La culture du palmier à huile et l’huile de palme alimentent aujourd’hui un débat passionné, au centre de nombreux thèmes d’actualité : déforestation, « malbouffe », biodiversité, déforestation, réchauffement climatique...

"Sauvons le monde, ne consommons plus d'huile de palme !". On voit fleurir ce slogan sur tous les emballages, après l'emballement des réseaux sociaux, c'est la grande distribution qui s'en est emparé.

Au coeur des repproches : "la déforestation en Indonésie au profit du lobby industriel et de la world-company" ! Tous les clichés sont là. Personne n'est aller voir. On oublie que de nombreuses, très nombreuses familles rurales des zones tropicales d'Afrique et d'Asie vivent de la culture du palmiste, de la production d'huile et de son commerce. On fait porter à l'huile de palme la responsabilité de la déforestation. Et pour couronner le tout, on ajoute à cela qu'elle est "mauvaise pour la santé"...

Tout y est ! Après les OGM, le nouvel ennemi de la société boboïsée qui fait de l'écologie devant sa télé, et en tapant sur un clavier , c'est l'huile de palme ! Qu’en est-il réellement ?