Dés jeudi soir nous mettions en garde le gouvernement :

1- risque d’accélération de la pandémie en augmentant les flux de personnes vers les bureaux de vote contraire à la « distanciation sociale » nécessaire 2- risque de baisse de la participation et d’un scrutin déséquilibré...

Samedi soir le premier ministre Edouard Philippe, dans la lignée du président, en responsabilité, augmentait encore les mesures de confinement et, en irresponsabilité, et contre toute attente, annonçait le maintien des opérations de vote de dimanche !

Le résultat est à la mesure de ces annonces contradictoires : le risque pandémique a été augmenté et 7 millions d’électeurs ne se sont pas rendus aux urnes faisant tomber le taux de participation au plus bas jamais enregistré pour les élections préférées des Français.

Dés lundi, Matignon annonce de nouvelles mesures de confinement drastiques, le report du second tour des élections municipales, mais, dans le même temps, il commande aux 30000 conseils municipaux élus au 1er tour de se réunir pour élire les maires le week-end prochain !

Dans foulée, il demande aux 1254 intercommunalités de se réunir pour élire leurs exécutifs : 21 métropoles, 14 communautés urbaines, 22 communautés d’agglomérations et 997 communautés de communes ! Tandis que partout ailleurs les réunions sont interdites !

Toutes ces injonctions contradictoires sont incompréhensibles !

Aussi je demande au Président de la République, au Premier Ministre, aux Présidents de L’Assemblée Nationale et du Sénat, d’annuler les élections municipales et de reporter le scrutin en juin.

Signez la pétition