Contacté par Le Républicain Sud-Gironde, Yves d’Amécourt explique sa démarche. « Cela n’a rien à voir avec ce qui s’est passé dans ma commune », prévient l’élu (*). Qui enchaîne : « Au niveau national, nous avons bien vu qu’il y avait eu une forte abstention. »

Lire la suite