Gustave_de_Ponton_d_Amecourt_02.jpg"L'année 1888 a commencé tristement pour l'Association des Saint-Louis des Maronites. Notre éminent confrère, notre pieux et si dévoué secrétaire général, le vicomte de Ponton d'Amécourt nous a été enlevé le 20 janvier sans que rien pût faire redouter ce fatal évènement. Nous savions tous que notre ami était souffrant depuis plusieurs mois, il venait rarement à Paris et prétextait un besoin de repos absolu pour quitter le moins possible a propriété de TRILPORT, mais quand nous le revoyions parfois à nos réunions de la rue de Fürstenberg, nous étions presque tentés de douter de ses souffrances, tant il s'efforçait de se montrer tel que nous l'avions toujours connu, causeur charmant, gai, spirituel, gracieux pour tous et plein de zèle pour notre œuvre.