Le SRADDET doit s’appuyer sur l’analyse des besoins des territoires. Les besoins sont par définition des « exigences nées de la nature ou de la vie en société ». Vaste programme quand on parle d’une Région née, sans concertation, un Dimanche après-midi, dans un bureau de l’Elysée. Et pourtant, Chers Collègues, il nous faudra bien trouver, avec cette démarche, la cohérence territoriale qui nous permettra de concevoir ce schéma !

Nous aurions préféré être consultés sur la création de la région.

Pour définir le besoin qui se déclinera ensuite en grandes fonctions, il conviendra de disposer d’une méthode appropriée. Le choix de la méthode est selon nous primordiale. Une méthode qui garantisse l’objectivité de la démarche :

  • car l’addition des subjectivités ne permet pas de construire l’objectivité,
  • car la subjectivité des uns devient objective pour les autres,
  • car le schéma doit faire fi des politiques publiques actuelles, le SRADDET n’est pas une méga-politique publique,
  • car le SRADDET doit faire fi des idéologies –comme le dit Jean-Pierre Raffarin : « L’idéologie, c’est quand la réponse arrive avant la question ! » -
  • car le SRADDET, enfin, doit laisser toute sa place à l’innovation, or l’innovation ne naît pas de l’analyse des solutions, elle naît de l’analyse des besoins et de la compréhension des problèmes.

Le SRADDET, Chers Collègues, ne saurait être la liste des commandes publiques du futur ! C’est un schéma durable qui doit rendre leur capacité d’innover aux concepteurs et aux aménageurs de demain !

Dans son discours de la méthode, Descartes recommande de poser les problèmes, de les identifier séparément, en autant de problèmes simples, pour simplifier leur résolution…

C’est à peu près tout le contraire de ce que propose le SRADDET qui, sous couvert de volonté de cohérence, propose au contraire la complexification !

La belle idée risque fort d’aboutir à un blocage supplémentaire. Soyons donc vigilants !

Le pragmatisme vient du terrain, alors organisons-nous pour ne pas oublier le terrain lors de l’élaboration de ce Schéma voulu par votre majorité.

Cette loi, je le rappelle, est vôtre !