Le Roman de Charette (Philippe de Villiers)

Francois_Athanase_de_Charette.jpg
La capture du Général Charette, par Louis Joseph Watteau (1796)

De sa brillante carrière dans la Marine royale, intégrée à l’âge de quatorze ans, à ce jour de 1793 où, à la tête d’une troupe de paysans du Marais breton, Charette part à l’assaut de la République, Philippe de Villiers ressuscite la flamboyante épopée d’un homme dont l’audace et le courage, la personnalité singulièrement libre et moderne, n’ont pas fini de fasciner.

Philippe de Villiers est fier de ses origines vendéennes qu’il revendique avec fougue. Cet énarque, auteur d’une quinzaine d’ouvrages à succès, a réalisé ici un époustouflant travail de documentation. Son attachement particulier pour le héros vendéen fait écho à sa propre histoire familiale et à sa vie même. De Villiers le pourfendeur, l’éternel poil à gratter, et Charette le rebelle, qui a fait trembler la jeune République avec une poignée de paysans et de gueux, devaient se rencontrer un jour. Voilà qui est fait. Avec panache !

Albin Michel : « Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais ! » La vie de François-Athanase Charette de la Contrie est à l’image de sa devise. Vendéen comme lui, Philippe de Villiers nourrit depuis longtemps un attachement tout particulier pour ce héros dont le destin fait écho à sa propre histoire familiale. Au point de s’identifier à lui et de ressusciter, sous forme de mémoires imaginaires, la vie aventureuse de cet homme aussi séduisant qu’intrépide, fidèle envers et contre tout à une cause : la Patrie, la Foi, le Roi. »

Le Roman de Charette, par Philippe de Villiers, Albin Michel : 21,50 €.
En librairie à partir du 3 octobre 2012.

A lire à ce sujet sur ce blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.