Henri_de_Ponton_d_Amecourt_03.jpgNé le 4 août 1859 à Vitry-le-François, il fit ses études au Collège Stanislas, alla à la rue des Postes (1876-1878) et fut reçu à Saint-Cyr en 1878 ( promotion des Zoulous). En 1900, Capitaine d'infanterie et Chevalier de la Légion d'Honneur, victime de l'affaire des fiches, il donna sa démission .

Marié dans la Sarthe à Marie du Hamel de Breuil, ils avaient trois enfants : François (mon grand-père), Bernard et Elisabeth.

A la mobilisation, quoique dégagé de toute obligation militaire -il a 55 ans- Henry reprit du service pour défendre sa patrie comme Capitaine au 109e R.I. Il partit pour le front avec le 174e R.I. et, le 12 mars 1915, il tombait mortellement frappé à Mesnil-les-Hurlus, dans la Marne.

  • Citation à l'ordre de l'armée :

"Henry de Ponton d'Amécourt, Capitaine au 174e R.I. a été blessé grièvement à la tête de sa compagnie qu'il entraînait à l'assaut d'une tranchée ennemie". (journal officiel du 9 mai 1915)

  • Témoignages :

Lettre de son commandant : "... J'avais espéré une citation non seulement pour le Capitaine d'Amécourt, mais aussi pour sa compagnie qui, l'aimant beaucoup, l'aurait suivi partout. Il avait su prendre sur ses hommes un très grand ascendant. J'aurais désiré qu'on fit ressortir ses qualités de chef que le Lieutenant-Colonel avait appréciées comme moi."

Lettre d'un aumônier Français du camp de Koenigsbrüch : "...Le souvenir qu'il a laissé parmi les rares survivants de la 9e Compagnie n'est pas près de s'effacer. Tous le considéraient comme un père, avaient en lui une confiance illimitée et l'affectionnaient d'une façon toute spéciale. Sa compagnie était entièrement composée de soldats qui s'étaient mis sous son commandement. Au pont de vue religieux, quel exemple pour nos soldats, quel coeur de chrétien, quelle foi vaillante et active ! "

  • Ses lettres : "...Pour moi, je me remets entièrement entre les mains de Dieu et de la Sainte Vierge." ... "Quand on est persuadé que tout n'arrive que par la volonté de Dieu et que c'est pour le mieux, on est bien fort."

Le Capitaine Henry de Ponton d'Amécourt, outre la Légion d'Honneur et la croix de guerre avec palme était décoré de la Médaille coloniale de Tunisie et était officier du Nicham Iftikhar.

Henri_de_Ponton_d_Amecourt_01.jpg

Henri_de_Ponton_d_Amecourt_02.jpg

nb : Henry de Ponton d'Amécourt était aussi photographe. Il a laissé de nombreuses photo de son temps. On lui doit notamment les illustrations de l'Album "Haute-Ecole d'Equitation" de JB Dumas, prises avec un obturateur de son invention qui permettait de prendre les objets en mouvement, ainsi que quelques photos du sculpteur Victor Prouvé dans son atelier. Ces dernières sont conservées au musée d'Orsay.