"Force Républicaine n'est pas un mouvement associé, la plupart de nos adhérents ne sont pas à LR". "Nous voulons rester un mouvement civique, indépendant", a expliqué son président Bruno Retailleau lors d'une conférence de presse.

"On n'est pas là pour ajouter une écurie à d'autres écuries". "On veut absolument être un aiguillon, faire en sorte que notre famille politique ne perde pas un certain nombre de boussoles (...) et rassembler le plus largement possible", a poursuivi M. Retailleau, président du groupe LR au Sénat.

Le mouvement n'envisage pas de présenter des candidats aux élections. "On veut construire un projet" et "le verser au débat public", a expliqué l'ancien maire d'Orléans Serge Grouard, en charge du projet, présent au côté de M. Retailleau en compagnie du député Patrick Hetzel, secrétaire général de FR.

Le mouvement, qui s'est doté d'un chef de file et un coordinateur par région, planchera un mercredi par mois sur un thème déterminé. Des "propositions fortes" seront bientôt publiées sur le premier thème abordé récemment, l'immigration.

FR organisera également des conventions thématiques. La première, le 24 mars, sera consacrée aux enjeux européens, qui seront également au centre du prochain Conseil national des Républicains prévu en juin.

Pour M. Retailleau, le projet porté par François Fillon tant à la primaire de la droite qu'à la présidentielle "avait fait très largement la synthèse entre toutes les droites", malgré les quelques critiques récemment formulées par le patron de LR Laurent Wauquiez.

Parmi les membres du bureau de FR figurent plusieurs dirigeants de la nouvelle équipe des Républicains autour de Laurent Wauquiez: la secrétaire générale Annie Genevard, les secrétaires généraux adjoints Valérie Boyer, Sophie Primas et Julien Aubert.

D'autres membres du bureau sont également membres de Libres!, le mouvement lancé par Valérie Pécresse, comme le maire de Cannes David Lisnard ou encore le président du groupe LR au Conseil régional d'Ile-de-France Othman Nasrou.

Force Républicaine revendique "un peu plus de 10.000 adhérents". Ils seraient environ 7.000, selon une autre source au sein du mouvement.

partis | LR Paris, FRANCE | AFP | 14/02/2018 17:57 UTC+1

A lire aussi :