Résultats de la recherche pour : fouilles

Fouilles archéologiques préventives – Résidence « La Jurade »

La fouille d’archéologie préventive menée sur le site de la future résidence de la Jurade, depuis le 18 janvier 2016, a révélé 126 structures liées à une occupation du site au Moyen Age (XIVe et XVe siècles). Deux secteurs ont été distingués sur la première zone fouillée.

Le premier secteur, situé dans la partie haute de la parcelle, a livré les vestiges d’une zone artisanale liée à une activité potière. Il s’agit de fosses dépotoirs remplies de charbons de bois et de céramiques essentiellement de couleur grises et modelées – c’est-à-dire non façonnées au tour. Ces poteries – cruches, mortiers, gobelets, pichets – étaient destinés aux préparations culinaires et au stockage des denrées. Beaucoup de ces vases présentent des défauts … Lire la suite

Des fouilles archéologiques à Sauveterre-de-Guyenne !

plan d'installation chantier

Dans le cadre des futurs travaux de construction de la résidence « La Jurade » à Sauveterre-de-Guyenne (création d’une rue nouvelle et de 16 logements individuels) par le bailleur social Gironde Habitat, des fouilles archéologiques vont être entreprises du 7 janvier au 26 avril 2016 dans les anciens jardins des Maisons Lécussant et Oustalé.

Ces travaux, réalisés par l’entreprise HADES, sous le contrôle de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), font suite aux découvertes effectuées lors du diagnostic archéologique réalisé en juillet 2014, démontrant que ce secteur de la ville n’était pas vide au Moyen Âge. On y observe des vestiges de fortification, d’habitat et d’artisanat de potier (céramiques).

Le mur de fortification n’a pas été mis … Lire la suite

Des vestiges méconnus de la Seconde Guerre mondiale : les tranchées-abris du programme de défense passive.

En France, de nombreuses traces témoignent, encore aujourd’hui, du programme national de défense passive mis en place dès le début des années 1930. Son rôle était d’assurer la protection des civils contre les attaques aériennes en temps de guerre grâce à un certain nombre de mesures préventives, notamment la construction ou le renforcement de réseaux souterrains (caves, abris ou tranchées).

Les vestiges de cette organisation défensive, qui ont parfois peu marqué la mémoire collective, se signalent aujourd’hui discrètement dans le paysage urbain ou rural, lorsqu’ils n’ont pas complètement disparu. Quelques exemples archéologiques récents et choisis permettent de redécouvrir ces témoignages matériels, à travers les fouilles d’Olonne-sur-Mer (Vendée) et de Sauveterre-de-Guyenne (Gironde)  et le diagnostic de Nanterre (Hauts-de-Seine) .

La revue Lire la suite

Au 14ème siècle à Sauveterre-de-Guyenne, un quartier de potiers !

la_poterie_de_Sauveterre.jpg

Le samedi 9 juin à 17h00, Salle Sottrum (Mairie de Sauveterre) l’ASPECTS organise une conférence sur les fouilles menées dans le « quartier des potiers » à Sauveterre, avec Natacha Sauvaître, l’archéologue qui les a menées et Yolaine Rouzo-Lenoir, la céramologue qui a étudié les poteries et les fours de potiers découverts.

Nous vous espérons nombreux à cette conférence qui sera suivie du pot de l’amitié.

Lire la suite

Inaugurations à Sauveterre le samedi 28 avril

On sait que le quartier de Bacalan tient son nom de la famille de Bacalan, originaire de Sauveterre. Mais ce n’est pas le seul lien entre Sauveterre et Bordeaux … Au XIVème siècle les habitants de Bordeaux disposaient d’une vaisselle noire et grise. On ne savait pas où cette vaisselle était fabriquée. Il y avait là un vide dans l’histoire de la céramique. Les fouilles archéologique de Sauveterre ont permis de répondre à cette question et de combler ce vide ! Cette vaisselle était fabriquée à Sauveterre ! C’est pour cette raison que la nouvelle rue construite dans Sauveterre sur le terrain des fouilles porte désormais le nom de « rue des potiers ». On y a découvert plus … Lire la suite

L’interdit du vin aux origines de l’islam (Jean-Baptiste Humbert)

  

   Nous pouvons être décontenancés par l’interdiction du vin dans l’islam : les raisons fournies sont sans proportion avec la force de l’interdit qui dépasse la condamnation légitime de l’ébriété. Je voudrais modestement poser la question : comment en est-on arrivé à jeter l’opprobre sur le vin, un des piliers de la culture méditerranéenne avec le blé et l’olive ? Mon propos se veut libre et ne vise pas une technicité qu’il mériterait pourtant. L’intérêt porté au sujet au fil des années m’a permis de saisir au hasard des faits épars que j’essaie ici d’assembler. À fréquenter les sociétés du Proche-Orient, j’avais été frappé par la répulsion qu’inspire le vin et que ne suscitent pas les autres boissons fermentées, la bière … Lire la suite

Cérémonie des voeux 2017 Salle Saint-Romain à Sauveterre-de-Guyenne

voeux_2017_01.jpg

Sylvie PANCHOUT.

Bonjour à toutes et à tous. Je viens vous souhaiter une bonne et heureuse année 2017. La commission ASSCA s’occupe des affaires sociales, du sport, du commerce et de l’artisanat. Voici le rapport d’activité de la RPA (au cours de l’année 2016) :

  • 40 logements dont 38 occupés. Nous avons une liste d’attente d’une quinzaine de personnes environ.
  • Le CCAS a conservé son prestataire (Aquitaine de Restauration) pour le service de restauration collective.
  • La cuisine centrale sert environ 295 repas par jour entre les écoles de Sauveterre, Le Puy, Mesterrieux et la RPA. 15 repas par jour sont pris sur place au restaurant de la RPA et 20 plateaux sont distribués dans la bastide. Pendant les vacances
Lire la suite

Résidence La Jurade : pose de la 1ère pierre ce samedi avec Gironde Habitat

1_ere_pierre_La_Jurade-1.jpg

Rendez-vous devant la mairie de Sauveterre-de-Guyenne à 10h.

Nous profiterons de cette pose de 1ère pierre pour inaugurer les travaux et la façade en bois de l’école maternelle, réalisée en douglas du Limousin par les services techniques de la ville. Nous passerons rendre visite à la nouvelle boutique « Les Arts Typiques » dans la future maison des artisans de Sauveterre-de-Guyenne.

Histoire du projet « La Jurade », fouilles archéologiques, plans, …. en savoir plus

Invitation et Plan d’accès

Inaugurations à Sauveterre-de-Guyenne : garage municipal en bois et cabinet médical communal.

cabinet_medical_19.JPG

En présence de Pierre DARTOUT, Préfet de la Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, de Gérard CESAR, Sénateur-Maire de Rauzan et de Christelle GUIONIE, Conseillère Départementale.

(photos : Anaïs d’Amécourt)

cabinet_medical_01.JPG

cabinet_medical_02.JPG

cabinet_medical_03.JPG

cabinet_medical_04.JPG

cabinet_medical_05.JPG

cabinet_medical_06.JPG

cabinet_medical_07.JPG

cabinet_medical_08.JPG

cabinet_medical_09.JPG

cabinet_medical_10.JPG

cabinet_medical_11.JPG

cabinet_medical_12.JPG

cabinet_medical_13.JPG

cabinet_medical_14.JPG

cabinet_medical_15.JPG

cabinet_medical_16.JPG

cabinet_medical_17.JPG

cabinet_medical_18.JPG

A Sauveterre-de-Guyenne, le « développement durable » en « actions » selon 3 piliers : la diminution de la consommation d’énergie, le développement économique, le lien social et les accessibilités.

Le samedi 28 mai 2016 la municipalité de la commune de Sauveterre-de-Guyenne a inauguré deux nouvelles réalisations.


1) Le garage en bois des Services Techniques communaux

Construction réalisée à l’été 2015
Coût global : environ 160 000 € HT
Financement : Conseil Départemental (FDAEC 2015) + Etat (FCTVA) + commune (autofinancement)
Entreprises : 2 lots (marché de travaux)
Projet : construction d’un bâtiment de … Lire la suite

Ne me dites pas que vous ne saviez pas !

char_romain.jpgLe 1er concepteur de train eu l’idée de poser un charriot sur des rails, ce fut le 1er wagon. Pour déterminer l’espace entre les rails, il mesura l’espace entre les roues du charriot. C’est ainsi que la largeur des rails fut normée à 4 pieds et 8,5 pouces. Cette distance devint la norme, afin qu’aucun wagon ne déraille… La question est donc: « Pourquoi les roues du charriot étaient-elles espacées de 4 pieds et 8,5 pouces (1435 mm) ? ».

C’est ainsi que l’on passe de l’histoire du rail à l’histoire du charriot… Le charriot descendait de la charette, qui elle même rescendait du lointain « char romain ». Le char romain était tiré par deux chevaux (une 2 CV … Lire la suite

« Les origines de l’homme » : épilogue.

AO_06.jpg »La passion de l’archéologue s’exerce avec minutie et méthode, conscient que chaque village, chaque hameau, chaque champ, chaque abris, chaque promontoire, chaque vallée, chaque nom d’homme ou de lieu, chaque pierre, a son histoire et que rien n’est mesquin de ce qui touche à la famille humaine ; L’archéologue sait plus que tout autre combien l’homme a été, est et sera un ami de la nature dont il façonne les manifestations, dont il transcende les productions, dont il capte et dompte les énergies… L’archéologue sait plus que tout autre combien la nature a besoin de l’homme ne serait-ce que pour l’admirer, la choyer, la flatter, l’aimer… L’archéologue sait que les plus petits détails grandissent à mesure qu’on les examine, que … Lire la suite

Commentaires récents