Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - Philippe Madrelle

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 8 avril 2015

Le socialisme à la sauce réolaise !

MSR_La_Reole.jpg

Durant la campagne des élections départementales nous avons eu l'occasion de parler de la présence médicale en milieu rural. Nous avons cité en exemple plusieurs réussites du territoire :

  • le cabinet médical de Blasimon et celui d'Aillas, réalisés sans subvention par des professionnels de santé entrepreneurs qui ont su développer localement, en zone rurale, des structures qui fonctionnent bien ;
  • la maison de santé communale de Gornac et celle en construction de Sauveterre, la maison de santé de Grignols, des structures communales ou intercommunales avec des loyers attractifs qui permettent aux professionnels de santé de se regrouper pour s'adapter aux nouveaux modes et rythmes de vie des médecins et des patients ; Ces structures ont bénéficié d'aide de l'Etat (DETR, FCTVA), de l'Europe, ... et restent la propriété des communes qui les construisent ;

Et puis nous avons parlé de la Maison de Santé Rurale de La Réole ... Un équipement qui a eu comme premier impact de supprimer un médecin à Gironde-sur-Drot et un autre à Fontet en concentrant l'offre de soin à La Réole.

Un équipement construit avec de nombreuses subventions publiques (0,7 M€), et revendu en leasing sur 12 ans aux médecins et professionnels de santé qui l'occupent, parmi lesquels Bernard Castagnet, Maire, Conseiller Général et Président de la Communauté des Communes du Réolais.

Un établissement privé construit avec des subventions publiques ! C'est en quelques sortes un "PPP" à l'envers... C'est la collectivité qui finance pour le compte d'une société privée !

Lire la suite...

lundi 30 mars 2015

Face au PS et au FN, la seule méthode efficace c'est l'UNION de la droite, des centres et de CPNT !

resultatcanton.jpg

Quelle belle progression entre les deux tours !

Au 1er tour nous avions 5759 voix, le PS et le FDG totalisaient 7030 et le FN 4698. Au second tour nous progressons de 1439 voix, l'Union de la Gauche progresse de 413 voix et le FN recule de 475 voix.

Malgré votre mobilisation entre les deux tours, et cette belle progression, nous perdons le canton de 245 voix (sur 19711 votants) : 1% des votants !!!

Lire la suite...

jeudi 20 mars 2014

Hors-sujet : Philippe Madrelle apporte son soutien à Christophe Miqueu

Philippe_Madrelle.jpgFaut-il que le Président du Conseil Général, Philippe Madrelle, aie vraiment envie de me voir battu à Sauveterre-de-Guyenne, pour qu'il s'immice ainsi dans notre campagne électorale des municipales ?

Dans une lettre insultente à mon égard, à l'adresse des électeurs de Sauveterre, le Président PS du Conseil Général apporte son soutien à Christophe Miqueu (Parti de Gauche - Front de Gauche), tête d'une "liste d'union de la gauche" à Sauveterre-de-Guyenne.

La commune de Sauveterre est ainsi une exception à la règle : ici le PS soutien le "Parti de Gauche" de Jean-Luc Mélenchon ! Quand, partout en France, le Parti de Gauche et le PS se présentent séparéments.

Pour ma part, je reste fermement opposé et au Front National et au Front de Gauche. L'un et l'autre représente le même danger pour notre pays.

Lire la suite...

lundi 9 décembre 2013

Verbatim : la vérité sur les débats qui ont eu lieu au Conseil Général de la Gironde sur le découpage cantonal.

P_Madrelle_et_M_Le_Prefet.jpgLe 4 octobre dernier a eu lieu au Conseil Général de la Gironde, le débat à propos de la nouvelle carte cantonale de la Gironde. De très nombreux articles de presse ont été écrit sur cette séance. La lecture de ce compte-rendu reçu il y a quelques jours permettra à ceux qui n'étaient pas présent ce jour-là, de se faire une idée exacte de la teneur des débats.

Où Mathieu Rouveyre, Conseiller Général de Bordeaux, sous-entend qu'il a participé au découpage des cantons "dans le bureau du Préfet".

Où Philippe Madrelle en grand contorsionniste explique que ce découpage sauvegarde le monde rural, invente la notion de "canton mixte" et laisse comprendre en utilisant le "on" ou le "nous" que c'est lui qui tenait les ciseaux.

Où Jean-Marie Darmian m'attaque sur les origines de ma famille je cite "Franchement, Yves d'Amécourt, votre réflexe ne m'étonne pas. Je pensais que vous seriez hostile à une création de la Révolution Française car cela rappelerait peut-être de mauvais souvenirs en ce qui vous concerne". Délit de patronyme? xénophobie ? Ce n'est pas la 1ère fois. Le préfet ne dit rien, l'hémicylce applaudi (à moitié), l'autre moitié compatit (regards désabusés). Je lui ai répondu "ta gueule" ! Il poursuit : "Ici ce ne sont pas des hobereaux, des comtes, des vicomtes, des seigneurs qui se partagent des territoires"... Je ne suis rien de tout cela et quand bien-même ! Ne suis-je pas un élu du peuple comme lui ? C'est la politique des étiquettes, des a priori, des idées préconçues : le populisme dans toute sa grandeur !

Où Monsieur le Préfet affirme qu'il m'a reçu depuis la mi-avril date de la circulaire de Manuel Valls sur le découpage des cantons... puis se dédit pour admettre qu'il m'avait reçu avant. Où Monsieur le Préfet affirme que le rôle des "chefs lieu de cantons" se résume à la collecte des résultats des élections...

Lire la suite...

Gestion communale : la réponse du berger à la bergère.

Le 27 juin dernier, en séance du Conseil Général, j'avais été l'objet du feu nourri de Philippe Plisson et de Jean-Marie Darmian, Vice-Président du Conseil Général de la Gironde en charge des finances, à propos de la gestion de la commune de Sauveterre-de-Guyenne. Philippe Plisson, citant un site internet proche du Front National, avait expliqué que ma gestion avait obtenu de la part de ce site la note de 2/20 quand Créon, avait une note de 19/20 ! Philippe Plisson avait fait ses choux gras de cette diatribe, sous les applaudissement de l'assemblée ! Le Directeur Général des Services du Conseil Général en était hilare.

Sud-Ouest c'était fait l'écho de cet échange. J'avais alors reçu un certain nombre de lettres, anonymes ou pas, m'expliquant la très mauvaise situation financière de la ville de Créon et de la communauté des communes de Créon pendant la période de la gestion Darmian.

Lire la suite...

samedi 26 octobre 2013

"Vous avez refusé la TVA-Sociale, pour créer une TVA-anti-Sociale!"

"Vous avez remplacé la TVA anti-délocalisation, par une TVA anti-consommation! Vous ne cessez d’élaguer le pouvoir d’achat des Français ! Pour souffler sur les braises de la croissance, il faut du pouvoir d’achat et de l’investissement et dans ce domaine, le Gouvernement a tout faux. Le matraquage fiscal qui est imposé aux Français est insupportable et contre-productif."

Débat sur les Orientations Budgétaires 2014 au Conseil Général de la Gironde. Intervention d'Yves d'Amécourt, le 25 octobre 2013, au nom du groupe Gironde Avenir. Le Président du Conseil Général, Philippe Madrelle, avait quitté la séance.

Lire la suite...

Comme le disait Jacques Prévert : « La meilleure façon de ne pas avancer, est de suivre une idée fixe ! »

Vous aviez annoncé aux Girondins, au moment du vote du budget, à grand renfort de média, que l’augmentation de la fiscalité servirait à soutenir l’investissement dans une France en crise… et quelques mois plus tard, la fiscalité a été augmentée mais l’investissement est en net recul ! En cela, vous êtes en parfaite cohérence avec la politique nationale… On taxe, on taxe, … et les Girondins, comme les Français, sont comme Anne, ma sœur Anne : « ils ne voient rien venir… » « ils ne voient que le peuple qui ploie sous le poids des impôts».

Débat sur Budget 2013 (Décision Modificative n°2) au Conseil Général de la Gironde. Intervention d'Yves d'Amécourt, le 25 octobre 2013, au nom du groupe Gironde Avenir. Le Président du Conseil Général, Philippe Madrelle, avait quitté la séance.

Lire la suite...

mardi 22 octobre 2013

Lettre à Manuel Valls au sujet de la disparition des "chef-lieux de canton" et des "bourg-centre" (46 communes en Gironde).

Valls_Madrelle.jpg
(photo journal Sud-Ouest)

Lire la suite...

mercredi 2 octobre 2013

"On protègera les communes" qu'ils disaient !

Après la modification du mode de scrutin aux élections municipales, la modification de la représentativité du monde rural aux élections sénatoriales, la loi sur le non-cumul des mandats qui fera la part belle aux élus hors-sol, la construction de cantons géants, voilà la dernière trouvaille du gouvernement : confier l'urbanisme aux Communautés de Communes !

Mais que restera-t-il aux communes et à leur Maire ?

Dire que Philippe Madrelle prétendait être le "bouclier rural" lors des dernières élections sénatoriales ? Force est aujourd'hui de le reconnaître, le bouclier était en carton !

Lire la suite...

lundi 23 septembre 2013

Découpage des cantons : mobilisation générale !

Projet_de_Monsieur_le_1er_Ministre.jpgLe projet de révision de la carte cantonale de la Gironde vient de nous être adressé par le Président du Conseil Général, à la demande de Monsieur le Préfet.

Le gouvernement n'y respecte rien : ni les cantons actuels et leur histoire, ni les communautés de communes, ni les arrondissements, ni les circonscriptions législatives !

Ce découpage sonne le glas de notre ruralité, et à comme seul objectif la conquête politique de Bordeaux ! N'y cherchez pas d'autres critères de découpage que le seul calcul politique ! Le gouvernement n'a tenu aucun compte de la démographie des départements : tous les départements conservent le nombre des Conseillers Généraux établi en 1801 !!! Sans doute le Président aura-t-il voulu ainsi protéger ses amis Conseillers Généraux de Corrèze ! Le résultat en Gironde, c'est des canton de 44000 habitants !!! Alors que chez nos voisins les chiffres sont beaucoup plus raisonnables : en Dordogne 16000 hab/canton, dans les Landes 25000 hab/canton, en Lot-et-Garonne 15700, dans les P-A 24000 hab/canton.

Afin d'en parler ensemble le Groupe Gironde Avenir (UMP, DvD, MoDem) organise 6 réunions publiques avant le vote de cette carte scélérate qui aura lieu le 4 octobre prochain au Conseil Général de la Gironde. Depuis le mois d'avril dernier, le Préfet de la Gironde aurait du consulter. C'était du moins la demande du Ministre de l'intérieur. Mais il n'a consulté personne !

Si votre avis n'intéresse pas Monsieur le Préfet, il nous intéresse. Il intéresse aussi le Conseil d'Etat qui en dernier ressort validera ce découpage. Pour le recueillir, nous organisons 6 réunions publiques dans toute la Gironde. De plus, un sondage est en ligne sur le site de Gironde-Avenir, depuis le mois de juin dernier.

Lire la suite...

mercredi 12 juin 2013

Lettre de Michel Dinet, Président PS du Conseil Général de Meurthe et Moselle à Philippe Madrelle.

Monsieur le Président,
Cher collègue,

La prochaine réunion du groupe de travail sur le financement des Allocations Individuelles de Solidarité devrait être fixée par le Premier Ministre au début du mois de juillet.

Cette rencontre sera, je l’espère, l’occasion de prendre connaissance des propositions concrètes que le gouvernement formulera en faveur d’un financement pérenne et durable des trois allocations individuelles de solidarité conformément aux engagements pris par le Président de la République le 22 octobre 2012.

Lire la suite...

mercredi 22 mai 2013

Circuit d'auto-cross de Faleyras : les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent !

course_a_Faleyras.jpg

Au projet de reprise par l'Association Locale des Courses de Faleyras qui proposait de créer une SCOP avec les bénévoles et des entreprises du territoire, le Conseil Général aura préféré vendre le circuit d'auto-cross à Philippe Monneret. Quitte à oublier toutes les promesses faites en séance, devant la Commission Permanente et à l'ASACAF. Le prix n'est pas celui escompté ni celui estimé par le service des domaines, le circuit n'est pas vendu "occupé" comme promis, dans la délibération aucun n'engagement formel n'est pris sur le montant des travaux à réaliser.

Lire la suite...

Création # CHAMP de PUB