Gageons qu’après le 1er mai 2020, nous aurons pris conscience ensemble que le travail est une valeur universelle sans laquelle la liberté, l’égalité et la fraternité n’ont aucun sens !

Le travail, comme le muguet du 1er mai, est un « porte-bonheur » !

Ceux qui prétendent le contraire, les chantres de la « décroissance », les apôtres du « revenu universel », les partisans d’une société sans travail mais riche du travail des autres là-bas, à l’autre bout du monde, loin des yeux, ... Tous ceux là sont des bonimenteurs !

Le plus joli des brins de muguet est le fruit conjugué de la nature et du travail de l’homme !

Un brin de muguet, le 1er mai, si joli soit-il, n’a de sens que si on a quelqu’un à qui l’offrir !