Chers amis,

Depuis près d'un an et demi, notre paysage politique a beaucoup évolué. Un nouveau président et une nouvelle majorité ont pris les rênes de notre pays. Certaines orientations vont certes dans le bon sens et il convient de les saluer sans esprit de revanche ou réflexe partisan. Ce qui doit d'abord nous rassembler, c'est la volonté de faire collectivement progresser notre pays.

Malheureusement, la déception est au rendez-vous dans de nombreux domaines. Beaucoup de transformations n'ont pas été entreprises, d'autres sont très insuffisantes. Surtout, le mouvement de recentralisation qui s'engage est en train de couper la France d'en haut de ses territoires et de décourager les initiatives locales. Il apparait donc plus que jamais nécessaire que s'organise une alternative pour ne pas laisser le pouvoir actuel seul, face aux extrêmes.

Je n'oublie pas qu'ensemble, nous avons défendu un projet profondément réformateur. Ce projet, que j'ai repris avec toutes les équipes de Force Républicaine, est un projet de civilisation qui allie la défense de notre identité à celle de nos libertés, et notamment nos libertés locales.

Parce que je suis élu local depuis trente ans, dans mon intercommunalité, mon département et ma région, je sais par expérience combien votre rôle est essentiel, un rôle que je défends au Sénat et auprès de l'exécutif, pour faire entendre votre voix qui est essentielle mais de moins en moins écoutée.

C'est vous qui tenez la ligne de front de notre République du quotidien. Vous à qui l'on demande tant en vous aidant toujours moins. Vous qui subissez à la fois les réformes imposées d'en haut et les demandes souvent contradictoires exprimées d'en bas. Vous qui tenez encore malgré les contraintes, les baisses de dotations, les réglementations toujours plus complexes.

Comme vous le savez, Force Républicaine mène un travail de fond pour engager la bataille des idées, la seule qui vaille en politique. Nous allons notamment œuvrer pour une relance de la décentralisation, afin de donner à nos collectivités les missions et les moyens nécessaires à leur action.

Car j'en ai la conviction : la verticalité ne suffit pas pour redresser un pays. Nous avons besoin d'unité pour réduire nos fractures territoriales et de proximité pour libérer nos énergies locales. Je souhaite vous associer à cette réflexion pour bénéficier de votre expérience.

Pour lancer cette démarche, je vous propose que nous nous retrouvions à l'occasion du Congrès de l'AMF, lors d'une rencontre amicale organisée le mardi 20 novembre à 18h30, à l'Hôtel Mercure en face du centre des congrès de la Porte de Versailles, 69 boulevard Victor, 75015 Paris.

Cette soirée sera l'occasion pour nous tous de nous retrouver et surtout d'échanger autour de l'avenir de notre pays et de nos territoires. Je compte vraiment sur votre présence, nous avons si peu l'occasion de dialoguer directement.

Afin d'organiser au mieux notre rencontre, je vous remercie de bien vouloir confirmer votre présence à l'adresse mail suivante : elus@force-republicaine.fr ou en remplissant le formulaire d'inscription ci-dessous.

Bruno Retailleau.
Sénateur de Vendée. Président du groupe Les Républicains du Sénat. Président de Force Républicaine.

Inscription