Campagne de Philippe Dubourg : c’est parti !

Samedi à 16 heures nous inaugurions la permanence de Philippe Dubourg au 56, rue Maubec, à Langon, avec Gérard César, Annie Garrissou, Francis Naboulet, François Gauthier, Alain Pourrat, Serge Duru, Michel Bernard…

Nous étions nombreux, pour lancer cette campagne, soutenir Philippe et Annie, et donner une majorité à Nicolas Sarkozy à l’Assemblée Nationale.

Parcequ’ensemble tout est possible!

Merci à Mimoun pour les photos !

22 commentaires sur “Campagne de Philippe Dubourg : c’est parti !”

  1. MARIE-CHRISTINE

    J’aurai préféré que ce soit vous, YVES, le candidat, je n’ai rien contre MR DUBOURG mais j’ai le souvenir d’avoir assisté à une réunion où votre discours m’avait plus intérêssé que le sien….

  2. Totalement d’accord avc Marie-Christine.
    Un peu de jeunesse et de véritable compétence n’auraient pas fait de mal.
    De plus Dubourg n’a pas un bon bilan. Il est parfois présent mais il a toujours l’air absent ou de s’ennuyer. Il est d’un sinistre !!
    Pas d’activité à la tribume de l’Assemblée.
    De plus des questions ou des signatures de textes qui lui donnent l’image du godillot parfait sans personnalité.
    Cela va être très difficle pour lui même si vous vous impliquez pleinement à ses côtés.
    G G

  3. Il n’y a que vous qui puissiez sauver Dubourg. Il aurait du vous prendre comme suppléant car Annie Garrissou ne l’aide pas du tout et le dit en privé à tous ceux qui veulent l’entendre. Il lui aurait fallu un homme jeune, connu dans le monde viticole et efficace et combattif. Elle ne fera pas campagne pour lui. Tout le monde le sait… Dommage!

  4. En fait, quand on voit le résultat du 6 mai dans le canton de Podensac, on peut réellement s’interroger. Et sur l’affaire Clearstream, on ne peut pas dire que Philippe défendait Sarkozy. Comment se fait il que vous, avec le meilleur score de la circonscription, vous ne soyez pas le candidat de la majorité ? Quelle ingratitude !

  5. Yves d'Amécourt

    Je vous remercie pour l’estime que vous me portez et qui m’honore. Toutefois, dans notre mouvement il y a des règles. Ces règles ont été respectées par Philippe Dubourg. Aujourd’hui, c’est lui qui est candidat et je le soutiens! Nicolas Sarkozy a besoin d’une majorité forte. Nous devons donc, tous ensemble, aider Philippe Dubourg a trouver cette majorité dans la neuvième. Je compte sur vous tous. Vous pouvez compter sur moi.

  6. Quel gachis !!
    De plus, samedi dans la Rue Maubec, Dubourg et César c’était vraimement Dupont et Pondu. Une image révolue de la politique. C’était le moment de tourner la page.
    Vous avez remarqué qu’il n’y avait pas de jeunes, ces jeunes qui ont soutenu Nicolas.
    Bon courage quand-même !

  7. Pas grand monde tout de même pour cette inauguration de permanence; c’est vrai que la candidature Dubourg, ça fait un peu rupture avec la jeunesse que prône le président. Il a quel age au fait, le candidat?

  8. Pouvez-vous nous dire ce que l’UMP a promis à Annie Garrissou pour qu’elle soit suppléante de Philippe Dubourg elle qui ne voulait plus partir aux législatives? Est-ce la place de Mme des Esgaulx aux Sénatoriales?

  9. heureusement que samedi vous y étiez!
    mais la machine à perdre est en marche depuis 5 ans sur la 9ième.
    A vous les maisons de la jeunesse, quant aux maisons de retraites il y aura rapidement une place pour ….
    Comment voulez-vous empécher que Mme FAURE soit élue?
    bon courage

  10. Et Dubourg qu’est-ce qu’il fait ?
    Meynard a ouvert un super site-web ce soir et Dubourg, toujours rien ?
    Avec sa paye de député, il peut se payer un webmaster et se mettre au travail ?
    Pourquoi il a voulu y retourner ??

  11. C’est marrant, sur la première photo de famille, Dubourg n’y est pas.
    Sur la seconde, il y est et en pleine activité !! Il est d’une tristesse et d’une mollesse rares. Aucun enthousiasme.
    Regardez bien César à gauche comme il s’emm…
    Quelle famille !!

  12. UNE AUTRE VISION DE CE GRAND MOMENT…

    Le local est tout petit et donc tout s’est passé dans la rue. Il y avait entre 100 et 150 personnes. Pas plus. Cela a fait embouteillage et quelques personnes ont rouspété en coupant le groupe.

    Au départ, pour gérer la permanence, il y avait Mme Léglise et Bernard du Château Gravas de Barsac. Avec en plus Bonnemazou, l’assistante de Dubourg aussi active qu’une plante verte. J’ai demandé des renseignements à ces deux derniers et apparemment ils n’étaient au courant de rien.

    Dubourg est arrivé avec César et D’Amécourt ainsi que Lamouroux, le maire de Gornac.
    Garrissou est arrivé après avec quelques jeunes que je ne connais pas. Il devait y avoir Préaut ou Préant de Cadillac.
    Comme élus, il y avait Naboulet et Cazemajou, Lafon, de Coimères. Pas de Descamps de Sauternes. J’en ai parlé à Lafon en faisant le naïf et il m’a plus ou moins dit que Descamps serait en froid depuis une liste des européennes ou des régionales où il s’était estimé place trop loin sur la liste !!
    Des élus langonnais, Pourrat qui s’est placé pour la photo, Sendres, Gauthier.
    La vieille garde langonnaise avec Avenard, Léglise, Sangy, Ardurat…

    Pas mal de gens que je connaissais pas mais pas de jeunes. Il faudra peut-être insister la-dessus car Meynard risque de leur en piquer un grand nombre.

    Dubourg a fait le serrage de mains et ensuite une intervention d’une mollesse extrême et avec un visage de fossoyeur. Pour lui, Sarkozy a fait un score excellent et la circonscription a connu peu de changements. Cela sera difficile, très difficile, voir mon compte-rendu dans le REP.
    Un lapsus : « la circonscription, il faut la gagner !! Pas la garder, la gagner.
    Ensuite, une énormité : « une élection ne se gagne pas sur un bilan » On pourrait lui rétorquer qu’elle se conserve sur u bilan. Tout se tient.
    Évidemment ;, il vaudrait mieux pour lui, qu’elle ne gagne pas sur un bilan !

    Comme action personnelle, il n’a souligné que son intervention pour la viticulture et les services rendus. « Vous avez su me trouver quand vous avez eu besoin de moi, maintenant, il faut m’aider !! »
    Ensuite il a repris les promesses de Sarko avec, à retenir, « la refonte des régimes spéciaux permettrait d’améliorer les retraites des agriculteurs et des artisans » Succès assuré dans son auditoire.

    Annie Garrissou a bien fait remarquer que la dernière fois on l’avait oublié. C’est elle la première qui a mis en valeur d’Amécourt en lui disant que la prochaine fois cela sera pour lui. J’ai comme l’impression qu’elle aurait préféré faire équipe avec lui !!

    César, aussi gai et joyeux que Dubourg est surtout intervenu pour essayer de faire un bilan de législature et reprendre les premières mesures de Sarkozy. Il y avait Dupont et Pondu, à Langon nous avons Dubourg et Bourdu !

  13. Yves d'Amécourt

    Il n’empêche que si nous voulons que Nicolas Sarkozy et François Fillon puissent bosser et mettre en oeuvre le programme pour le quel on a soutenu Nicolas Sarkozy dans cette campagne, il faut soutenir Philippe Dubourg. Soyons mobilisés pour porter nos idées ! Les idées sont plus importante que les personnes, et celui qui porte ces idées dans la neuvième, c’est Philippe !

  14. poil à gratter...

    bizarre bizarre… plus de remarques sur cette mémorable inauguration… le grand chef vous aurait-il intimé l’ordre de sortir toutes les remarques désobligeantes à son égard ???
    pour ma part, j’ai encore ma carte à l’UMP, mais la dérive droito facho ne me convient pas. Désolé cher Yves, mais vous avez manqué une occasion de vous imposer au sein de notre formation politique.
    Je pense que DUBOURG ne peut pas battre Martine FAURE. Trop âgé, trop dépassé, trop… bête et méchant parfois, y compris avec nous.
    par conséquent le 10 juin, pour moi, c’est MEYNARD. Je ne suis pas d’accord avec tout chez BAYROU, mais j’ai aimé le courage de MEYNARD le soir du 1er tour. Et puis d’avoir tenu. Et puis aussi d’être jeune !

  15. Yves d'Amécourt

    Depuis la création de ce blog, 1 seul article à été retiré. Il s’agissait d’un commentaire que je n’avais pas écrit et qui était signé « Yves d’Amécourt ».

  16. Notre futur député : un jeune ou un vieux ? Là n’est pas la question à mon avis.
    Comme le disait Georges Brassens: " L’âge ne fait rien à l’affaire : quand on est bon, on est bon !"

    J’ai pu croiser mardi matin sur le marché de mon village, Monsieur Dubourg et Monsieur Ménard.
    Le premier donnait l’image d’un homme serein, chaleureux et proche des gens, le second, très tape-à-l’oeil avec ses 2 voitures "tunning" donnait l’impression de ne pas être très à l’aise.

  17. sophie, manque d’objectivité de votre part… moi j’étais à la réole ce samedi. Et je peux vous dire que dubourg il était pas très content des smarts qui lui roulaient entre les pattes. En tout cas, 20 personnes sur un marché qui viennent vous causer, c’est pas grand chose, 20 000 télespectateurs sur TV7, c’est autre chose. Quant à meynard, je ne sais pas s’il fera des voix, mais l’avenir c’est lui. Désolé de vous le dire. J’ai assisté à une rencontre dans une mairie sur notre canton. Il tate peut être moins le cul des vaches que dubourg sur un marché, mais les dossiers, il les connait mieux que lui. Laissez meynard prendre de la bouteille, et on verra la suite. En tout cas, il m’est sympathique ce garçon. Je voterai DUBOURG parce que c’est notre candidat, mais je pense qu’on va dans le mur

  18. Soutenir DUbourg ou les vieilles tiges de l’UMP, il faut du courage quand on voit ce que l’on nous a sorti en Gironde :

    Le vieux DUBOURG inodore, incolore et pas méchant mais sans envergure. Dur face à Meynard et à son punch.

    Des Egaulx, plus ringard… Heureusement à ARCACHON, on est tous à droite.

    BOURRAGUE et son incompétence. Dur face au charisme extraordinaire et à l’implication de FAYET et au charme de DESAIGUES. Elle ne pèse pas lourd la BOURRAGUE.

    Enfin, il reste 8 autres circonscriptions avec des des candidats qui tiennent la route.

  19. je crois que dubourg est cuit. Au début meynard me faisait rire en delanoe local, les smarts orange et son wagon pour se déplacer, pas trop habituel tout ça, mais je suis allé l’écouter et j’ai parlé avec lui, et je dois dire qu’on est loin de la caricature, sans parler de mes gamins qui l’ont vu passer devant la cours de l’école et qui sont fans… çà sent le sapin pour nous tout ça, et je crois que dubourg pourra pas battre faure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *