Monsieur le Député Européen, Bernd Lange,
Madame la Députée,
Monsieur le Maire de Sottrum, Cher Markus,
Mesdames et Messieurs les Maires et élus municipaux de la Samtgemeinde Sottrum,
Monsieur le Député du Land, Cher Jan-Christoph,
Mesdames et Messieurs les élus de Lubasch,
Chers Collègues Maires et élus du Sauveterrois,
Mesdames et Messieurs les Présidents des Comités de Jumelage de Sottrum, de Lubasch et du Sauveterrois,
Mesdames et Messieurs les membres des délégations,
Chers Amis,
Liebe Freunde,

Merci à Markus Luckhaus et tous les élus de la Samtgemeinde Sottrum pour leur accueil et pour l’organisation de cette fête de l’Europe. Merci à Jan-Christoph Oetjen qui œuvre avec et pour le jumelage depuis si longtemps.

Je voudrai remercier ici, tous ceux qui ont mis en place le jumelage que nous vivons aujourd’hui !

  • les jeunes Allemands de Rotenburg (Wümme), venus en voyage dans le bordelais en 1970.
  • Le Député du Land de Hanovre, Monsieur Helmut TIETJE qui les accompagnait ;
  • Le responsable du Service de la Jeunesse et des Sports de Bordeaux, Monsieur BALTZER qui les a pris en charge ;
  • Monsieur TIETJE et Monsieur BALTZER qui imaginèrent de créer des liens entre le Kreis de Rotenburg (Wümme), et l’Entre-Deux-Mers, puis à l'intérieur de ce rapprochement, d'établir des jumelages entre Cités de même importance.
  • Monsieur Robert BARRIÈRE, Maire de Sauveterre de Guyenne et Conseiller Général, qui avec les élus locaux proposait que la ville et le canton de Sauveterre-de-Guyenne se portent candidat au niveau d'un Jumelage, en 1972.
  • Jean BOUFFARD, 1er Adjoint, Louis VINCENT, Principal du Collège de Sauveterre et Robert BONNEAU, Président de la Cave Coopérative Vinicole, qui furent désignés responsables de la mise en place de ce projet de jumelage ;
  • Monsieur FRICKE, Bürgermeister de la Samtgemeinde SOTTRUM, et tous les élus des Communes de Ahausen, Bötersen, Hassendorf, Hellwege, Horstedt, Reessum et Sottrum qui constituent la Samtgemeinde Sottrum et qui accueillirent cette 1ère délégation ;
  • les élus du conseil municipal de Sauveterre et des 17 communes du Canton de Sauveterre qui décidèrent de soutenir le projet au retour de la délégation dès 1972 ;
  • La 1ère délégation Allemande emmenée par Monsieur FRICKE, Maire de la Samtgemeinde SOTTRUM, reçue le 27 juillet par Jean BOUFFARD, 1er Adjoint.
  • Les organisateurs de la "Fête des Vins" de 1972 qui enchanta nos hôtes qui dès le lendemain se retirèrent sur les bords de l'Océan pour se reposer. Un programme qui depuis, est au centre des voyages de la délégation de Sottrum en Sauveterrois ! La fête des vins et l’Océan : c’est après ces quelques jours d’Amitié et de Convivialité, que le Sauveterrois concrétisa sa « demande officiel de Jumelage » avec la Samtgemeinde SOTTRUM au restaurant La Croix Blanche, sur la place de la Bastide.
  • Monsieur RAFFIN, Conseiller Municipal, qui suggéra de créer une Commission chargée d'informer la population de l'intérêt d'un tel Jumelage, en collaboration avec les responsables des diverses associations locales. Ainsi allait naître le 1er Comité de Jumelage Franco-Allemand.
  • La Délégation de Sauveterre, conduite par Monsieur BARRIERE, qui se rendit en Allemagne afin de signer avec Monsieur FRICKE, le 17 avril la Charte de Jumelage.
  • Monsieur Wilhelm SCHRÖDER qui conduisit la 1ère délégation officielle après la signature de la charte, fin juillet de la même année, à l'occasion de la Fête des Vins. Le Consul d'Allemagne à Bordeaux qui honora de sa présence les festivités.
  • Les élèves de 4ème du collège qui, dès 1974, partirent à Sottrum, ainsi que les Chorales de Morizès et de Castelmoron dirigées par Monsieur PAC.
  • L'ensemble des interprètes qui par leur compétence, leur sensibilité, leur enthousiasme et la manière dont ils ont pris part à la volonté de tous les partis d'aboutir positivement, ont permis l’aboutissement de ce jumelage ! Je citerai ici quelques noms : Madame EYCHENE, Monsieur BALTZER, Monsieur PATAUD, Michel PAC, Annick AUDY… Et tous ceux qui ont suivi comme plus récemment Joseph ETSCHMANN, Barbara LUECKENGA…
  • Tous les Présidents qui se sont succédé à la tête du Comité de Jumelage : citons les 5 derniers : Christine CATALOT, Jérôme LAROUZE, Véronique DUPORGE, Madame GEORGES et Rémi BALLARIN.
  • Les professeurs d’Allemand du Collège, dont je n’ai pas en mémoire tous les noms… Je citerai donc les tout 1er Monsieur Didier et Madame Audy… Et Florence PASCHIANO, qui est professeur aujourd’hui et qui fait un travaille formidable ! Je n’oublie pas les services rendu par Madame NOGUERE professeur d’Anglais qui a accompagné le jumelage en l’absence de professeur d’Allemand.
  • Les Principaux du Collège de Sauveterre qui depuis 1974, invariablement soutiennent ce jumelage et l’enseignement de l’Allemand.
  • Quelques noms qui auront marqué l'histoire de ces rencontres franco-allemandes, le Pasteur Alfred KRÜGER, l'Abbé JEANNE, Eugène GIRY, Georges ARFEL, Jean LECUSSANT, Michel MARTIN, Pierre TEULET, …
  • Tous ceux que j’ai oublié de citer et ils sont nombreux !
  • Et bien sur, tous les élus de SOTTRUM.

L’amitié entre le peuple Allemand et le peuple Français, s’est construit notamment grâce à la multiplication des jumelages, comme le notre, entre les villages de France et les villages d’Allemagne.

L’amitié entre les Etats est précédée d’une amitié entre les peuples, l’amitié entre les peuples est précédée d’une amitié entre les personnes, … on mesure ainsi combien chacun de nous au fil des années a contribué à l’amitié entre nos deux pays.

Rien de cela n’est anodin, rien de cela n’est petit. Tout cela est important, primordial, impératif, tout cela est grand ! Nous sommes les maçons de l’Europe.

Aujourd’hui, plus que jamais, dans une Europe qui cherche de nouvelles voies pour son développement, l’amitié entre les peuples est à la base de tout.

Pour la construction de l’Europe, l’Amitié entre la France et l’Allemagne n’est pas un problème. C’est la solution !

C’est pour cette raison qu’il est très important que nous retrouvions chaque année, pour poursuivre ensemble l’œuvre que nos pères ont débuté.

Cette œuvre, c’est l’Amitié Franco-Allemande et c’est l’Amitié en Europe. L’Amitié comme préalable à toute construction ! Car sans l’amitié et sans la Confiance, rien n’est possible.

Mais prenons garde, car pendant que nous posons des petites pierres les unes sur les autres pour construire des maisons, ou pour lancer des ponts… D’autres, avec la même énergie posent des pierres les unes sur les autres pour construire des murs.

Quand le ciment que nous utilisons est l’amitié et la connaissance, d’autre utilisent la haine et l’indifférence.

Les murs nous n’en voulons plus !

Alors tous ensemble, avec nos amis de Pologne, construisons des ponts entre les peuples et des maisons pour les peuples et refusons de construire de nouveaux murs !

Laissons la place à l’amitié et refusons la haine. Préférons la connaissance à l’indifférence.

Souvenons-nous du Général de Gaulle et du Chancelier Konrad Adenauer qui ont signé en janvier 1963, le Traité de l’Elysée, qui est à la base de l’amitié entre la France et l’Allemagne, et la clef de la construction de l’Europe.

Souvenons-nous des pères fondateurs de ce jumelage qui tant à Sottrum, que dans le Sauveterrois, ont œuvré pour que cela soit possible.

Souvenons-nous de tous ceux qui ont porté ce jumelage jusqu’à aujourd’hui: les bénévoles, les élus de toutes les tendances politiques, les membres actifs des comités de jumelage de nos deux territoires !

Je ne saurai clore cette intervention, sans saluer amicalement les habitants de Lubasch en Pologne, dont nous faisons la connaissance cette année à Sottrum et avec lesquels nous sommes prêts à construire une amitié durable.

Les Amis de nos Amis, sont nos Amis !
Vive Sottrum, Vive Lubasz, Vive Sauveterre !
Vive l’Europe !


Lire aussi ce discours en Allemand.