Affaire Jouyet : Lhomme qui a vu l’ours, qui a vu l’homme !

Vous trouverez ci-après le communiqué de l’avocat de François Fillon, Maître Jean-­Pierre Versini-­‐Campinchi. Un référé est déposé devant le Tribunal de Grande Instance pour demander de pouvoir avoir connaissance de la totalité des enregistrements des propos de Jean-Pierre Jouyet, rapportés par les deux journalistes, qui sont à l’origine de cette affaire. Cela constitue la première étape d’une procédure judiciaire engagée par François Fillon, qui est déterminé à ce que tous les éclaircissements soient apportés.

Précisons que contrairement à ce que l’on peut entendre ici ou là, les enregistrements dont on parle sont ceux des paroles de Jean-Pierre Jouyet tenues aux journalistes Lhomme et Davet. Certains pensent encore aujourd’hui, à la lecture d’articles pas toujours assez précis, qu’il s’agirait d’enregistrements de propos de François Fillon. Merci de rectifier les choses : il ne s’agit évidemment en aucun cas d’enregistrements de François Fillon mais d’enregistrements de propos tenus par Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée aux deux journalistes-détectives.

Précisions que ce déjeuner du mois de juin, celui dont on parle, était à l’initiative et à l’invitation de Jean-Pierre Jouyet. Curieux non ?

Précisions enfin qu’il y a avait un seul témoin à ce déjeuner, Antoine Gosset-Grainville, et il a démenti les propos attribués à François Fillon.

Pourtant les deux journalistes Lhomme et Davet affirmaient hier matin sur EUROPE 1 que leur source n’était pas Jean-Pierre Jouyet… Dans ces conditions pourquoi parlent-ils des enregistrements comme preuve de leurs affirmations ? Dans la même affirmation ils ajoutent « tout le monde sait que ce déjeuner a eu lieu » ! Mais personne ne nie que le déjeuner ait eu lieu. Et que je saches, accepter l’invitation à déjeuner du Secrétaire Général de l’Elysée, ancien Ministre, n’est pas un délit.

La question n’est pas « Est-ce que le déjeuner a eu lieu ? ».

Elle n’est pas non plus : « A-t-on au cours de ce déjeuner évoqué les affaires ? » .

La question est : « Au cours de ce déjeuner, François Fillon a-t-il demandé au Secrétaire Général de l’Elysée d’accélérer le cours de la justice ? » Et à cette question, la réponse de François Fillon est clairement NON !

Je connais François Fillon depuis 1980. Jamais son nom n’a été associé à une quelconque Affaire depuis cette date.

C’est précisément ce qui motive l’action de François Fillon devant la Justice, pour demander de pouvoir avoir connaissance de la totalité de ces enregistrements de Jean-Pierre Jouyet. Car s’il s’avérait que Jean-Pierre Jouyet avait effectivement tenu ces propos mensongers à des journalistes, il s’agirait d’une affaire d’Etat extrêmement grave mettant en cause personnellement le Secrétaire Général de l’Elysée.

Dans cette affaire, les journalistes Lhomme et Davet ont, en tout cas, réussi la promotion de leur livre « Sarko s’est tué », et tout cela aux frais de la Princesse. Car le but de tout cela était sans doute ceci… qui à salir l’honneur d’un homme, ou de plusieurs.

Communiqué de presse de l’Avocat de François Fillon

2 commentaires sur “Affaire Jouyet : Lhomme qui a vu l’ours, qui a vu l’homme !”

  1. Je me désolais récemment du fait que François Fillon n’était pas assez médiatisé dans sa campagne et ses réunions publiques en vue de la primaire de 2016, mais là, je n’en demandais pas tant !!! Cet homme droit et discret, se retrouve sous les « mauvais » feux des projecteurs, je lui souhaite bon courage pour sortir de ce nouvel épisode désastreux d’une politique qui a bien du mal à retrouver un apaisement désiré et nécessaire à un bon fonctionnement dans l’espérance…de jours meilleurs !

  2. Pour savoir qui a raison, il ne faut pas se fier sur l’éventuelle bonne mine des uns et des uatres, mais plutôt à qui profite le crime ?

    1 FILLON a bien dit cela pour flinguer SARKOZY et éliminer un concurrent UMP. ils sont déjà si nombreux. Vu la hargne développé par FILLON à l’égard de SARKO c’est plausible nonobstant l’amitié que vous avez pour FILLON. Je constate juste la hargne.

    2 SARKO manipule JOUILLET afin de flinguer FILLON. On connait la haine entre SARKO et FILLON. JOUILLET a été ministre de SARKO. C’est un service qu’il peut rendre sachant que SARKO au second tour ne sera peut être pas dangereux.

    3 HOLLANDE manipule JOUILLET pour tuer FILLON car FILLON est plus dangereux pour la gauche (FILLON est un chrétien démocrate, seguiniste, non extrème). En tuant FILLON il se consolide.

    Je suis bien perplexe et j’avoue que les 3 pistes sont possibles.

    Souvenez vous du dîner entre CHIRAC et MITTERRAND chez Edith CRESSON à l’automne 1980 pour tuer GISCARD.

    En voyant cette triste page je ne peux que craindre une poussée des extrèmes populistes que sont MERLUCHON et le PEN. d’autant qu’e,n 2014, ils sont populistes mais pas aussi dangereux que les extrèmes des années 1930.

    Et ce n’est parce que vous connaissez FILLON que ce dernier est blanc et honnête ! Votre caution ou votre croyance n’engage que vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.