Pour la première fois, les Editions Sansquilsoitbesoin publient un essai politique. L’ouvrage, signé Régis DESMARAIS, nous replonge dans le climat hystérique de la campagne présidentielle de 2017. Cette plongée dans l’Histoire a pour utilité de questionner notre démocratie, et plus généralement, nos sociétés contemporaines. Leur gouvernance, la formation de l’opinion publique, la transformation du citoyen, l’effectivité du pouvoir entre les mains du politique, la prolifération du Buzz qui fait et défait la Une des médias et le nombre très réduit des bénéficiaires de la croissance, sont des sujets qui impactent et dénaturent les démocraties.

L’ouvrage rassemble une sélection d’articles, publiés sur Irocblog et le blog de l’auteur hébergé par Médiapart, avant, pendant et après la campagne présidentielle de 2017, des commentaires nouveaux et des articles inédits. La conservation de ce qui fut publié sur Internet est incertaine. Tout s’efface vite. Déjà, certains textes publiés sur les blogs ont été supprimés. Il était nécessaire de sauvegarder ce qui a été écrit par la production d’un ouvrage imprimé. La sélection d’articles pertinents et souvent impertinents, complétés par de nouveaux textes inédits, a pour effet de mieux mettre en lumière les liens reliant les différents évènements ayant ponctué cette campagne présidentielle et de renforcer les hypothèses formulées par l’auteur sur l’état et le devenir de nos démocraties.

Les déboires actuels de Laurent Wauquiez, la rapidité avec laquelle les réputations se font et se défont du jour au lendemain et les “justiciers” qui entonnent des chants accusatoires sur untel sont directement en lien avec les mécanismes à l’œuvre dans l’affaire Fillon. Un an après le “Pénélope Gate”, les méthodes sont les mêmes. L’étau se resserre sur ceux qui, à un moment donné, sont tombés en disgrâce. La prolifération virale des sentences sur les réseaux sociaux et les médias rend impuissant celui qui veut s’expliquer. Ce que nous a donné à voir l’affaire Fillon est plus que jamais d’actualité.

L’article intitulé “L’assassinat politique de François Fillon” a été lu par plusieurs centaines de milliers de lecteurs et a eu un effet de locomotive sur les autres articles publiés à sa suite.

Tout a commencé par la volonté de défendre le principe de la présomption d’innocence. Régis DESMARAIS n’a pas eu pour objectif de défendre le candidat Fillon. Sur ce point, il y a eu parfois méprise. L’auteur s’est indigné que l’un des principes essentiels de l’Etat de droit soit foulé du pied. Son indignation l’a amené a réagir aux évènements de la campagne présidentielle de 2017. Ces textes font désormais partie de l’Histoire de cette élection.

Enfin, si les sujets sont sérieux, il est appréciable de constater que l’auteur n’a pas mis l’humour, parfois corrosif, dans sa poche. La lecture de cet ouvrage est réjouissante car l’impertinence et la drôlerie sont les meilleurs alliés de celui qui prévient le scieur que son ardeur à couper la branche est dangereuse, dès lors qu’il est assis dessus.

L’ouvrage de 443 pages est en vente depuis le 22 février 2018. La solution la plus simple pour acquérir ce livre est de se rendre sur le site de l’imprimeur qui se charge de tout : la vente, l’impression et l’envoi de l’ouvrage.

L’achat de ce livre est la garantie de conserver pour l’avenir la trace de ce qui a été dit au sujet de cette affaire et de ce qui a été dit à contre courant des principaux médias. Il est certain que bientôt ne resteront que les analyses des mass medias si on ne prend pas garde à conserver la mémoire des points de vue alternatifs.

On reparle de ce livre très vite !