Pose d’une plaque à la mémoire d’Yves Poujon, Maire honoraire de Saint-Martin-de-Lerm.

Yves Poujon était un conteur intarissable, un travailleur impénitent, un ami fidèle… jamais à court de blagues et de gaudrioles. Il savait allier l’art de recevoir et la convivialité, à la réalisation de ses projets… Il s’intéressait tellement à la vie de la cité, à la vie des autres, qu’aujourd’hui, il nous semble à tous important à travers la pose de cette plaque de fixer la mémoire de cet homme, pour l’éternité. Yves Poujon incarnait une valeur fondamentale de notre république, une valeur qui fait tant défaut aujourd’hui : la fraternité !

Chère Madame, chère Huguette,
Monsieur le Maire, cher Jean-Paul,
Chers amis,

Nous sommes très heureux, ensemble, aujourd’hui, de rendre un nouvel hommage à notre ami, Yves Poujon.
Yves l’agriculteur,
Yves le mutualiste;
Yves le Président de la Société des Fête,
Yves le Président de la Société de chasse,
Yves le gascon, qui parlait la langue de nos aînés,
Yves, le mari, amoureux d’Huguette son épouse,
Yves le Père, fier de ses enfants,
Yves le grand Père, admiratif de ses petits enfants, et quelque fois inquiet pour eux, de voir le monde changer si vite,
Yves, viticulteur indépendant et Compagnons de Bordeaux,
Yves au service des autres,
Yves facteur des bonnes comme des mauvaises nouvelles,
Yves, Conseiller Municipal de Saint Martin de Lerm depuis 1953,
Yves, premier adjoint de René Génestine pendant 14 ans,
Yves, Président du Syndicat de Ramassage Scolaire du Collège de Sauveterre,
Yves, Vice-Président du Syndicat des Eaux de Castelmoron,
Yves, Délégué à la communauté des communes du Pays de Sauveterre qu’il avait participé à fonder en 1998,
Yves, Maire pendant près de 20 ans de 1989 à 2008…

Je remercie la commune qui a eu l’idée de la pose de cette plaque commémorative. Afin que chacun garde le souvenir d’Yves Poujon qui incarnait si bien le siècle qui, avec lui, s’en va : un siècle de souvenir, un siècle de labeur, un siècle d’histoire, un siècle de mutation de l’agriculture et de l’industrie, un siècle qui a vu émerger l’informatique, le bureautique, … autant de nouvelles technologies avec lesquelles Yves n’était pas très à l’aise…

Yves Poujon était un conteur intarissable, un travailleur impénitent, un ami fidèle… jamais à court de blagues et de gaudrioles. Il savait allier l’art de recevoir et la convivialité, à la réalisation de ses projets… Il s’intéressait tellement à la vie de la cité, à la vie des autres, qu’aujourd’hui, il nous semble à tous important à travers la pose de cette plaque de fixer la mémoire de cet homme, pour l’éternité.

Yves Poujon, Maire honoraire, Maire d’un jour, Maire de chaque jour, Maire pour toujours.
Yves Poujon, ami d’un jour, ami de chaque jour, ami pour toujours…

Yves Poujon incarnait une valeur fondamentale de notre république, une valeur qui fait tant défaut aujourd’hui : la fraternité !

Merci à toutes et à tous de votre présence aujourd’hui.

Que vive la fraternité républicaine !
Que vive le souvenir d’Yves Poujon pour le plus grand bonheur de ceux qui l’on connu !
Vive la république, vive la France !

6 commentaires sur “Pose d’une plaque à la mémoire d’Yves Poujon, Maire honoraire de Saint-Martin-de-Lerm.”

  1. Pour information - La réaction de Jacques Respaud

    Madame, Monsieur

    Un certain nombre d’entre vous ont reçu un mail de Monsieur Yves d’Amécourt, Conseiller Général, Président du Groupe Gironde Avenir au sein de l’assemblée départementale, dans lequel il fait état d’un texte figurant dans le dernier Flash-infos, qui vous est adressé chaque mois avec le bulletin de salaire.

    Flash-Infos, «Lettre interne du Conseil Général»,a normalement pour mission d’informer les agents de notre institution sur l’actualité du Conseil Général, quelle qu’en en soit la nature.

    A ce titre, Flash-Infos, bulletin d’information permanent et non « tract », a effectivement rapporté la récente action de communication de notre collectivité sur le compteur installé Cours Maréchal Juin, accompagné d’explications techniques sur les transferts de compétence et leur mode de compensation.

    Il était normal d’apporter cette information aux agents du Conseil Général. Elle ne se veut pas partisane comme chacune et chacun d’entre vous a pu le constater.

    Par contre, en tant que Vice-Président du Conseil Général chargé par le Président des « Ressources Humaines et du dialogue social », je suis obligé de constater l’utilisation délilbérée du fichier du personnel du Conseil Général pour le compte d’un candidat au Conseil Régional, et je resterai attentif, dans le cadre de la loi, à l’usage des adresses mails professionnelles du Conseil Général.

    Jacques Respaud
    Vice-Président du Conseil Général chargé des Ressources Humaines et du dialogue social

  2. Pour qu’une telle réforme soit acceptée par les citoyens il faut qu’elle soit claire et simple. Or c’est tout le contraire. On n’a pas eu de mots assez durs pour stigmatiser le mille feuille des collectivités locales et aujourd(hui on annonce aux français que l’on ne supprime aucune strate, mais que l’on modifie la répartition des responsabilités ainsi que le mode de scrutin ainsi que la répartition des impots et taxes dont une partie sera remplacée par une dotation de l’Etat. Comment voulez-vous que nos concitoyens ne s’interrogent pas et rejoignent l’opposition et les élus locaux qui crient au scandale. Il aurait fallu regrouper les départements et les régions, et rendre quasiment obligatoire la création des grandes métropoles. Comme pour toutes les réformes importantes, les réactions négatives sont les mêmes que la réforme soit partielle ou totale. Avec une réforme de fond claire faisant apparaitre des économies visibles on aurait pu obtenir le soutien des électeurs face aux réactions totalement négatives des élus. J’avais proposé il y a plusieurs mois que cette réforme fasse l’objet d’un référendum. Cette idée n’a pas été retenue, et je le regrette encore aujourd’hui.

  3. Jillian Beauvais

    J’ai lu ton article et visite ton blog que je trouve vraiment tres interessant. Je l’ai ajoute dans mes favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.