Dans sa folie accusatrice, le Filet Mondial de l’Information c’était refermé sur le concombre. Il fut mis en examen ! Le cucurbitacé était accusé de tous les mots : plus de concombre dans les caddies, plus de concombre dans les écoles, des tonnes de concombres à la poubelle, … Les frontières avec la Russie furent fermées pour les grosses légumes venus d’Europe ! Les cornichons commençaient à s’inquiéter, les courges et les citrouilles aussi. Dès que les médias sauraient qu’ils étaient cousins, la folie les emporterait tous… Mais voilà qu’on découvre que le concombre inculpé, qui , soit dit en passant, n’a jamais été présumé innocent, n’y était pour rien !

Une nouvelle fois, le système s’est emballé avant de savoir… Quitte a ruiner nombre d’agriculteurs innocents, de commerçants intègres, et à faire plus de victimes collatérales que la bactérie incriminée initialement !

Alors que tout le monde commençait a vouloir attaquer l’agriculture « productiviste » , la « monoculture du concombre », qui génère des accidents alimentaires et des bactéries « peuplicides », on découvre que la bactérie s’était développée et avait prospérée sur des graines germées issues d’une ferme « bio »…

Damned ! La nature, elle aussi a ses poisons, fussent-ils « bio » !

Tiens, je n’ai pas vu, ni lu, les excuses du Filet Mondial de l’Information aux producteurs de concombres du monde entier… A n’en pas douté, le concombre, un jour, se vengera ! Le concombre est un plat qui se mange froid.

Quant à nous, agriculteurs du monde entier, ayons conscience qu’un jour, nous aussi, le ciel peut nous tomber sur la tête et ruiner nos exploitations, nos familles, nos espoirs, …

A lire aussi sur ce blog :

1 commentaire pour “Le concombre n’y était pour rien !”

  1. Billet très bien écrit sur cette méprise du concombre et les dégats occasionnés pour les agriculteurs; il faut s’y faire, nous vivons dans une société où la peur (susciter « la peur de »sous toutes ses formes) est une monnaie d’échange et un outil dans la main des puissants. Alors on nous fait peur pour tout et on saute sur toutes les occasions pour le faire (quelle aubaine quand la nature s’en charge toute seule!), dommage pour ce pov’ concombre il a trinqué et nous aussi…
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.