Yves d’Amécourt était maire de Sauveterre-de-Guyenne en Gironde jusqu’à mercredi soir. Il n’était pas candidat à sa succession. Il revient sur un scrutin qui n’aurait selon lui et les membres de son association jamais du être validé. Il a observé comme des milliers d’autres élus, la baisse de participation exceptionnelle le 15 mars dernier en pleine crise du coronavirus. 30% des électeurs habituels des élections municipales ne sont pas venu voter. Le 16 mars il a lancé une pétition pour l’annulation du 1er tour qui recueille, à ce jour, 17000 signatures. Il a ensuite créé avec d’autres élus l’association « 50 millions d’électeurs ! » qui a œuvré depuis cette date pour déposer un certain nombre de recours devant le Conseil d’Etat, un référé suspension, pour rédiger et transmettre des Questions prioritaires de constitutionnalité, et, ce vendredi un référé liberté. L’objectif avoué de l’association : « défendre la démocratie représentative et le suffrage universel. »

Lire la suite