nos 33 cantons et 542 communes de Gironde sont naturellement concernées.

Enfin, n’ayons pas peurs de rappeler l’intégralité de la phrase prononcée devant la CIMADE en 1990 par Michel Rocard, dont on ne cite trop souvent que la première partie : " La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part " . Comme chacun d'entre nous, à la place où il est, par-delà ses options politiques, ou confessionnelles, s’apprête surement à le faire.

Je vous remercie.

chretiens_d_orient_04.jpg

Chers Collègues,
Monsieur le Maire de Bordeaux, cher Alain,
Madame la Députée, chère Michèle Delaunay,
Cher Jacques Valade,
Cher Gérard César,
Cher Alain Anziani,

Permettez-moi d’excuser le Président de la Région, Alain Rousset, représenté ici par Anne-Marie Cocula ;

… d’excuser nos parlementaires, retenus au parlement : Martine Faure, Yves Foulon, Florent Boudié (représenté par Emilie Coutanceau), Xavier Pintat (représenté par Dominique Iriart), Marie-Hélène des Esgaulx , Noël Mamère (député maire de Bègles) représenté par Naïma Charaï

Cher Joan Taris, cher Philippe Plagnol, cher Pierre Hurmic, cher Stéphane Ambry, vous qui avez accepté de signer cet appel,

Chers Collègues Maires et élus de la Gironde,

Chers Amis,

Dans plusieurs pays, en particulier en Irak et en Syrie, les Chrétiens affrontent la mort, la souffrance, l’humiliation, le déracinement, l’exil.

Ailleurs, comme en Égypte, ils vivent sous la menace d’un attentat ou d’une flambée de violences.

Partout, au Proche-Orient, comme dans d'autres régions du monde, ils sentent combien leur situation est devenue précaire.

Aujourd’hui, la présence significative de Chrétiens est en péril dans de nombreux pays, alors qu’ils sont les héritiers d’une présence bimillénaire.

chretiens_d_orient_05.jpg

On ne peut plus exclure que, dans un futur proche, les Chrétiens soient «éradiqués» de cette région du monde, selon le mot utilisé en mars 2015 par le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius.

Cette réalité doit conduire la France et l’Europe - au nom des droits de l’homme et de la protection des minorités - à privilégier des politiques qui stabilisent ces pays et y réintroduisent la paix, à long terme.

A court terme, il faut tout mettre en œuvre pour empêcher la poursuite de ces exactions et également réserver un accueil décent aux migrants et réfugiés dans la détresse. Dans cette partie du monde, les Chrétiens ne sont pas les seuls à souffrir.

D’autres minorités sont menacées de destruction, comme les Yézidis.

Au sein de l’Islam, l’affrontement entre sunnites et chiites est terriblement sanglant.

A la veille de la conférence internationale de Paris dont l’objet est de prendre une série de mesures en faveur des Chrétiens et de toutes les minorités victimes de Daesh en Irak et en Syrie, nous, élus de Gironde, organisons cette mobilisation afin d’émettre un message de soutien aux autorités , et un message d’amitié et de solidarité envers les chrétiens d’Orient et toutes les minorités persécutées dans cette partie du monde.

Nous l’organisons aussi pour signifier à nos collègues responsables politiques qu'il y a en fait un double combat à mener.

  • Un combat contre toutes les violences, quels que soient leurs auteurs, leurs motivations et leurs victimes.
  • Et un combat pour la liberté religieuse, indicateur très probant de la capacité d’une société à accepter la diversité.

Demain, Mardi 8 septembre, le Quai d’Orsay organise donc une conférence internationale à Paris sur le sort des chrétiens et de toutes les minorités persécutées par le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie.

Il sera question de proposer une « charte d’action » en quatre volets :

  • le premier, humanitaire, concerne l’aide à apporter aux déplacés et les moyens à mettre en œuvre pour leur permettre de retourner chez eux.
  • Le deuxième, sécuritaire, aura pour but d’aider la coalition et les forces locales à assurer la protection des minorités pourchassées.
  • Le troisième, politique, engagera les parties sur la promotion du respect du pluralisme ethnique et religieux.
  • Et le quatrième, pénal, visera à engager des poursuites contre les auteurs des persécutions devant la Cour pénale internationale (CPI).

La réunion sera présidée par le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius. Une soixantaine d’États y seront représentés, de même que les représentants de nombreuses ONG et de toutes les grandes agences de l’ONU.

Nous somme ici pour afficher notre soutien aux mesures qui seront décidées demain.

Il y a quelques mois Régis Debray écrivait : les Chrétiens d’Orient sont « Trop chrétiens pour intéresser la gauche, trop Orientaux pour intéresser la droite » …

Aujourd’hui, nous sommes ici de gauche, du centre et de droite, pour dire par notre mobilisation, que le sort des Chrétiens d’Orient est au cœur de nos préoccupations.

Depuis plus d’un an, les chrétiens, notamment, sont pris pour cible par les djihadistes de Daesh.

Ils fuient pour ne pas subir les persécutions impitoyables menées par l’organisation terroriste : expulsions, viols, conversions forcées et massacres.

Tout ceci sur fond de guerre civile en Syrie et en Irak et d’offensives de Daesh pour établir son califat, entre ces deux pays.

Aujourd’hui, il reste environ 4 000 chrétiens en Irak, contre près de 1,4 million en 1987. Pour Laurent Fabius, c’est la conséquence d’une « entreprise barbare d’éradication ethnique et religieuse ».

Il y a quelques jours, le Patriarche Syrien Mgr Laham implorait les jeunes Chrétiens de rester en Syrie : « Malgré toutes vos souffrances, restez ! Soyez patients ! N’émigrez pas ! Restez pour l’Église, pour votre patrie, pour la Syrie et son avenir ! Restez ! » Exhortait-il. Selon l’AED, au moins 450.000 des quelque 1.170.000 chrétiens qui vivaient en Syrie avant 2011 sont désormais des déplacés intérieurs ou bien vivent comme réfugiés à l’étranger.

En juillet, le pape François, en visite en Bolivie, a dénoncé le "génocide" des chrétiens du Moyen-Orient évoquant, pour la seconde fois, une "troisième guerre mondiale par morceau".

Le grand rabbin de France Haïm Korsia déjà , à l'occasion d'une cérémonie en mémoire des Martyrs de la déportation le dimanche 21 septembre 2014 , s’inquiétait du sort des "minorités persécutées d'Orient", appelant à réagir plus "promptement" qu'on ne l'a fait "lors de la Shoah".

En mars dernier, à la tribune du Conseil de sécurité de l’ONU, le chef de la diplomatie française avait évoqué le sort non seulement des chrétiens d’Orient mais aussi des yézidis du Kurdistan irakien ou des Kurdes de Kobané (Syrie).

« Les chrétiens, les yézidis, les Turkmènes, les Kurdes, les Chabaks – tous sont menacés par ce que j’appellerais le triangle de l’horreur : l’exil forcé, l’asservissement, la mort », avait-il déclaré.

Le livre-témoignage de Jinan, jeune esclave yézidie aux mains de Daesh, qui a finalement échappé à l’enfer, est un appel à la communauté internationale pour sauver les « milliers de femmes toujours captives dans des conditions effroyables » !

À l’issue de la conférence du 8 septembre, un plan d’action devrait donc être adopté, chaque État participant ayant la charge de le mettre en œuvre ensuite.

Nous sommes ici pour que la conférence de Paris ne reste pas lettre morte, et que la mobilisation se poursuivre en France, sur les territoires, dans nos villes et nos villages !

Chacun à sa mesure peut faire quelque chose :

  • le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve s’adressant aux Maires de France, appelle chaque commune à recevoir des réfugiés ;
  • Le Pape François appelle chaque paroisse a accueillir une famille de réfugiés ;
  • en Allemagne depuis quelques mois déjà l’Etat demande à chaque communauté de commune de recevoir des réfugiés et fixe le nombre pour chacune –à Sottrum, en Basse-Saxe, où j’étais au mois d’août, avec laquelle nous sommes jumelés, le nombre de réfugiés à accueillir est de 70 personnes ;

chretiens_d_orient_06.jpg

Notre mobilisation est peu de chose sans doute, une goutte d’eau dans l’océan…

Sœur Emmanuelle à qui l’on disait un jour, ma sœur, votre action est une goutte d’eau dans l’Océan, répondit en souriant : « Et de quoi est constitué l’Océan, si ce n’est de gouttes d’eau » !

N’ayons pas peur d’afficher notre soutien aux Chrétiens d’Orient !

N’ayons pas peur de soutenir les minorités opprimées ! Demandons-nous ce que serait la France si elle ne le faisait pas ? Et nous, qui serions-nous ?

N’ayons pas peur de rappeler que la France a une mission de protection des Chrétiens d’Orient depuis François 1er ! Rappelons-nous le rôle que la France a joué dans la protection des chrétiens d’Orient en Syrie et au Liban.

N’ayons pas peur de construire des ponts entre l’orient et l’occident, quand d’autres préconisent de construire des murs, de poser de grillages et des barbelés,

N’ayons pas peur d’accueillir dans nos maisons les Chrétiens d’Orient, tous ceux qui fuient la barbarie, l’esclavage, la violence, l’indicible… comme d’autre l’on fait avant nous pour accueillir les juifs, les homosexuels, les gitans, …

N’ayons pas peur de soutenir l’action de la communauté internationale contre Daesh.

N’écoutons pas ceux qui prétendent qu’il s’agit d’une guerre de religion ! Car ceux qui prétendent tuer « au nom de Dieu » sont bien manipulés par le diable !

Le cœur à ses raisons que la raison ne connait pas. Ouvrons-nous au monde qui souffre ! Soyons raisonnables mais ouvrons nos cœurs ! Effata !

En 2015 nous commémorons le génocide Arménien … Faisons en sorte que cette commémoration ne se traduise pas par un nouveau génocide chrétien.

Trouvons ensemble les moyens de la PAIX !

Salem Aleykoum
Shalom aleichem
La paix soit avec vous !

chretiens_d_orient_07.jpg

chretiens_d_orient_08.jpg

chretiens_d_orient_09.jpg

chretiens_d_orient_10.jpg

chretiens_d_orient_11.jpg

chretiens_d_orient_12.jpg


A propos des Chrétiens d'Orient, sur ce blog