Action locale :

  • Accompagner la construction d’un nouveau Lycée dans l’Entre-deux-Mers à SADIRAC et la création d’un BTS au Lycée de La Réole.
  • Donner la liberté aux Maires d’organiser les rythmes scolaires en concertation avec les associations de parents d’élèves et les équipes enseignantes(*).
  • Développer les Maisons de santé de proximité avec moins de normes et plus de liberté, développer et construire plus de «Résidences autonomie» dans les bourgs centres de l’Entre-deux-Mers.
  • Agir contre le départ des Maisons de Retraites (EHPAD) de l’Entre-deux-Mers et en construire de nouvelles, développer les accueils de jours pour les personnes atteintes de dégénérescence sénile.
  • Agir pour la construction de logements pour tous en zone rurale.

Action Nationale :

  • Assurer l’égalité des chances à l’école en s’assurant que tous les élèves maîtrisent les savoirs fondamentaux.
  • Augmenter le « numerus clausus » pour former plus de médecins, garantir des soins de qualité mieux remboursés.
  • Favoriser le maintien à domicile des personnes âgées grâce au recours aux nouvelles technologies et à l’innovation, soutenir les aidants et progresser vers un véritable statut.
  • Protéger les droits de l’enfant en soutenant les emplois familiaux et en développant l’accueil des enfants handicapés dans les établissements scolaires.
  • Promouvoir une politique du logement adaptée à chaque territoire, rendre l’accès au logement à loyer modéré plus juste, permettre l’accès à la propriété pour le plus grand nombre en facilitant la revente du parc social à terme.
  • Agir pour le retour du dispositif Borloo pour le logement, supprimé par le gouvernement socialiste dans les zones rurales(*).
  • Agir pour l’équité dans les recettes de Dotation Générale de Fonctionnement : aujourd’hui, les communes urbaines touchent deux fois plus de DGF que les communes rurales(*).
  • Revoir les normes dans les crèches(*) pour en diminuer le coût et augmenter le nombre de places, développer les maisons d’assistantes maternelles et les micro-crèches.
  • Rendre les aides sociales plus efficaces en regroupant certaines en une allocation unique strictement plafonnée, inférieure aux revenus du travail et liée à un engagement de formation ou de recherche d’emploi.

(*) sur ce sujet je déposerai une proposition de loi.

Voir l'ensemble de notre projet