-1- que nous étions étonnés que la Région souhaite ainsi confier à une agence de l'Etat (FRANCE AGRIMER) la gestion des aides votées par la Région, alors même que le Président Alain Rousset n'avait eu de cesse, en son temps, que d'œuvrer justement pour que les aides de l'Europe, gérées par l'Etat, le soient par la Région ...

-2- que cette prestation était chère (125 000 €) et que les ODG (organisations de producteurs) auraient fait ce travail pour le quart de ce prix. J'ai mentionné à titre d'exemple, le fait que l'ODG Bordeaux s'apprêtait à distribuer 500 000 €, au titre de la solidarité, aux viticulteurs sinistrés et qu'elle disposait du fichier pour le faire ;

-3- que nous regrettions que l'on ampute le budget de ce montant de 125 000 € de frais de gestion. Car le budget de 2,5 millions d'€, certes conséquent, était faible au regard du sinistre (1,2 à 1,5 milliards d'€uros);

Alain Rousset a écouté avec intérêt mes arguments, mais, au final, la majorité à voté pour cette délibération.