Monsieur le Vice-Président du Conseil Départemental,
Chers collègues,
Mesdames, Messieurs, chers amis,
Chère Geneviève,

Patrick n’aimait pas les honneurs…

Et aujourd’hui nous sommes tous là, autour de lui, pour lui rendre hommage. Je suis sûr que là où il est, il est gêné par tant de monde autour de lui.

Patrick préférait l’ombre à la lumière…

Lors des inaugurations, Patrick se tenait toujours loin du ruban … Ce n’était pas son truc les rubans. Il préférait les réunions de chantier !

Patrick était un grand professionnel …

Nous avons tous aimé et apprécié Patrick. Comme artisan, , chez Marcel Charles, comme chef de l’entreprise EGM qu’il avait créée, puis comme élu.

Patrick se donnait à fond sur les projets dont il avait la charge.

Aux coté de Francis Naboulet dès la création de la Communauté des Communes, Vice-Président de la Communauté des Communes du Sauveterrois depuis 2004, à coté de Didier Lamouroux, puis à mes cotés, il était en charge des projets de construction, des bâtiments … de l’investissement.

Il connaissait particulièrement bien le sujet. Il a mis ses nombreuses compétences au service de la collectivité. Donnant son temps comme si c’était pour lui-même et plus encore. C’était un grand serviteur. Les travaux de la CDC passaient souvent avant les siens.

En 2004, lorsque Francis Naboulet a passé le flambeau de la Communauté des Communes à Didier Lamouroux, Patrick est devenu Vice-Président.

En 2008, Il a succédé à Francis à la Mairie de Daubèze et a poursuivi auprès de moi sa Vice-présidence.

Patrick prenait chaque projet à bras le corps avec des compétences techniques énormes et un suivi financier des projets à l’euro près.

A chaque dépense nouvelle devait correspondre une économie équivalente. Patrick avait énormément de respect pour l’argent public.

Il avait énormément de respect pour les engagements pris. Un engagement sur un montant pris devant les Maires ou devant le conseil communautaire devait être respecté. Et il le respectait.

Dès la création de la Communauté des Communes il consacre une partie de son temps avec Didier Lamouroux, à la construction du 1er investissement sur la zone bonard : la salle de Judo.

Depuis 2004, avec Didier Lamouroux, on lui doit la réalisation du Relais de Service Publics, et du siège de la Communauté des Communes ; les aménagements des centres de loisir de Mauriac, Mourens et Sauveterre ; depuis 2008, il mène à bien la construction des tennis intercommunaux de Sauveterre, la construction de la salle d’haltérophilie, celle de la crèche-multi-accueil, la construction des 3 city-stades, et très récemment la construction de la Piscine Intercommunale du Sauveterrois ;

C’est lui qui a trouvé le terrain où se développe aujourd’hui la nouvelle zone d’activité du Sauveterrois aux confins de Sauveterre et de Daubèze.

Depuis 2008, nous avons ensemble, multiplié les projets.

Des projets rendus possibles grâce à la maîtrise des coûts de construction. Une méthode de travail dans laquelle Patrick était un orfèvre. Plutôt de chercher des subventions qui deviennent rare, nous avons choisi de construire moins cher.

Construire cher est à la portée de tout le monde. Pour construire à coût objectif il faut maîtriser la technique.

Le projet de la Piscine Intercommunale fut de ce point de vue « exemplaire ». Ce projet lui tenait particulièrement à cœur.

Nous avions fixé avec les Maires de la CDC une enveloppe financière raisonnable pour nous, mais que les spécialistes qualifiaient de « très insuffisante » pour construire un tel équipement ; Pourtant, nous avions avec Patrick et Didier, l’intuition technique que ça passerait.

Nous refusions d’accepter que la commande publique soit plus chère que la commande privée !

Grâce et avec Patrick, nous avons relevé ce défi ! A force de recherches nous avons trouvé l’architecte, le bureau d’études et les entreprises capables de construire ce que nous souhaitions, avec la bonne technicité, au prix que nous avions décidé ensemble.

Hier soir, après être allé voir Patrick une dernière fois, j’ai relus mes échanges d’email avec lui… Il était toujours précis, tant sur les sujets techniques, que sur les sujets financiers.

Patrick était curieux de tout, excellent technicien ; en plus de sa formation de base il était autodidacte dans l’automatisme et dans les nouvelles technologies.

Techniquement, rien ne lui faisait peur, il résolvait tous les problèmes… Quand un problème ne trouvait pas de solution, c’est qu’il n’y avait pas de problème.

Il y a quelques mois, après la mise en route de la nouvelle Piscine, il y avait un problème de surchauffe sur l’alimentation. Selon les bureaux d’études, « tout était bien dimensionné », … mais l’ensemble ne fonctionnait pas.

Patrick a trouvé la solution en reprenant les courbes de fonctionnement des moteurs des pompes … Il a mené sa recherche sereinement, loin des échanges entre les entreprises qui se renvoyaient la responsabilité.

Voilà comment était Patrick : Engagé, passionné, précis, présent, efficace, pragmatique !

Il était proche des gens, travaillant main dans la main tant avec les élus, qu’avec le personnel de la Communauté des Communes.

Patrick était un ami discret et un ami fidèle … Il préférait donner ses conseils en privé, loin des tribunes. Pour développer ses arguments, il préférait les tête-à-tête aux réunions.

Je lui dois beaucoup. Nous sommes nombreux, ici, à lui devoir beaucoup. Le Sauveterrois lui doit beaucoup.

Mais voilà, il y a quelques mois, cette terrible maladie est tombée sur lui.

Après des mois de lutte, une période de rémission, une lueur d’espoir, le 4 octobre dernier, il nous a envoyé un email, à Didier, à Samuel, à moi, à d’autres …

Il écrivait :

« Je suis sorti de Bergonié vendredi soir, ils ne peuvent plus me faire de chimio, la maladie a eu le dessus. La seule chose qu'ils font maintenant c'est m'accompagner avec un traitement antidouleur. Suite à cela je vais démissionner de toutes mes fonctions d'élu dans les jours qui suivent.

« Je voudrai vous remercier pour tous ces bons moments passés ensemble, nous avons vu naitre la CdC et participé à cette aventure qui nous a permis de créer beaucoup de choses.

Pour moi l'aventure s'arrête là, j'espère que vous pourrez continuer le plus longtemps possible.

Tout ce temps passé avec vous, fut pour moi des bons moments, même si avec certains d'entre vous nous avons eu des échanges très vifs, notre CdC a encore beaucoup de choses à faire, bon courage à vous tous

Sincères amitiés
Patrick »

Avec beaucoup de courage, depuis cette date, Patrick a organisé son départ, avec Samuel, le nouveau Maire de Daubèze, avec nous, avec Geneviève qui l’a accompagné jusqu’au bout dans sa souffrance.

Geneviève, les élus du Sauveterrois réunis autour de lui aujourd’hui, le personnel de la Communauté des Communes, te présentent leurs très sincères condoléances.

Patrick n’aimait pas les honneurs… Mais aujourd’hui, Père Christophe, je vous demande l’autorisation de l’applaudir.

Blasimon.JPG

fete_des_associations_a_Blasimon.jpg

fete_des_asso_Blasimon.JPG

reception_salle_de_sport.JPG

Salle_de_sport.JPG

Travaux_ALSH__2_.JPG

RR_2010_Daubeze.jpg

Daubeze_12_mai_2013_01.jpg

La_Poste.JPG

049.JPG

09-07-18.Leruban.jpg

Avis d'obsèques