Nous ferons 2 emprunts d'équilibre car les taux d'intérêt sont bas. Il convient d'en profiter maintenant. Notre souhait est, qu'en fin de mandat, l'endettement consolidé de la commune soit inférieur à celui de 2008 lorsque nous avons pris en charge la commune. Nous faisons en sorte, depuis notre élection, qu'une partie importante de l'endettement nouveau soit pour des projets qui produisent des revenus (La Poste, La Maison de Santé, L'extension future de la RPA) ;

Il est à signaler que la dette en début de mandat (3 M d'€) était à comparer à un excédent de fonctionnement d'environ 150 000 € (soit 20 ans d'endettement), tandis qu'aujourd'hui notre excédent est d'environ 500 000 € . La même dette représente donc 6 ans d'endettement. Un endettement autour de 3 Millions d'€uros est raisonnable, surtout si l'on reste autour d'un ratio de désendettement de 6 ans.

Si l'on concrétise plus tard le projet d'extension de la RPA on devrait monter un peu au dessus de 3 M d€ en fin de mandat mais le projet générera des recettes qui nous permettront de rester autour de 6 ans de ratio de désendettement. C'est ce qu'il faut garder en tête.

Depuis 2008 nous avons consacré nos budgets à la rénovation de bâtiments en contre ville : la Mairie, l'Hôtel de France, la Maison de Camille, l'église ND, le Maison de Santé, La Médiathèque, la Maison Brugères, le logement d'urgence (chambre de passage) et bientôt l'école élémentaire. Après les bâtiments viendra le temps de rénover les rues et les trottoirs. Le prochain mandat sera consacré à la rénovation des rues et des trottoirs de la bastide. Nous commençons actuellement les études sur les déplacements qui serviront de base à ces travaux. Le profil d'extinction de la dette est totalement réaliste avec ce prochain projet.

En 2017, nous avons choisi de ne pas augmenter les taux d'imposition (nous les avons baissés en 2015 et 2016) ; Nos recettes fiscales vont légèrement baisser car le gouvernement a décidé de nous faire participer aux exonérations de Taxe d'Habitation qu'il a fait voté par le parlement (bas revenus, personnes âgées) alors qu'auparavant c'est lui qui compensait les cadeaux qu'il faisait...

La baisse des dotations de l'Etat se poursuit. Un graphique présente la baisse des dotations de l'Etat depuis 2012 ; En 2017, cette recette baisse à nouveau soit une différence 160 000 € / rapport à l'année 2012 ; En cumul nous avons perdu plus de 400 000 € de dotations en 5 ans ;

L'évolution de la masse salariale doit être corrigée avec la part de plus en plus importante qui va en investissement (travaux réalisés en régie par les services techniques), les atténuations de charges (maladies, absences, contrats aidés), les nouvelles missions (Réforme des Rythmes Scolaires, passeport, carte d'identité ...), ...

Il est à noté un effort toujours accru pour aider nos associations (55 000 € de subvention en 2017 soit 2 fois le montant que leur accordait nos prédécesseurs en 2007). Elles sont au cœur de notre vie communale. Il faut ajouter à ces subventions les investissements que nous réalisons pour elles (stades de foot, Resto du Cœur, Ecole de Musique, ...)

Pour mémoire : n'oublions pas qu'en 2016 la moitié des dépenses sur les voiries rurales a été basculée , à la demande du TRESORIER, sur le budget de fonctionnement ; Cette décision dégrade légèrement notre excédent de fonctionnement qui reste autour de 500 000 € / an.

Lire la suite