François Fillon à Sauveterre-de-Guyenne.

Ce mardi 8 septembre à 16h (invitation 15h30) nous accueillerons à Sauveterre Monsieur le Premier Ministre, François Fillon pour l’inauguration du nouveau siège de la communauté des communes du Pays de Sauveterre, du Relais des Services Publics, de l’Espace Jeunes et de la salle “Francis Naboulet”. Cette visite sera placée sous le signe de la ruralité !

Relais_de_Services_Publics.jpg

Nous sommes très fier de ce nouveau bâtiment qui répond a de multiples objectifs :

  • la présence des services publics en milieu rural, car il intègre un “relais de services publics” qui sera le trait d’union entre les habitants de notre territoire et de très nombreuses administrations. Ce lien s’exercera au travers de permanences que nos locaux pourront désormais accueillir, et par l’accès aux nouvelles technologies (borne visio guichet – espace multimédia – point d’accès à la téléformation).
  • le développement durable : car ce bâtiment, équipé des dernières techniques de construction (isolations très performantes) et de techniques plus anciennes de bio climatisation (toiture végétalisée, puits provençal), est très peu consommateur d’énergie, et, comme il est équipé d’une centrale photovoltaïque de 100 m2, il produit le peu d’énergie qu’il consomme.
  • l’accueil de la jeunesse, avec son “espace jeunes”, un bar sans alcool, a coté du cybercentre et à coté de l’esplanade sportive de la ville qui regroupe des équipement de notre communauté des communes comme le DOJO, et la salle de Gymnastique qui porte le nom de Stéphanie et Gaëlle Possamaï, depuis que Stéphanie est revenue de Pékin avec une médaille de Bronze, comme les tennis, inaugurés il y a 1 mois et demi, et les équipements de la ville de Sauveterre comme le terrain de foot ou le gymnase.
  • le développement économique, avec des salles de réunions qui seront mises à disposition de notre tout nouveau Club d’Entreprise du Pays de Sauveterre de Guyenne qui regroupe déjà 35 entreprises du territoire.
  • le renforcement de l’identité de notre communauté des communes avec un siège adapté aux multiples compétences qui sont maintenant les sienne, dans un lieu qui lui est propre. Un bâtiment qui se poursuivra bientôt avec la construction d’une crèche multi-accueil.

Je remercie ceux qui, avant moi, ont créé la communauté des communes du Pays de Sauveterre de Guyenne, ceux qui ensuite l’ont rejoint, l’ont fait vivre, grandir, tout ceux qui, au delà des idées politiques, et dans la continuité républicaine, ont poursuivi l’équipement de ce territoire, les Maires et anciens Maires des 16 communes de notre communauté, ceux qui ont été les artisans de la conception de ce bâtiment, comme Didier Lamouroux et Patrick Maumy, l’architecte Cauty-Laparat, les entreprises qui ont réalisé ces travaux.

Je remercie ceux qui ont participé au financement de ce projet : l’Etat qui fut le plus gros contributeur, l’Europe, la Région Aquitaine et enfin, le Département de la Gironde pour la voirie(Bilan_financier.pdf).

Je remercie tous ceux qui vont l’utilisé, le faire vivre, lui trouver de nouvelles applications, afin qu’il devienne un centre connu et reconnu pour les habitants du territoire. Un lien vers…

Enfin, je remercie Francis Naboulet, Premier Président de notre Communauté de Communes et Conseiller Général Honoraire de la Gironde. Il était bien naturel que la grande salle de réunion de ce nouveau siège, porte son nom!

A lire aussi sur ce blog :

13 commentaires sur “François Fillon à Sauveterre-de-Guyenne.”

  1. Trés bien Yves d’avoir décroché le Premier Ministre pour venir dans le fond de nos campagnes.Bloque le dans un coin pour lui démontrer que nous avons besoin de NOS voitures : toubib – ravitaillement etc…..je l’aime bien, mais 1 taxe de plus pour le citoyen lambda NON !!!!

  2. un citoyen FRANCAIS

    Dans votre aubade, n’oubliez pas de remercier votre copain et son patron au sujet de la grippe H1N1 et de la méthode “indolore” pour tester ( grandeur nature ! ) et nous ( les citoyens lambda ! ) faire avaler “l’Ecole de l’Avenir” c’est à dire par Internet sans l’Encombrant Corps Enseignant .
    Bien joué, Napoléon !

  3. un citoyen FRANCAIS

    Le tragique de l’Histoire est que les prédictions de Jules Verne ( ! ) se sont avérées exactes et ont même été dépassées !
    Attention aux risques encourus en voulant se passer des services d’une profession qui, si elle a bien évolué depuis Jules Ferry ( surtout après 1968 ! ), est encore un des piliers de notre République ( même noyée dans l’Europe ).
    A “un français moyen”, je crois pouvoir dire que notre Ami n’ a pas “le Bled” comme livre de chevet ! ! !
    Amicalement dévoué

  4. Encore des courageux aux signatures anonymes…
    Chacun a le droit d’avoir ses idées, mais la critique anonyme ne démontre pas une grande qualité humaine…

  5. un citoyen FRANCAIS

    Le donneur de leçons devrait avoir une pratique professionnelle plus Honnête et acheter notre produit local à sa vraie valeur rémunératrice au lieu de faire le jeu des négociants dont il est LE PETIT COCKER DE COMPAGNIE !

  6. Citoyen Français, puisque je ne sais pas à qui j’ai à faire, c’est mal me connaitre que de prétendre que je fasse le jeu des négociants : j’ai plutôt la réputation de défendre la propriété en me battant souvent à ses côtés. Et sur l’honneteté, je ne crois pas que l’on puisse me faire beaucoup de reproches !!! Elevez un peu votre niveau de reflexion, et vous comprendrez qu’aujourd’hui, ni les courtiers, encore moins le négoce, ne profitent financièrement de la situation actuelle… Si vous aviez le courage de vous présenter, je pourrai vous l’exprimer de vives voix !!!

  7. Une fois de plus je suis scandalisé par les attaques bêtes et méchantes d’une personne ANONYME !

    Vous avez trés bien répondu Monsieur Coumau. Mais je crains que votre interloculteur – ayant pris le modeste patronyme de “citoyen FRANCAIS” – ne se fasse pas connaître.
    C’est tellement facile de lancer des piques stupides et insensées de façon anonyme. Cela prouve simplement un manque de courage, d’honnêteté et de responsabilité – voir même d’intelligence….

    Malheureusement, Monsieur le “citoyen FRANCAIS”, ce genre de discours tombe à plat, ne change rien, ne fait pas avancer les choses. Cela ne sert à rien d’autre qu’à se faire mousser auprés de deux ou trois soit disant copains!
    En face de vous, vous avez des personnes qui savent de quoi elles parlent, qui sont claires et nettes, ne se cachent pas, ne se dissimulent pas, qui sont prêtes à discuter.

    Quand à moi, je pense simplement que la venue à Sauveterre du Premier Ministre et du Ministre de l’Agriculture a un caractère exceptionnel. C’est l’occasion de communiquer, de faire passer quelques messages, de montrer aux membres du Gouvernement ( issu du choix des citoyens français…) les choix et les efforts qui sont fait en “province”.

  8. un citoyen FRANCAIS

    A Messieurs Xavier Coumau et Laurent Sauts,
    Vous semblez scandalisés par mon anonymat ? Tout de suite, je vous présente mes excuses les plus sincères, car ce n’est pas le but à atteindre. Mais permettez-moi de conserver cet avantage non sans attirer votre attention sur le fait que l’anonymat est la partie édulcorée d’un blog et que loin ( très loin ! ) d’être « un manque de courage, d’honnêteté voire ( Oui, Monsieur Sauts, l’adverbe, signifiant « et même » et non « voir », le verbe signifiant « regarder ») d’intelligence et de responsabilité », cela permet une élocution sans ambages et surtout sans gêne pour des homonymes ou des proches. Il faut aussi noter que le détenteur du blog connaît souvent ses interlocuteurs.
    Je pense que ce point étant éclairci, nous pouvons passer au plat de résistance !
    Monsieur Coumau: Si je me suis permis de chatouiller votre honnêteté professionnelle ( ou celle de vos collègues ! ), c’est simplement pour votre méthode de travail.
    Vous vous présentez chez le viticulteur ( ou à la coopérative ) sous un aspect « Je vous défend, je suis de votre côté », mais … c’est « du commercial ». D’ailleurs le « s » (peut-être malencontreux) dont vous gratifiez « de vives voix » nous montre bien que vous avez plusieurs langages. Personne n’est dupe que votre profession a toujours été , à 95 %, le service des RG du négoce grâce à cette confiance que vous avez établie avec la production.
    C’est bien le négoce qui établit votre fiche de paie tout au long de l ’année, même si, de fait, il ne s’agit que d’une partie de la valeur du produit ! Donc, étant l’employé du conditionneur, vous n’allez pas travailler contre lui. C’est impossible; sinon c’est malhonnête et ça ne dure pas !
    Quand vous battez la campagne au volant de somptueux véhicules ( dont le viticulteur ne peut que rêver sauf ….quand le courtier est dans sa cour de ferme ! ) pour venir proposer à des malheureux affamés 650 € le tonneau HTVA ( même si le chèque est accroché à la feuille de route du camionneur) soit 4260 F environ c’est-à-dire le prix de …1976 avec, à l’époque, un rendement de 64 hl, vous savez très bien que c’est une lame que vous leur plantez dans le dos même si votre bras est armé par le commerce ! Et que , demain, ce même commerce ne se sentira pas contraint de porter les cours vers les 1500 € rémunérateurs ! Alors, défenseur des producteurs ? Allons, Monsieur, un peu de modestie !
    Il reste les 5 % de la profession ! Ma pensée va vers un de vos parents trop tôt disparu, Monsieur Jacques Coumau, lui aussi courtier. Il avait la sagesse du vrai professionnel. Devant des offres de ce genre, tirant une bouffée de sa pipe, il aurait dit: «  J’ai une offre, mais tellement ridicule que je ne la sors pas. Ca commence à bouger. Voyez votre banquier ou votre fournisseur, on va trouver mieux » . Ce n’était pas un cocker de compagnie !
    Certes, il y a la Crise mais elle a bon dos. Aussi, quand vous écrivez «qu’aujourd’hui, ni les courtiers, ni le négoce ne profitent financièrement de la situation actuelle», en souriant, je vous dirai qu’il ne faut pas naviguer avec une vue et une mémoire aussi courtes, car l’écueil, sournois, vous guette. Ainsi le mal qui ronge actuellement la viticulture couve depuis des années voire des décennies et l’euphorie de l’époque ne vous faisait pas envisager la situation actuelle qu’une poignée de conscients dénonçaient déjà.  « Ce sont des pessimistes, ne les écoutons pas; fonçons, ouvrons nos techniques au monde entier, il n’y a du Bordeaux qu’à Bordeaux ! » ( Dixit MM. Marinier, Trocard, Roumage !)
    Du Bordeaux oui, mais du vin comme à Bordeaux ? ? On voit le résultat .
    Malheureusement, comme l’on dit communément : « Ce n’est pas quand on a fait dans son pantalon qu’il faut penser à serrer les fesses ! »
    Monsieur Sauts: Malgré votre nom affiché, je n’ai point l’honneur et le plaisir de vous connaître et je le regrette. Aussi, pour moi, vous prendrez le rang d’anonyme. C’est un peu l’arroseur arrosé, mais n’y voyez Aucune Mauvaise Intention.
    Au cours de ma longue vie, j’ai suivi de nombreuses réunions, certes, écoutant les divers orateurs et leur Discours Unique car ces gens-là se connaissent et se répètent sans cesse leur idée première à une ou deux exceptions par exposé qui font le « nectar » de la sortie. Par contre, j’ai beaucoup appris d’anonymes questionnant l’orateur et l’obligeant à dévoiler sa face cachée. Aujourd’hui, je ne me dévoile pas et demain, anonymement, autour de la place de Sauveterre, il sera toujours possible de communiquer des paroles constructives. Alors, vous constaterez que l’anonymat a du bon pour qui sait écouter.
    Quant aux deux ou trois copains, vous comprendrez à la lecture de ce texte que ces chiffres sont bien loin de la vérité plus positive.
    Messieurs, je ne prolongerai pas plus loin mon propos, car pour moi,l’heure de la fin de la récréation va sonner . Je vais donc clore définitivement ce mail.
    Encore une fois, si mon discours vous a offusqué, croyez-moi, j’en suis sincèrement navré. Simplement, je souhaite que, comme le dit Celui qui nous héberge, vous ayez saisi les messages : c’est le premier objectif d’un blog !
    Maintenant, comme je pense que vous êtes, vous aussi, de bons FRANCAIS, je vous demanderai de vous lever et d’entonner avec moi :
    Allons Enfants de la Patrie,
    Le jour de gloire est arrivé.

  9. Monsieur Citoyen français, des chiffres faux, des exemples malheureux, vous avez le verbe facile, mais vous connaissez vraiment mal votre sujet…

  10. Monsieur le “Citoyen Français” vos belles paroles ne changent rien à la réalité des choses.
    D’une part vous semblez bien mal connaître les mécanismes du commerce des Vins et d’autre part vous montrez du doigt des acteurs de notre vie politique en vous dissimulant.
    Vos craintes sont difficiles à comprendre et on se demande finalement ce que vous cherchez , à part peut-être vous faire plaisir…
    Devant vous, vos interlocuteurs agissent en pleine lumière, vous devriez en faire autant.
    Sur la place de Sauveterre nous ne sommes pas anonymes, pour moi vous le resterez.
    Je termine en disant bonsoir à Monsieur Coumau et bravo à Yves (pour l’évènement dont il était question au début et duquel nous nous sommes éloignés).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *